Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Inrocks Motorola 2007
Cold War Kids - Reverend and the Makers - Blood Red Shoes - Effi Briest  (La Cigale)  9 novembre 2007

Effi Briest. Le set démarre à l’heure et surprise, un girl group sur scène ! 7 ! filles. Pour qui ce genre de détails intéresse, il y a une moche, 2 quelconques et 4 jolies ce qui donne un bon terrain de chasse pour les groupies masculins (ça existe ?)

Alors sur scène il y a une batteuse, 2 guitaristes, une bassiste (ma préférée hé hé), une accordéoniste, une percussionniste, un violoniste, une flutiste, une chantiste non une chanteuse … une même personne jouant évidemment de plusieurs instruments sinon ca fait 9.

Leur musique est franchement intéressante avec des chansons lancinantes à un accord (j’aime les chansons à un accord). C’est un peu déglingué, un peu trainant, un poil progressif, presque brian jonestone massacrien mais malheureusement le tout est gâché par la voix INSUPPORTABLE de la chanteuse qui éructe, geint, couine comme cette grosse vache (au hasard Bjork ?). Jamais pu saquer la finlandaise.


Dommage, Holly Golightly au micro et là, vous avez une situation intéressante.

Autre solution, sauvons la chanteuse par une cure de southern confort et une écouté massive d’April Stevens.

A suivre quand même et à revoir dans quelques temps … si je n’oublie pas leur nom (ce qui est quasi certain).

Blood Red Shoes. Une bonne surprise ce groupe. Les White Stripes à l’envers (sepirtes etihw) le gars à la batterie, la fille à la fendre telecaster rouge et au chant. Je les ai croisés au Royal Bar (le demi est à 2.70 € en terrasse) avant le concert. Ils sont vraiment très jeunes.

Le set démarre sur les chapeaux de roue. Le son est excellent, le morceau fracasse avec un riff de guitare incisif. Le batteur cogne comme on n’a pas cogné depuis fort longtemps.

Il est carrément impressionnant, fait constamment des roulements tout en assurant les chœurs ou une deuxième voie. Il abuse quand même un peu trop du rythme "disco" avec usage récurrent de moulinets sur le charleston (quand est ce qu’on enlèvera une fois pour toute cette verrue métallique de la batterie) mais les morceaux s’enchainent toujours aussi efficacement.

Un mélange de power pop, disco avec grosses guitares sur ampli Marschall. Bravo les shoes vous tenez une bonne recette. La guitariste est très mignonne et ravira tous les poilus, le batteur est un petit blond qui enchantera toutes les minettes.

Je miserais bien quelques lires italiennes sur ce groupe. Leur set se termine par un gros feedback de guitare et le batteur fait exploser sa batterie comme un Keith Moon de l’ère MP3.

Comme on dit aujourd’hui, la révélation rock ah ah. En tout cas, le public apprécie, et acclame la prestation de Shoes

Reverend and the Makers. Le premier morceau me fait penser à Jamiroquai ! je leur laisse une deuxième chance. Le suivant, c’est du INXS. Du rock dance avec boite, incantations du chanteur : "tapez dans vos mains", "hey France it’s good to be here"…

Je fatigue. Je file direct au bar. (4€ la canette de bière). 30 minutes plus tard, je vois le chanteur passer avec sa guitare acoustique qui file dans la rue finir son set. Cool, le show est terminé. Au suivant. Place au cold war kids.

Cold War Kids. Les lumières s’éteignent, le rideau s’ouvre et là, grosse clameur. C’est donc l’attraction de la soirée. Formation classique avec un guitariste chanteur, un guitariste "soliste" un bassiste et un batteur.

Ca démarre plutôt calmement, le son est excellent, le public réagit parfaitement à chaque morceau, mais je m’ennuie profondément.

On a affaire à du rock briton comme j’ai toujours détesté, un peu maniéré, avec des chansons (ou sont les refrains ?) ambitieuses, parfaites pour les stades.

On éteint les lumières pour une chanson ("Robber" ?) et 2 roadies s’amusent à éclairer le public avec des lampes torches comme des voleurs en train de faire un casse la nuit.. QUEL FUN !

La voix du chanteur ne met plait pas du tout, très aigue mais mention spéciale "tête à claque" au bassiste à bonnet !, barbu ! qui joue à l’épileptique pendant tout le concert. On devrait lui mettre le manche de la fender bass de feu Dee Dee Ramone dans le cul pour lui apprendre à se tenir. 7ème morceau, je décroche, direction place Pigalle, ligne 12.

Je rentre, écoute un bon disque (le dernier Gallon Drunk). Bonne nuit.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Cold War Kids parmi une sélection de singles (janvier 2007)
La chronique de l'album Robbers and cowards de Cold War Kids
La chronique de l'album Mine is yours de Cold War Kids
Cold War Kids en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Cold War Kids en concert au 106 (28 juin 2007)
Cold War Kids en concert à L'Aeronef ( 25 mai 2009)
Cold War Kids en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Cold War Kids en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Cold War Kids en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Cold War Kids en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
La chronique de l'album The state of things de Reverend and The Makers
Une 2ème chronique de l'album The state of things de Reverend and The Makers
Reverend and the Makers parmi une sélection de singles (mars 2008)
La chronique de l'album Fire Like This de Blood Red Shoes
La chronique de l'album eponyme de Blood Red Shoes
Blood Red Shoes en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (28 février 2008)
Blood Red Shoes en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Blood Red Shoes en concert au Festival Musiques en Stock 2008
Blood Red Shoes en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Blood Red Shoes en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Blood Red Shoes en concert au Nouveau Casino (jeudi 15 avril 2010)
Blood Red Shoes en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Blood Red Shoes en concert au Festival Rock en Seine 2014
Blood Red Shoes en concert au Festival Rock en Seine 2014 (Dimanche 23 août 2014)

En savoir plus :

Le site officiel de Cold War Kids
Le site officiel de Reverend and The Makers
Le site officiel de Blood Red Shoes
Effi Briest sur MySpace

Crédits photos : Maya


Bratch         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=