Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nicole Lejeune
Entretien  (Paris)  octobre 2007

Nicole Lejeune, peintre et photographe, expose à la galerie Art Street "des photos-peintures" composées à partir de collages et de superpositions de photographies qu'elle considère comme sa nouvelle peinture.

Nous l'avons rencontrée et elle a souhaité que soient publiées les réponses suivantes.

Ma nouvelle peinture

Nicole Lejeune : Je suis venue à la photo progressivement et toujours à travers l'esprit de la peinture : je fais des photos de peintre ; elles sont ma nouvelle peinture. Elles apportent le charme de la multiplicité et de la retouche immédiate, et sans danger de destruction définitive, mais il faut savoir ce qu'on a à dire et comment le dire et cela comporte également un travail immense et minutieux. Ce n'est pas la technique qui fait l'œuvre, c'est l'artiste et aucune technique n'enlève pas sa valeur à l'inventivité ou aux trouvailles, à l'équilibre entre discipline et liberté. Pour répondre à quelques critiques à la mode et sans fondement, je dois dire, de toutes façons, que mes photos sont "argentiques" et que le numérique n'intervient que pour des améliorations mineures, les tirages et numérotages, etc… Mais il n'y a pas de hasard : ce que j'appelle mon "background", c'est-à-dire mes arrière-plans culturels ou mes trésors enfouis dont j'ai une quasi perpétuelle conscience, joue dans la création un rôle majeur. Il est fait de toutes les émotions que m'ont donné les musiques, la danse, l'architecture, la littérature, la sculpture ; en somme, le travail de tous les artistes que j'ai cherché à rencontrer soit en "live", soit à travers les musées et les voyages. Quand je ressens quelque chose de beau, j'ai un besoin violent de le capter, d'arrêter le temps en le fixant (on dit d'ailleurs "prendre" une photo). Non, il n'y a pas de hasard. Tout est la résultante de ce qu'on a vécu et choisi pour notre vie.

Mes rencontres

Nicole Lejeune : La plus grande richesse sur cette terre est celle des rencontres humaines (Aragon l'a dit). J'ai souvent communiqué d'abord par un dessin, compréhension fine et silencieuse comme j'ai hérité de mon grand-père peintre, Camille Melnik, l'étrange don de ressemblance, j'ai pu ainsi ne pas défigurer, par un portrait faussé, les signes d'une communication quasi médiumnique. Parmi les rencontres, je citerai Jean Rostand (mes débuts), Georges Enesco, Michel Simon, Jean-Pierre Rampal, Marcel Marceau, Si Hamza Boubakeur et Marielle Nordmann que j'aimerais revoir. J'ai trouvé un régal psychologique dans les portraits d'hommes et de femmes remarquables et d'enfants adorables et je continue, bien sûr ! Avis aux amateurs !

Une exposition sans portraits

Nicole Lejeune : Cela fera l'objet d'une autre exposition. J'ai voulu, pour ma première manifestation au cœur de Paris montrer différentes facettes de mon projet, mais la prochaine fois il y aura un thème. J'ai une quantité de compositions, de quoi faire de nombreuses séries. J'ai aussi rassemblé, en vue d'un livre, les portraits de "cent grands peintres dans leur atelier" en noir et blanc et aussi en diapositives dont Dali, Vierada Silva, Vasarely, Hartung, César, Dado… On pourrait présenter mes "enfants végétaux" car j'aime avant tout les enfants… et les végétaux. La superposition est telle qu'elle ne défigure pas les visages et les rend plus mystérieux et universels.

Mes autres dadas

Nicole Lejeune : Parlons juste des philosophes avec qui j'ai travaillé et à qui j'ai posé des questions cruciales ! Et des poètes qui eux aussi m'ont nourrie : Apollinaire surtout, et Saint John Perse, Paul Eluard et Aragon, René Char, René Guy Cadou…

Ce que j'aimerai transmettre

Nicole Lejeune : Simplement la joie de vivre ! Ce sera sous la forme d'aphorismes, l'œuvre de longue haleine sur laquelle mille fois j'ai remis mon ouvrage…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'exposition de Nicole Lejeune

En savoir plus :

Le site officiel de Nicole Lejeune


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=