Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Woven Hand
Le Divan du monde  (Paris)  29 novembre 2007

Longue file d'attente, à l'entrée du Divan du Monde, sous une pluie timide. La venue de David Eugène Edwards et son projet parallèle, devenu une occupation principale, déplace les parisiens.

Sur la scène, The Good Life a déjà entamé son set. Il ne ressort de ce groupe du Nebraska, aucun relief, la prestation est d'une platitude navrante. Le public ne s'y trompe pas, discutant au cours de leur prestation, comme si il s'agissait d'un fond sonore quelconque.

Applaudissements polis à la fin des chansons, pas toutes. Il faut dire que leur attitude est peu avenante.

Le chanteur à l'air visiblement content de jouer. En revanche, les autres ont l'air de s'ennuyer fermement, particulièrement la bassiste.

Leur prestation se termine sans que nous nous en rendions vraiment compte.

La mise en place de Woven Hand est un peu longue et le public commence à s’impatienter. Finalement, le rideau se lève sur les musiciens qui entrent en ordre dispersés.

David Eugène Edwards porte maintenant une moustache, un bandeau retient ses cheveux et il a pris du poids. Bonne surprise, Pascal Humbert, bassiste de Sixteen Horsepower, tiendra se soir la basse, ce qu’il fera admirablement, comme à son habitude. Ordy Garrison à la batterie et Peter van Laerhoven à la guitare complètent la formation. Leur arrivée déclenche des manifestations de joie, pourtant, cela ne fait pas si longtemps qu’ils ont joué ici.

David prend place sur un siége au milieu de la scène, sa guitare rouge en main, qu’il laissera pour un accordéon et ce qui semble être un banjo, dont le corps, en bois, fait penser à une mandoline.

Dés les premières notes David commence à bouger frénétiquement sur son tabouret, lève une jambe tremblante, comme en transe. Les mouvements de ses mains et ses tics sont impressionnants, il vit complètement sa musique.

A ses cotés, Peter semble impassible, et ne bouge quasiment pas. Pascal Humbert, égal à lui-même, demandera du temps pour se laisser aller.

La musique de Woven Hand a toujours été sombre et tragique, là c’est presque une apothéose. Le résultat est chamanique, terrestre, ou plutôt sous terrain. Des forces telluriques se déchaînent et la basse de Pascal y est pour beaucoup.

Ce climat est renforcé par l’absence d’interruption entre les morceaux, il y a en permanence un habillage sonore (mis à part quelques ratés) fait de sons d’ambiance, de voix enregistrées et de petits éclats de guitare. Tout ceci à d’ailleurs un effet terrible (et pathétique) sur la jeune femme devant moi, elle se contorsionne, joue avec ses mains, comme possédée par un démon, dont les forces primitives l’habite.

Plus le concert avance et plus David semble pris par sa musique, folie qui gagne les autres musiciens, Ordy martèle ses fûts avec mailloches et balais le regard vide. Pascal le nez en l’air est pris par les convulsions déclenchées par les notes graves qui sortent de son instrument. Seul le guitariste reste impassible.

Le quatuor exécutera quelques titres de Sixteen Horsepower pour la plus grande joie de tout le monde. La discographie du groupe sera largement explorée. A la fin du rappel, les musiciens remercieront chaleureusement le public de ses encouragements, seul David remerciera un spectateur invisible, perdu dans des cieux improbables.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blush Music de Woven Hand
La chronique de l'album Consider the birds de Woven Hand
La chronique de l'album The Threshing Floor de Woven Hand
Woven Hand en concert à L'Européen (28 novembre 2004)
Woven Hand en concert à L'Européen (28 novembre 2004) - 2ème
Woven Hand en concert à l'Espace Doun (8 juin 2007)
Woven Hand en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Woven Hand en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)

En savoir plus :

Le site officiel de Woven Hand

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=