Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moriarty - This is the kit
La Maroquinerie  (Paris)  15 octobre 2007

Une salle remplie déjà très tôt accueille en guise d'amuse bouche l'incontournable This is the kit. Kate, seule sur scène ce soir parce que Jesse a la grippe, saura comme à son habitude séduire le public et créer une ambiance intimiste avec sa seule guitare et son banjo distillant ses chansons mi folk us et mi pop anglaise avec plaisir et malice.

Le petit set de This is the kit sera le lien parfait avec la musique hybride des Moriarty.

Le décor est déjà planté, au sens propre comme au figuré, lorsque les Moriarty débarquent sur scène, en ordre dispersé, sous les applaudissements généreux d'un public visiblement connaisseur et acquis à la cause Moriarty.

Moriarty en concert, c'est aussi un décor et un souci du détail.

Un paravent trône sur scène (souvent croisé chez les Deschamps & Makeieiff, label du groupe et "conseillers artistiques") devant lequel un fauteuil rouge tient compagnie à un lampadaire très années 50.

Dans ce décor donc évolueront les 5 Moriarty et leur batteur semi permanent et prenant la place pour l'occasion d'une valise transformée en percussion (comme chez Zlot).

Eux aussi dans des tenues rappelant peu ou prou l'univers D&M (robe tendance far west kitch et chemises à carreaux, bottes cosaques et ceinture de charpentier en cuir en guise de rangement pour harmonicas).

De cette ambiance de vieille carte postale jaunie, renforcée par les lumières sobres et un peu théâtrales va jaillir une musique à l'image du visuel. Sobre et sombre, mélancolique et triste et pourtant jubilatoire.

Blues, country, folk, cabaret des années 30, new wave des années 80, c'est une vraie partie de jambes en l'air musicale chez Moriarty avec comme fil rouge un humour si possible noir et des petites histoires ... Toujours noires.

Noires mais en anglais, pas toujours simple à appréhender. Heureusement, Rosemary et ses compagnons prendront le temps de donner le thème des chansons. Même si l'ambiance musicale donne parfaitement le ton avec la contrebasse et l'harmonica et leurs drôles de sons donnent le ton à eux seuls.

Entre les titres, les Moriarty prennent leur temps, devisent entre eux ou avec le public, se vannent un peu, boivent dans de vieilles gourdes de métal ou dans un pot en fer duquel s'échappe une bien étrange fumée, se dissimulent derrière le paravent...

Contraste entre l'esprit bon enfant de ces intermèdes et la relative noirceur des morceaux mais mélange réussi tant l'univers développé par le groupe est communicatif. Ainsi, "Jimmy" ou "Cottonflower" sont repris en choeur par le public.

Entre cabaret jazz et blues habité qui n'a parfois rien à envier à celui de David Eugene Edwards ou des Walkabouts, les Moriarty ont trouvé, voire inventé contre leur gré comme ils l'avouent en interview, leur propre style et nous apportent une fraîcheur bienvenue parmi les multiples concerts rock qui finissent par tous se ressembler.

Une reprise de Depeche mode au xylophone pleine d'humour et parfaitement exécutée dans une version dépouillée et essentielle finira d'attirer non seulement la sympathie, mais aussi l'admiration du public que l'on espère pour une fois fidèle, pour avoir la chance de voir ce groupe se développer encore et encore.

Après les cafés concerts et les dîners spectacles, Moriarty (ré)invente le concert spectacle que l'on imagine s'installer pour quelques dates dans un théâtre parisien... Pourquoi pas !

Quoi qu'il en soit, une tournée de Moriarty, c'est vraiment à ne pas rater, dépêchez-vous d'aller juger par vous même, Gilbert, leur bête à cornes sera ravie de vous voir !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gee whiz but this is a lonesome town de Moriarty
Moriarty parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Moriarty en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (6 mars 2008)
Moriarty en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Moriarty en concert à Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant (21 juin 2008)
Moriarty en concert au Festival International Benicàssim 2008
Moriarty en concert à l'Olympia (lundi 13 octobre 2008)
Moriarty en concert à Théâtre Sébastopol (lundi 8 novembre 2010)
Moriarty en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
Moriarty en concert au Fil (samedi 24 novembre 2011)
L'interview de Moriarty (16 octobre 2007)
La chronique de l'album Krülle bol de This is the kit
This is the kit en concert à La Cigale (18 juin 2009)

En savoir plus :

Le site officiel de Moriarty
Le site officiel de This is the kit

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=