Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Iron and Wine
The Shepherd’s dog  (Sub Pop / PIAS)  septembre 2007

Sous un nom composé aux deux tiers d’un complément nutritif (à l’origine Beef, Iron and Wine) et derrière une épaisse barbe se cache Sam Beam. Orfèvre texan, il abondait jusqu’à présent dans un folk acoustique de très bon gout mais prend, avec The Shepherd’s dog, un virage fort bien négocié qui l’engage irrémédiablement vers d’autres horizons musicaux.

Son premier album The Creek Drank the Craddle enregistré à la maison sur 4 pistes en 2002, avait posé Sam Beam comme un Folk-songwriter de talent. Affirmation non démentie, bien au contraire, par la sortie en 2004 de Endless Numbered Days. Puis ont suivi deux EP Woman king et In the reins en collaboration avec Calexico, prémisses de sa nouvelle orientation musicale. Définitivement ouvert sur le monde, il réalise avec The Shepherd’s dog un album étonnant, foisonnant, mélange de rythmes et de sonorités multicontinentales.

S’ayant fait construire véritable un studio à la maison, Sam Beam y a invité des musiciens pour l’enregistrement de cet album. Ainsi poursuivant la collaboration entamée lors du précédent EP, Joey Burns et Paul Niehaus de Calexico sont venus lui prêter main forte.

Le texan avoue s’être inspiré de Tom Waits et son radical "Swordfishtrombones" pour créer son album. Grand bien lui a pris, tant cet album représente une évolution dans sa biographie. En effet, il marrie ici différents horizons, mais sans jamais se renier. Mélange d’univers sonores et rythmiques, il associe guitares électriques, banjos, pedal steel, piano ou cor avec bongo, guiro, shaker, ou claquement de mains. Et sa voix, constante, se fait toujours soyeuse portant des textes qu’il dit inspiré de la confusion due à la politique de l’actuel président des USA.

Sam Beam opère ici un travail d’orfèvre (qui donne parfois l’impression de jam) avec des arrangements délicats, des rythmiques importées d’ailleurs et des chœurs aériens qui concourent tous à l’élévation musicale.

Dès "Pagan Angel Borrowed car", le premier titre de l’album, le ton est donné : gimmick entrainant et entêtant, chant clair et doux, choeurs en pagailles, instruments délicatement posés, violon, piano, comme dans un joyeux jam avec des sons venus d’on ne sait où. Mille feuilles où se superposent voix et instruments sans jamais empiéter sur le terrain de l’autre, chacun existe et forme avec l’ensemble un tout cohérent.

Puis le superbe "Carousel" chanson fleuve aux guitares qui entremêlent leurs arpèges délicats s’intercale entre les chevauchées fantastiques et excitantes de "White tooth man" et "Boy with a coin", rythmé au son de claquement de mains. Le boogie de "Devils never Sleeps", quant à lui, côtoie "Resurrection fern" ballade au fort potentiel émotionnel agrémentée d’un pedalsteel très country tandis que "Wolves" et "House by the sea" profitent pleinement des nouvelles orientations mélodiques et rythmiques de Sam Beam.

Enfin "Flightlessbird, american Bird", l’émouvante ballade anti-guerre à trois temps, toute en retenue, conclue l’album.

Sans effet de mode, et sans même le rechercher, The Shepherd’s dog est un disque intemporel. Ambitieux, autant rythmique que mélodique et musical, il marrie énergie et émotion, tension et délicatesse et offre des chansons fleuves, sur lesquelles on se laisse flotter jusqu’à l’étendue immense de la mer.

Impossible de rester impassible à l’écoute de ce disque qu’il convient d’explorer au fil des passages sur la platine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Iron and Wine parmi une sélection de singles (octobre 2007)
La chronique de l'album Around The Well de Iron and Wine
Iron and Wine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Iron and Wine en concert au Divan du Monde (19 janvier 2008 )


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Un hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=