Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fujiya & Miyaji
Conférence de presse  (Route du Rock 2007)  16 août 2007

Sorti d’un concert de fin d’après-midi pas forcément adapté à leur musique, le groupe de Brighton se penche quelques minutes sur la genèse de cet album acclamé un peu partout, des dancefloors aux salons luxueux. Rencontre.


La première chanson de l’album Ankle Injuries, fait la part belle aux batteries, on a presque l’impression qu’elles dansent en chantant…

David Best : C’est une vieille chanson, écrite voilà 4/5 ans. Nous étions d’abord parti d’une ligne de clavier, puis les mots se sont posés dessus.. Disons que c’est une mesure très répétitive, inspirée d’une batterie de Neu !, le groupe allemand. Et la sauce a pris ! Steve (batterie, production) est très doué pour cela.

Matt Hainsby: Les mélodies me rappellent celles de Robert Wyatt, quelque chose de très simple.

David Best : Nous n’aimons pas les choses trop compliquées musicalement parlant. Pas trop du genre Aphex Twin avec plein de notes à la seconde (rires) ce n’est pas nous…

Justement, votre formule live, un trio avec des machines et des boucles, est assez épuré, simple, centré sur les chansons. Vous semblez assez statiques alors que la musique est extraordinairement prenante. Paradoxal !

David Best : Lorsque nous avons débuté voilà 8 ans, la musique que nous écoutions était déjà très simple. Nous avons alors décidé que c’était les chansons les chansons qui devaient être mises sur le devant de la scène, nous n’aimons pas nous montrer.. encore moins les solos outranciers avec platform boots (Rires) !

Un nombre croissant de médias placent Fujiya & Miyagi dans le retour du krautrock, à cause de votre sens du rythme et des batteries hypnotiques à la Can.. Au final, lorsqu’on entend Collarbone, on pourrait presque se dire que vous faites plutôt du Kraut-pop non ?!

David Best : Parfaitement d’accord avec toi. Tu sais que les médias aiment catégoriser les groupes dans des cases.. Certaines de nos chansons sonnent folks au départ, mais avec notre filtre cela devient très différent ! Je veux dire, j’adore Robert Wyatt et Serge Gainsbourg, Can aussi bien sûr... Mais les productions de Timbaland me fascinent également. Tu vois on pourrait très bien dire que nous faisons du R&B finalement…

Votre façon de chanter reste tout de même assez unique. Ce n’est pas du chanter, ce n’est pas parler, à la limite du talkover Gainsbourien.. Vous aimez susurrer les mots plus que les chanter ?!

David Best : C’est d’abord parti de mes capacités vocales limitées (Rires) ! Lorsque nous avons commencé à jouer ensemble, j’ai naturellement commencé à chuchoter les paroles que j’avais écrites, et nous nous sommes rendus compte que cela collait bien aux rythmes intensifs et métronomiques. Les chanteurs que j’aime n’ont pas forcément des voix exceptionnelles : Johnny Rotten, Mark E. Smith de The Fall, David Byrne. Mais j’adorerais chanter comme Prince !

Je sais que vous êtes assez proches de notre équivalent français, Steeple Remove (Excellent groupe shoegaze de Rouen, NDLR), Des collaborations sont-elles prévues, des guests ?

David Best : Ce n’est pas encore prévu, mais effectivement nous adorons leur musique, j’aimerai bien rejouer avec eux sur nos prochaines dates. Je peux parfaitement déceler dans leur musique les éléments que moi-même j’affectionne. Un peu de Suicide, Ride, My bloody Valentine. Nous aimons beaucoup également le groupe Stereolab.

 

En savoir plus :

Le site officiel de Fujiya & Miyagi

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie)


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=