Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mon rêve avait raison
Jean-Laurent Cochet  ( Editions Pygmalion)  parution 1989

"Il était né à Romainville, au milieu des champs de lilas mauves, au premier étage d’un pavillon blanc, entre cour et jardin….".

Ainsi commence "Mon rêve avait raison" de Jean-Laurent Cochet. Bien loin des médiatiques biographies de notoriétés people, des fastidieuses mémoires pontifiantes ou des règlements de compte de stars, il invite le lecteur, à travers une évocation proustienne de sa vie et de sa carrière, non pas la recherche du temps perdu mais "l’entretien d’un temps en permanent état de retrouvailles", à "un voyage au cœur de l’enfance et du présent réunis".

Parvenu au mi-temps de sa vie, alors qu’il a réalisé, comme il l’écrit, une première vie, qui a connu un printemps lumineux et un été exceptionnel, il relate le parcours d’un homme guidé par un petit garçon, cet enfant de 4 ans qui dit : "Je veux faire du théâtre. Je serai comédien. Et j’entrerai à la Comédie Française". Cet enfant recueilli, le maître de sa destinée, qui doté d’une clairvoyance singulière, ce petit garçon qui décida de l’inventer afin de s’incarner en lui.

Cette première vie est une vie de travail pour servir les grands auteurs et le théâtre en pratiquant "cet effacement, si possible éclatant, qui est le lot de ceux qui ne sont pas créateurs", fondée sur la passion et l’admiration, pour être un passeur.

En la forme, une longue conversation à bâtons rompus émaillée de citations, anecdotes, mots d’esprit, éloges et hommages, Jean-Laurent Cochet parle de sa vie, de lui, bien sûr, mais aussi beaucoup des autres, tous ceux qu’il a aimés et qui l’ont aimé, tous ceux prestigieux ou discrets qui lui ont régénéré l’âme. Ultime élégance "J’oublie ceux qui m’ont trahi : ils s’étaient trompés de vie en entrant dans la mienne".

Chapitre après chapitre, avec lucidité, humour, ironie parfois, mais tendresse toujours, les années s’égrènent sans nostalgie, placées sous le signe de l’espérance, de l’exaltation et de l’amour avec un A majuscule pour une fête quotidienne peuplée de figures légendaires du théâtre.

Comédien, musicien, metteur en scène, professeur d’art dramatique, Jean-Laurent Cochet est un érudit qui manie la plume avec autant d’aisance que la parole. Homme du verbe, il y distille une réflexion philosophique, métaphysique et mystique sur sa manière d’être au monde.

Avec, non pas une leçon de vie, mais la délivrance des clés qu’il a rassemblées, qui sont les siennes, mais qui peuvent, pourraient ou pourront être les vôtres même si "dans cette gigantesque et fabuleuse tapisserie [le monde qui est le rêve d’un Dieu], il faut reconnaître le fil qu’il a tissé pour nous". Passeur encore.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L’entretien de décembre avec Jean-Laurent Cochet autour de ce livre
La chronique du spectacle "Aux deux colombes"
La chronique de la Master Classe du 10 décembre 2007
La chronique de la Master Classe du 26 novembre 2007
La chronique de la Master Classe du 12 novembre 2007
La chronique de la Master Classe du 29 octobre 2007
La chronique de la Master Classe du 1er octobre 2007
L'entretien de novembre 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien d'octobre 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'interview de Jean-Laurent Cochet en juillet 2007
L'entretien de juin 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de mai 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de mars 2007 (2) avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de mars 2007 (1) avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de février 2007 avec Jean-Laurent Cochet
La chronique de la Master Classe Arc en Ciel n°3 de mai 2007
La chronique de la Master Classe Arc en Ciel n°2 de mai 2007
La chronique de la Master Classe Arc en Ciel n°1 de mai 2007
La chronique de la Master Classe d'avril 2007 : Théâtre, je t'adore
La chronique de la Master Classe de mars 2007 : Hugo
La chronique de La Master Classe de mars 2007 : Musset
La chronique de La Master Classe de février2007 : Marivaux

En savoir plus :

Le site officiel de Jean-Laurent Cochet



MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=