Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lacquer
La Boule Noire  (Paris)  9 décembre 2003

Début novembre, le "phénomène" Lacquer, Stéphane Jounot, nous confiait son impatience à affronter la scène (cf. interview ). C’est désormais chose faite. Ce soir était le soir de son tout premier concert live dans l’intime salle de la Boule Noire.

Dépourvue de backstage, la Boule Noire nous permet souvent de croiser les musiciens avant leur set. Et Lacquer vient à la rencontre de son public. Comme en novembre, emmitouflé dans un gros pull et casquette de titi parisien sur l’oreille, il vient nous saluer, content de voir des têtes connues et de pouvoir prendre ses marques et nous confie qu'il est à la fois très excité par l'expérience et un peu stressé. 40 minutes pour convaincre en première partie est un exercice difficile et il ne faut pas perdre de temps pour emporter l’adhésion d’un public venu pour la tête d’affiche.

Et Lacquer fait une entrée fracassante au son de "The host" accompagné d’un vrai groupe (batterie, guitare, clavier), se consacrant au chant. Surprise pour ceux qui s'attendait à de l'électro pure. Le batteur est excellent et réussit à rendre parfaitement le son de l'album, le clavier impeccable et la guitare partaitement en place (bien qu’un peu en retrait) assurant la consistance des morceaux.

Si la voix de Lacquer est un peu perdue dans les décibels sur les premières mesures, le petit gars se met vite au diapason, le gros du trac passé, et il se révèle à l’aise, ayant une bonne présence sur scène, bougeant bien. Difficile de croire qu’il n’était jamais monté sur scène.

Et le set se poursuivra sur le même rythme sans laisser un instant de répit au public, Lacquer ayant bien évidemment privilégié les morceaux forts de son album Overloaded. "Electronize", "Behind" et "The tosser’s song" emportent vite l'adhésion de même que l'inédit dont il nous gratifie qui laisse présager un bel avenir pour ce jeune groupe.

Un gros son, sans être dancefloor bas du front, qui rappelle de plus en plus Gusgus mais aussi New Order. Une prestation fort réussie qui donne envie de retrouver Lacquer sur scène pour un concert rien qu'à lui. Il le mérite largement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Overloaded de Lacquer
L'interview de Lacquer (5 novembre 2003)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=