Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Scout Niblett
Nouveau Casino  (Paris)  17 décembre 2007

La soirée Scout Niblett au Nouveau Casino commence dans la queue à l’extérieur de la salle. La jeune chanteuse se prête à l’exercice (http://www.blogotheque.net/concertaemporter/ ? ) d’improviser quelques morceaux au milieu des gens, mêlant musique et espace urbain.

Pourtant Scout Niblett à l’honneur ce soir, n’est pas prête de jouer. Avant elle, Castanets.

Seul en scène il plante une ambiance envoûtante, lui-même est quelque peu inquiétant, le visage dévoré par une longue barbe à la ZZ Top, chemise de bûcheron, petit, trapu ; le regard parfois fixe. Avec un séquenceur il constitue en direct les boucles de fond sonore : la guitare se démultiplie. La fumée et les lumières bleues et rouges viennent baigner et noyer l’artiste possédé. D’où vient Castanets ? De New York et son vrai nom est Raymond Raposa. Il sort en novembre In the Vines sur Asthmatic Kitty.

Ensuite The Twilight Sad. Alors qu’on était douillettement installés dans la musique planante, on a été brusquement violentés par les Twilight Sad. Que venait faire ce groupe de Glasgow, assommant de bruits, de cris et de tensions vaines. ? Le signe distinctif du chanteur semble de se présenter toujours de profil. Bien, mais ensuite ? Blitzkrieg, ils ont tout dévasté et ils se sont rendus difficilement supportables…

Puis celle qu’on attendait : Scout Niblett… Enervée par je ne sais quelles déconvenues, elle n’était pas au bout de ses tracas. Soirée maudite. Après le premier titre, elle demande au technicien, un retour son de ce qu’elle joue. Elle essaie, patiente, rien ne change, elle ne peut pas jouer.

Seule à la guitare ou accompagné d’un batteur, elle prend sa source dans le grunge américain. Et elle s’approche bien des fois de la grâce douloureuse de Kurt Cobain.

Scout (Emma Louise) Niblett arriva avec un gilet de chantier orange fluo par-dessus une grosse veste à carreaux, elle avait son sac, ses lucky strikes sur scène comme si elle faisait juste escale... mais tout commençait mal.

Excédée, elle s’est installée à la batterie soit pour profiter d’un matériel plus adapté, mais les cymbales vibraient et parasitaient un peu le chant, soit pour s’accompagner à la batterie. Puis le charme maléfique se suspendit et le concert se poursuivit, avec les retours guitare qui vont bien, une artiste rassérénée, rage rentrée.

La chanteuse originaire de Brighton a sorti son quatrième album : This fool can die now en octobre 2007, elle a déjà un public de passionnés en France. Sa voix et son émotion aux accents de Janis Joplin qu’elle accompagne de sons énergiques à la guitare, offrent en effet un spectacle exceptionnel.

Allez Emma Louise, juré ! la prochaine fois tu auras un meilleur ingé du Son !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I Am de Scout Niblett
La chronique de l'album Kidnapped By Neptune de Scout Niblett
Scout Niblett en concert au Festival Primavera Sound 2008

En savoir plus :

Le site officiel de Scout Niblett
Castanets sur MySpace
The Twilight Sad sur MySpace


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=