Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Devendra Banhart
Smokey Rolls Down Thunder Canyon  (XL Recordings / Beggars)  septembre 2007

Trois ans après sa fracassante arrivée dans le paysage musical, qui se préoccupe encore de l’actualité de Devendra Banhart ?

En effet, la sortie le mois dernier de son cinquième album a suscité à peu près autant de remous sur le microcosme musical que l’augmentation salariale de Sarkozy sur l’opinion publique. En partie lâché par la base folk des débuts, objet de curiosité pour les autres, Devendra nage actuellement entre plusieurs publics …

Et pourtant, au sommet de sa créativité, le barde américain vient de lâcher avec Smokey Rolls Down Thunder Canyon un disque risquant de faire date. Certainement pas son meilleur mais clairement son plus ambitieux, son plus varié et son plus osé à ce jour. Inutile d’espérer un retour vers le magistral diptyque Rejoicing In The Hands / Niño Rojo, ce nouvel opus explore sans retenue les pistes découvertes sur Cripple Crow.

Ainsi, comme dégagé de toute pression, Devendra assume enfin au grand jour sa boulimie de styles et d’influences. Déjà en juin 2005 à la Cigale, il apparaissait à l’étroit dans un carcans folk trop restrictif compte tenu de son inventivité débordante. De prime abord, Smokey Rolls Down Thunder Canyon semble issu d’une époque révolue : seize titres pour soixante douze minutes, l’équivalent de quatre faces de vinyls !!

D’où n’émerge néanmoins aucun tube imparable. Confortant ainsi l’impression produite lors de son concert en août dernier à l’Européen où la quasi-intégralité de Smokey (…) avait été dévoilée dans une ambiance de répétition générale. Stabilisé depuis plusieurs tournées autour des mêmes musiciens (Noah Georgeson, Andy Cabic (Vetiver), Pete Newsom (le frère de Joanna), Greg Rogove …), le groupe de Devendra (Spiritual Bonerz) se présentait comme une entité unique où chaque membre ajoutait une poignée d’influences dans une sorte de melting-pot commun.

Sur cette dernière livraison, Devendra et ses acolytes entraînent l’auditeur dans une incroyable épopée à la découverte de leur continent américain, celui s’étalant du sud de la Californie jusqu’aux tréfonds de l’Amérique du Sud en passant par Cuba. Laquelle rappelle d’ailleurs étrangement les périples d’Ernesto Guevara à la fin des années 50.

Doit-on d’ailleurs déceler un clin d’œil avec l’apparition de Gael García Bernal - incarnant le Che dans le film "Carnets de Voyages" - sur "Cristobal". Plus inattendue sont par contre les participations de Chris Robinson ("Samba Vexillographica") ou de Nick Valensi ("Shabop Shalom").

Sur le fond, la tonalité s’avère particulièrement inspirée par la musique psychédélique. Qu’elle soit sous forte influence américaine (Doors en tête) sur "Tonada Yanomamista" ou "Rosa". Ou gorgée d’influences sud-américaines directement héritée de Santana, Os Mutantes - et son électron libre Caetano Veloso - sur "Carminsita" et "Samba Vexillographica".

Au rang des curiosités, on citera d’emblée "The Other Woman", tentative reggae fort convaincante ou encore l’hommage appuyé à Roy Orbison ("Shabop Shalom"). A la vingt-quatrième écoute, deux titres finissent par émerger du lot. L’épique "Sea Horse" tout d’abord, huit minutes au compteur, alternance de fulgurances guitaristiques et de passages intimistes, évoquant tout autant le "Oh Well" de Fleetwood Mac que le "(…) Between Clark & Hilldale" de Love.

Puis également une friandise inespérée, sublime balade folk en duo avec Vashti Bunyan, rappelant si nécessaire les extraordinaires qualités de songwriter du garçon. Seul bémol prévisible, l’absence de cohérence de l’ensemble, lequel apparaît plus comme un enchaînement de chansons que comme un album en tant que tel.

Enfin, vu le niveau général, il semble difficile de lui en tenir rigueur …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nino Rojo de Devendra Banhart
La chronique de l'album Cripple Crow de Devendra Banhart
La chronique de l'album Ape in Pink Marble de Devendra Banhart
Devendra Banhart en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
Devendra Banhart en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
Devendra Banhart en concert Place de la Bourse (28 septembre 2005)
Devendra Banhart en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Devendra Banhart en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Vendredi 7 juillet


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=