Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Devendra Banhart
Smokey Rolls Down Thunder Canyon  (XL Recordings / Beggars)  septembre 2007

Trois ans après sa fracassante arrivée dans le paysage musical, qui se préoccupe encore de l’actualité de Devendra Banhart ?

En effet, la sortie le mois dernier de son cinquième album a suscité à peu près autant de remous sur le microcosme musical que l’augmentation salariale de Sarkozy sur l’opinion publique. En partie lâché par la base folk des débuts, objet de curiosité pour les autres, Devendra nage actuellement entre plusieurs publics …

Et pourtant, au sommet de sa créativité, le barde américain vient de lâcher avec Smokey Rolls Down Thunder Canyon un disque risquant de faire date. Certainement pas son meilleur mais clairement son plus ambitieux, son plus varié et son plus osé à ce jour. Inutile d’espérer un retour vers le magistral diptyque Rejoicing In The Hands / Niño Rojo, ce nouvel opus explore sans retenue les pistes découvertes sur Cripple Crow.

Ainsi, comme dégagé de toute pression, Devendra assume enfin au grand jour sa boulimie de styles et d’influences. Déjà en juin 2005 à la Cigale, il apparaissait à l’étroit dans un carcans folk trop restrictif compte tenu de son inventivité débordante. De prime abord, Smokey Rolls Down Thunder Canyon semble issu d’une époque révolue : seize titres pour soixante douze minutes, l’équivalent de quatre faces de vinyls !!

D’où n’émerge néanmoins aucun tube imparable. Confortant ainsi l’impression produite lors de son concert en août dernier à l’Européen où la quasi-intégralité de Smokey (…) avait été dévoilée dans une ambiance de répétition générale. Stabilisé depuis plusieurs tournées autour des mêmes musiciens (Noah Georgeson, Andy Cabic (Vetiver), Pete Newsom (le frère de Joanna), Greg Rogove …), le groupe de Devendra (Spiritual Bonerz) se présentait comme une entité unique où chaque membre ajoutait une poignée d’influences dans une sorte de melting-pot commun.

Sur cette dernière livraison, Devendra et ses acolytes entraînent l’auditeur dans une incroyable épopée à la découverte de leur continent américain, celui s’étalant du sud de la Californie jusqu’aux tréfonds de l’Amérique du Sud en passant par Cuba. Laquelle rappelle d’ailleurs étrangement les périples d’Ernesto Guevara à la fin des années 50.

Doit-on d’ailleurs déceler un clin d’œil avec l’apparition de Gael García Bernal - incarnant le Che dans le film "Carnets de Voyages" - sur "Cristobal". Plus inattendue sont par contre les participations de Chris Robinson ("Samba Vexillographica") ou de Nick Valensi ("Shabop Shalom").

Sur le fond, la tonalité s’avère particulièrement inspirée par la musique psychédélique. Qu’elle soit sous forte influence américaine (Doors en tête) sur "Tonada Yanomamista" ou "Rosa". Ou gorgée d’influences sud-américaines directement héritée de Santana, Os Mutantes - et son électron libre Caetano Veloso - sur "Carminsita" et "Samba Vexillographica".

Au rang des curiosités, on citera d’emblée "The Other Woman", tentative reggae fort convaincante ou encore l’hommage appuyé à Roy Orbison ("Shabop Shalom"). A la vingt-quatrième écoute, deux titres finissent par émerger du lot. L’épique "Sea Horse" tout d’abord, huit minutes au compteur, alternance de fulgurances guitaristiques et de passages intimistes, évoquant tout autant le "Oh Well" de Fleetwood Mac que le "(…) Between Clark & Hilldale" de Love.

Puis également une friandise inespérée, sublime balade folk en duo avec Vashti Bunyan, rappelant si nécessaire les extraordinaires qualités de songwriter du garçon. Seul bémol prévisible, l’absence de cohérence de l’ensemble, lequel apparaît plus comme un enchaînement de chansons que comme un album en tant que tel.

Enfin, vu le niveau général, il semble difficile de lui en tenir rigueur …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nino Rojo de Devendra Banhart
La chronique de l'album Cripple Crow de Devendra Banhart
La chronique de l'album Ape in Pink Marble de Devendra Banhart
Devendra Banhart en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
Devendra Banhart en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
Devendra Banhart en concert Place de la Bourse (28 septembre 2005)
Devendra Banhart en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Devendra Banhart en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Vendredi 7 juillet


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=