Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le chemin des passes dangereuses
La Manufacture des Abbesses  (Paris)  février 2008

Comédie dramatique de Michel Marc Bouchard, mise en scène de Laurence Despezelle-Pérardel, avec Walter Hotton, Fabrice Leroux et Guillaume Tagnati.

Deux frères immobiles debout dans la forêt, répétant une litanie. Ils se retrouvent après des années. Deux conceptions de la vie qui s’affrontent.

L’un va se marier, l’autre est homosexuel et travaille dans une galerie d’art. Son ami en train de mourir du sida l’a rendu cynique et terriblement lucide.

On comprend assez vite qu’ils ont vécu un accident en se rendant au mariage et qu’ils sont dans un territoire étrange entre la vie et la mort, où ils sont obligés de se livrer. Plus tard, le troisième frère viendra les rejoindre. Ensemble, ils évoqueront ces routes qu’ils ont prises et ce père poète qui fut à la fois leur honte et leur fierté. C’est l’heure de faire le bilan et de dire les sentiments enfouis, accumulés.

C’est un magnifique texte de Michel Marc Bouchard qu’a choisi de monter la Compagnie des Pas Perdus. Les mots nerveux, incisif disent les liens, le non-dit, la soif de rébellion et les remords ; et installent une atmosphère onirique à la fois moderne et intemporelle.

La mise en scène très statique de Laurence Despezelle-Pérardel s’est concentrée sur le texte pour créer cette ambiance propice à faire ressurgir le passé des trois frères dont les souvenirs reviennent avec mélancolie ou violence. Dans une obscurité juste éclairée par des phares passants et la lune, un drame universel se joue et c’en est bouleversant. Les partis-pris de mise en scène sont assumés et gagnants.

En outre, les comédiens dirigés avec précision, sont tous les trois magnifiques. On retiendra évidemment la composition de Walter Hotton, parfait en homosexuel digne et imperturbable, la révolte au bord des lèvres, qui dit les choses avec la sincérité du désespoir et en même temps beaucoup de sérénité. A ses côtés, Fabrice Leroux, touchant dans le rôle du benjamin et Guillaume Tagnati, fort en gueule, sont tout aussi présents et font passer beaucoup de choses avec tour à tour sobriété, humour ou émotion contenue.

On reste longtemps imprégné par cette pièce et par ces retrouvailles. Par ces mots aussi, sans cesse répétés (car dans leurs têtes depuis trop longtemps), qui réhabilitent leur père et avec la violence de phares éblouissants, éclairent enfin leurs vies.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=