Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Albert Hammond Jr
Conférence de presse  (Route du Rock)  17 août 2007

Il y avait foule pour la conférence de presse d’Albert Hammond Jr. L’occasion de revenir sur son premier album solo, Yours to Keep.

Même en voulant l’occulter, l’ombre des Strokes reste toujours présente.


D’où vient l’homogénéité du disque ?

Albert Hammond Jr : C’est un pur hasard. Le disque a été enregistré dans quatre studios différents avec des personnes différentes.

L’album a un côté ensoleillé et enjoué. Est-ce voulu ?

Albert Hammond Jr : Je ne sais pas et je ne suis pas d’accord sur ce côté enjoué. Il y a des moments plus sombres et moins enjoués sur l’album. D’une manière générale, je ne trouve pas que l’album est une coloration ensoleillée.

Pourquoi avoir appelé le groupe, car c’est véritablement un groupe, par ton nom ? Est-ce ton choix ou la volonté de la maison de disque ?

Albert Hammond Jr : On a réfléchi à des noms sans succès. Ça ne posait pas de problème aux autres. On s’est surtout concentrés sur les chansons, le nom du groupe est tel qu’il est.

Pourquoi as-tu eu cette envie de travailler sur un projet plus personnel ? Le fait d’appartenir aux Strokes t’a aidé ?

Albert Hammond Jr : J’ai toujours fait de la musique depuis mon plus jeune âge. C’est dans la logique des choses. Le fait d’être dans les Strokes aide mais pas vraiment.

Quel est ton premier souvenir musical ?

Albert Hammond Jr : C’est dans les années 1990, le groupe Guided by Voices. Pour moi, ce groupe a eu l’impact qu’ont eu les Beatles pour d’autres.

Quand tu te revois à l’audition des Strokes, grippé et fiévreux, mesures-tu ta chance de jouer dans un groupe comme les Strokes et de faire une carrière solo ?

Albert Hammond Jr : J’en suis conscient et plutôt content. Je suis reconnaissant de ce qui m'arrive et conscient que j’ai de la chance.

Tu n’en as pas marre qu’on en revienne toujours aux Strokes pour ton album solo ?

Albert Hammond Jr : Je n’ai pas lu beaucoup de chroniques où on n’en parle pas. Pour autant, cela ne me gêne pas et j'assume. Le groupe est toujours en activité, la comparaison est logique. Ce qui m'embête davantage, c'est qu’on parle de "l'affiliation Strokes" sans parler de ma musique.

Tu as une façon de jouer de la guitare et d’attaquer tes cordes qui est très puissante. D’où tiens-tu cela ?

Albert Hammond Jr : Il y a des gens qui marchent ou parlent d'une certaine manière. Pour ma manière de jouer de la guitare, c’est pareil, c'est naturel. Je ne fais pas attention quand je joue. C'est quelque chose que j'ai intégré. Je n'ai pas conscience de la façon dont j'attaque les cordes.

Que fais-tu quand tu n’es pas en tournée ?

Albert Hammond Jr : Je fais beaucoup de concerts. Quand j'ai le temps, j'aime bien être tranquille à la maison mais je compose tout le temps. On va rentrer en studio en novembre pour le deuxième album. J'ai une vingtaine de chansons, des démos. Pour moi, écrire n'est pas une contrainte, ce n'est pas du travail, c'est naturel et j'aime ça. Un musicien, c'est comme un athlète, c'est quelque chose de tous les instants. A la différence d'un acteur qui travaille trois mois puis fait une pause.

Est-ce que les autres interviennent sur les compositions ?

Matt Romano (batteur) Les chansons ont mis du temps à se mettre en place. Albert arrive avec les chansons mais on se complète beaucoup. Si j'ai des choses à proposer, il n'y a pas de problème.

Quand tu vois la qualité des morceaux qui ont été refusé par ton groupe initial, en viens-tu à douter de tes camarades des Strokes ? (ironique)

Albert Hammond Jr C'est un malentendu. Le NME a débordé au niveau de l'interprétation. C'est le seul article où je trouve à redire quelque chose. Pour être clair, ce ne sont pas des morceaux refusés par les Strokes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album ?Como te llama ? de Albert Hammond Jr
Albert Hammond Jr en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)

En savoir plus :

Albert Hammond Jr sur MySpace

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie)


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=