Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Beaucoup de bruit pour rien
Théâtre du Nord-Ouest  (Paris)  janvier 2008

Comédie de Shakespeare, adaptation et mise en scène de Sylvain Ledda, avec Sacha Petronijevic, Laurence Hétier, Pascal Guignard, Alexia Papineschi, Yves Jouffroy, Isabel de Francesco, Jean Tom, Mathieu Desender, Anabel Gransange, Yannick Bautista, Jean Haas, Hervé Colombel, Diane de Segonzac et Vania Fernandez.

"Beaucoup de bruit pour rien", tragi-comédie étiquetée "comédie romantique", recèle un quasi condensé de l’œuvre de Shakespeare, en ce qu’elle constitue un habile patchwork de ses thèmes récurrents, qu’il développe de manière plus unitaire dans ses autres opus.

Les passions humaines, l’amour, bien sûr, sous toutes ses formes avec des couples en miroir, l’amour romantique presque convenu et l’amour vivant, l’orgueil et la jalousie mais aussi, l’amitié aussi bien masculine que féminine, avec, en mouche du coche, la rumeur sur fond de propension générale à la mystification.

Revenant de campagne, le prince d’Aragon, doté d’un demi-frère ombrageux, prend ses quartiers, avec deux de ses frères d’armes, un amant idéal et un célibataire misogyne, chez le gouverneur de Messine pourvue d’une fille, adorable ingénue, et d’une nièce, sœur de plume de la Catarina de "La mégère apprivoisée".

Prologue propice aux marivaudages, mascarades et mystifications dont les fils, aiguisés comme des rasoirs, se croisent toujours dangereusement. Le rideau peut se lever sous les auspices des nobles figures représentant l’autorité patriarcale, privée et publique, souvent peu clairvoyantes (Yves Jouffroy parfait père dépassé par les événements et Isabel de Francesco, remarquable en pour prince androgyne qui se pique d’entremise).

Pendant que les jeunes amants de conte de fées roucoulent (Pascal Guignard, prince charmant idéal qui après la guerre recherche des plaisirs douillets et délicats, et Alexia Papineschi, délicieuse ingénue au visage de poupée de porcelaine), les beaux caractères s’affrontent en une magnifique joute amoureuse (Laurence Hétier qui incarne sous l’apparence de pucelle rétive et androphobe, sœur de plume de la Catarina de "La mégère apprivoisée", une jeune femme étonnamment moderne et Sacha Petronijevic un éblouissant et railleur qui se déclare "le bourreau déclaré du beau sexe" et qui va trouver son maître). Pendant ce temps, le jaloux complote. Jean Tom excelle dans le rôle du bâtard envieux et méchant, pâle hybride de Iago, Richard III et Tartuffe, qui va semer un climat délétère.

Et ce sera de l’intervention inopinée de deux personnages, à la fois farcesques et beckettiens, Diane de Segonzac et Sylvain Ledda, truculents watchmen, que dépendra le dénouement heureux. Le fléau de la balance penche alors vers la comédie et tout finit au son des flûtes nuptiales.

Sylvain Ledda signe avec réussite l’adaptation et la mise en scène de cette comédie d’intrigues qui repose sur la justesse et la subtilité de l’interprétation des comédiens qu’il a réuni au sein d’une distribution judicieuse et harmonieuse.

En effet, il a su traiter de manière intelligente et suffisamment ambigue cette œuvre pour laisser entière la magie du théâtre, et illustrer la frontière ténue entre la comédie et le drame tout en laissant affleurer le divertissement.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=