Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gravenhurst
The western lands  (Warp)  septembre 2007

Rarement formation n’aura fait preuve d’une telle créativité, d’un tel talent, d’une telle volonté de remise en cause pour ne susciter qu’un entrain mesuré de la part du public.

Y compris au sein de l’underground où Nick Talbot - frontman de son état - s’affranchi difficilement du statut de sympathique trublion. Et pourtant, du folk aux délicieux accents Nick Drake de "Flashing Seasons", en passant par les déluges soniques de "Black Holes In The Sand" ou "Fire In The Distant Buildings", le garçon n’a cessé de nous épater.

Les disques s’enchaînent sans se ressembler, à peine à détecte-t-on un invisible fil conducteur entre eux. A en croire le principal intéressé, cette quête perpétuelle de nouveauté serait totalement délibérée et non subie. Une sorte de principe constitutif et inhérent au projet.

Après des débuts stakhanovistes - deux albums et un copieux EP en moins de deux ans -, Gravenhurst a pris le temps nécessaire à l’élaboration de The Western Land. Comme en témoignent les photos de studio de la pochette. "Pierrot Le Fou" de Godard relevait plus d’une juxtaposition des grandes réussites de ses films précédents que d’une nouvelle création en tant que telle.

L’impression dégagée par ce nouvel opus de Gravenhurst s’avère rigoureusement identique. Après s’être livré à l’exploration de territoires divers et variés, Nick Talbot revient avec un disque hybride, synthèse avantageuse de ses expériences antérieures. Un sentiment d’apaisement émane de The Western Land, parfaitement illustré par un classicisme évident dans la construction des titres.

Même si idées noires, ambiances sombres et graves constituent toujours le socle du son Gravenhurst. "Saints" ou encore "Song Among The Pine" satisferont les indie boys amateurs d’arpèges de guitare acoustique. Les aficionados de pop noisy se rueront en priorité sur "Trust" ou la chanson éponyme. Mais tous se retrouveront sur ces pépites aux échafaudages imprévisibles que sont "Hollow Men" ou "She Dance". Tant sur le fond que sur la forme, The Western Land sonne incontestablement comme le disque le plus abouti à ce jour de l’écurie Gravenhurst.

Pourtant, seule la scène arrive à offrir un terrain de jeu à la mesure du talent du groupe de Bristol. Où celui-ci peut véritablement s’exprimer, sans la moindre retenue. Insuccès relatif disions nous, malheureusement confirmé lors de sa dernière venue parisienne dans un Point Ephémère largement incomplet.

Première tournée mise à part, Gravenhurst se présente sous la forme d’un quatuor classique sans fioritures : deux guitares, basse et batterie. Inutile de patienter des lustres pour comprendre que Gravenhurst emportera encore tout sur son passage; la majorité des titres se voyant en effet fondus dans une sauce noisy ravageuse.

Parfois une balade vient temporairement interrompre le chaos ambiant ; l’apocalyptique relecture du "See my Friends" des Kinks restera d’ailleurs au placard, remplacée par une reprise convenue de "Fairport Convention", soulignant une fois encore l’influence de la musique folk. A bien y réfléchir, la force scénique de Gravenhurst réside dans l’alternance. Alternance entre morceaux à l’architecture classique et fulgurances instrumentales inattendues.

Alternance entre balades cotonneuses et déflagrations sonores de pur shoegazing. Alternances entre éclairages sombres, voire discrets et aveuglement général de la salle. L’assurance au moins de ne jamais savoir sur quel pied danser. On adore.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Fires In The Distant Buildings de Gravenhurst
Gravenhurst en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
Gravenhurst en concert au village des automates (4 juin 2006)
L'interview de Gravenhurst - Nick Talbot (septembre 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Gravenhurst


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=