Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Wombats
A guide to love, loss and desperation  (Ryko)  novembre 2007

Dans la liste déjà fournie des groupes qui n’ont rien inventé, The Wombats viennent malheureusement ajouter leur nom avec l’album A Guide To Love, Loss And Desperation.

Ce n’est pourtant vraiment pas l’impression que nous avait laissée le trio lors de leur convaincante prestation au Batofar en octobre 2006, aux côtés de Dorian Pimpernel et de The Parisians (autre groupe emblématique de la liste pré-citée).

A l’époque, c’est en qualité de néophytes que nous découvrions donc les lads de Liverpool et leur musique, au premier abord, inventive. De l’énergie, il y en avait à revendre. Les compositions étaient incroyablement rafraîchissantes et les chœurs, paradoxalement désuets à base de "woo woo" et autres "wah wah doo doo", n’étaient pas pour rien dans cette originalité et cette fraîcheur. La péniche en avait tangué d’enthousiasme.

Nous avions alors quitté l’embarcation complètement convaincus par deux choses. D’abord et bien sûr, par leur show, et ensuite par le fait qu’ils allaient très bientôt faire trembler d’autres scènes que celle de la calle humide d’un bateau moisi éternellement amarré.

Un1 an plus tard, le NME labellise le titre "Let’s Dance to Joy Division" "Single of the Week" et voilà nos 3 Wombats propulsés avec fracas dans les coussins douillets de la gloire.

Alors pourquoi l’enthousiasme d’hier s’est-il transformé en déception aujourd’hui ? Pourquoi avons-nous subitement viré de bord ?

La faute à cet album … Loss And Desperation et plus particulièrement à sa production. La power pop dite "sucrée" est passée à l’édulcorée et les ravissantes aspérités se sont faites totalement raboter. Aux manettes de ce formatage en règle, Stephen Harris. Si je vous dis Kaiser Chiefs, The Automatic… Et oui, c’est le même monsieur qui avait massacré de la même manière l’album de The Automatic. Un live ébouriffant, un album on ne peut plus convenu. Même syndrome, même maladie.

L’homme en question n’aura heureusement pas réussi à tout lisser. Les compositions de The Wombats ont au moins l’avantage de ne jamais tomber dans la redondance. Jugez plutôt. Une intro à capella d’1’10’’ "Tales of girls boys and marsupials", formidable concentré de "doo doo" "wap wap" digne de Pow Wow 50’s, un peu plus loin "Party in the forest (Where is Laura)", quelqu’un a dit Weezer ?

"Little Miss Pipedream" balade romantique bordée de claviers. Ou encore l’évident "Let’s Dance To Joy Division" prouvant bien que The Wombats ont bien cette réelle capacité de créer une pop inventive.

Une chose est sure, nous ne nous étions pas trompés, il y a un an. Même si les Wombats n’ont pas inventé un nouveau courant musical, ce qu’ils donnent, ce qu’ils jouent, ce qu’ils créent … ils le font originellement très bien.

The Wombats ont indéniablement du potentiel, ce n’est malheureusement pas cet album qui pourra vous en convaincre. Pour cela, seul un live du trio pourra faire le vrai boulot. A vos calendriers.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Beautiful people will ruin your life de The Wombats
The Wombats en concert à La Maroquinerie (1er novembre 2007)
The Wombats en concert au Festival Rock en Seine 2011 (samedi 27 août 2011)
L'interview de The Wombats ( novembre 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de The Wombats


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=