Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival A Vos Zincs 2007
Les Becs Bien Zen - Amédée Colère - Les Fouteurs de joie - T'inquiete Lazare  (Cabaret Sauvage)  20 novembre 2007

Quel meilleur endroit que le Cabaret Sauvage pour la dernière soirée du Festival A Vos Zincs édition 2007 ! La chaleur de ce lieu vous enveloppe instantanément : la tenture rouge du plafond en forme de chapiteau et le bois omniprésent vous font oublier les quelques minutes d’attente dans le froid. Ambiance bistrot garantie, cela tombe bien, puisque c’est sur cette culture que s’appuie le festival.
A Vos Zincs n’est pas un festival comme les autres. Il se déroule au six coins de la France (Paris, Marseille, Lyon, Lille, Toulouse, Strasbourg) et sur toute l’année. Il a pour but de promouvoir ces groupes oeuvrant dans les bistrots, les bars, les zincs, loin du battage médiatique, mais conquérant leur public au fil des années, en leur « offant des salles et des conditions de qualité », pour reprendre les termes du programme.
Et quelle qualité ce fut ce soir-là !

Dans une salle à moitié pleine (il n’est que 19h30 remarquez…), Les Becs Bien Zen font leur entrée, et la soirée s’annonce très festive. Le public est rapidement séduit par ces 5 musiciens qui font preuve d’une énergie débordante sur des musiques aux rythmes endiablés. Sans être dépourvu d’un sens de l’humour certain. Rires du public lorsque Pierre le chanteur troque son accordéon contre une guitare qu’il oublie de brancher. Guilhem, le joueur de guitare-banjo-mandoline, ne manquant pas de faire remarquer que le nombre obligatoire de cotorep est largement atteint dans le groupe… La musique prend parfois des accents rock, la batterie se mêlant avec bonheur à l’accordéon pour des mélodies profondes et entraînantes. A voir en concert, absolument !

Amédée Colère prend la relève avec une musique légèrement moins festive, mais le ryhtme est conservé pour s’orienter vers des sonorités bien plus rock. Après le charisme de Fanch, le grand chanteur brun ténébreux aux yeux clairs, c’est avant tout la musicalité variée qui frappe. On se laisse surprendre. Impression confirmée en se penchant un peu sur les origines musicales très diverses des membres : jazz, classique, rock, reggae, groove, metal… réunies autour de textes en français qui ne manqueront pas de séduire un large public. A coup sûr ce soir, « c’est Paris qui résonne » d’un groupe qui n’a pas fini de se faire entendre !

La salle est maintenant bien pleine, et c’est tant mieux, car il n’aurait surtout pas fallu manquer Les Fouteurs de Joie ! Chemises blanches et pantalons noirs, "Nous donnons la joie et semons l’émoi", ainsi se décrivent les cinq amis. L’objectif est atteint sans problème, les voix harmonieuses à l’unisson nous emportent dans un nouvelle histoire toutes les cinq minutes, accompagnées par l’accordéon, le ukulélé, le banjo et j’en passe. Une prestation scénique mémorable où, laissant libre cours à leurs envies, le guitariste surfe sur la protection de son instrument, son voisin nous gratifie d’une démonstration de gymnastique par un appui tendu renversé (la perche si vous préférez), complété par sa danseuse-étoile de voisin-chanteur, qui ne manque pas d’expressions faciales toutes plus variées les unes que les autres. Bien plus de joie que de peine sur scène, la bonne humeur qui se lit sur leurs visages se communique aux spectateurs qui entament une farandole spontanée. Un grand moment !

Le groupe T’inquiète Lazare contraste fortement avec des sonorités bien plus légères, surtout par le premier titre "Je rentre me coucher". Un souffle de légèreté dans le Cabaret. Il faut dire que le groupe de Florent Vintrignier, quand il n’est pas avec La Rue Kétanou, ne se compose que de trois membres, mêlant principalement accordéon, guitare et contrebasse. Mais l’ambiance festive qui s’était offerte un court moment de pause refait vite son apparition.
Florent, grande classe en pantalon noir et chemise rouge assorties à son accordéon, fait le show en pas de danse quand la musique s’accélère. Son public est là, participe et connaît ses classiques.
Le rond central du chapiteau peine à contenir tous les spectateurs, mais je dois quitter le Cabaret sans avoir eu le plaisir d’entendre les 2 derniers groupes, Karpatt et Les Ongles Noirs, mouvements sociaux obligent… La première édition ayant eu lieu en 2003 et cette 2ème édition 2007 étant un vrai bonheur, je souhaite qu’il ne faille pas attendre 4 année pour assister à la 3ème édition.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le bal des souffleurs des fouteurs de joie
La chronique de l'album Des étoiles et des idiots des fouteurs de joie

En savoir plus :

Site du festival : http://www.avoszincs.com
Les Becs Bien Zen : http://www.myspace.com/becsbienzen
Amédée Colère : http://www.myspace.com/amedeecolere
Les Fouteurs de Joie : http://www.myspace.com/lesfouteursdejoie
T’inquiète Lazare : http://www.myspace.com/t39inquietelazare
Karpatt : http://www.myspace.com/karpatt
Les Ongles Noirs : http://www.myspace.com/onglesnoirs

Crédits photos : Vanessa Bureau (Plus de photos sur Taste of Indie)


Vanessa Bureau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=