Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le chemin des passes dangereuses
La Manufacture des Abbesses  (Paris)  février 2008

Comédie dramatique de Michel Marc Bouchard, mise en scène de Laurence Despezelle-Pérardel, avec Walter Hotton, Fabrice Leroux et Guillaume Tagnati.

Deux frères immobiles debout dans la forêt, répétant une litanie. Ils se retrouvent après des années. Deux conceptions de la vie qui s’affrontent.

L’un va se marier, l’autre est homosexuel et travaille dans une galerie d’art. Son ami en train de mourir du sida l’a rendu cynique et terriblement lucide.

On comprend assez vite qu’ils ont vécu un accident en se rendant au mariage et qu’ils sont dans un territoire étrange entre la vie et la mort, où ils sont obligés de se livrer. Plus tard, le troisième frère viendra les rejoindre. Ensemble, ils évoqueront ces routes qu’ils ont prises et ce père poète qui fut à la fois leur honte et leur fierté. C’est l’heure de faire le bilan et de dire les sentiments enfouis, accumulés.

C’est un magnifique texte de Michel Marc Bouchard qu’a choisi de monter la Compagnie des Pas Perdus. Les mots nerveux, incisif disent les liens, le non-dit, la soif de rébellion et les remords ; et installent une atmosphère onirique à la fois moderne et intemporelle.

La mise en scène très statique de Laurence Despezelle-Pérardel s’est concentrée sur le texte pour créer cette ambiance propice à faire ressurgir le passé des trois frères dont les souvenirs reviennent avec mélancolie ou violence. Dans une obscurité juste éclairée par des phares passants et la lune, un drame universel se joue et c’en est bouleversant. Les partis-pris de mise en scène sont assumés et gagnants.

En outre, les comédiens dirigés avec précision, sont tous les trois magnifiques. On retiendra évidemment la composition de Walter Hotton, parfait en homosexuel digne et imperturbable, la révolte au bord des lèvres, qui dit les choses avec la sincérité du désespoir et en même temps beaucoup de sérénité. A ses côtés, Fabrice Leroux, touchant dans le rôle du benjamin et Guillaume Tagnati, fort en gueule, sont tout aussi présents et font passer beaucoup de choses avec tour à tour sobriété, humour ou émotion contenue.

On reste longtemps imprégné par cette pièce et par ces retrouvailles. Par ces mots aussi, sans cesse répétés (car dans leurs têtes depuis trop longtemps), qui réhabilitent leur père et avec la violence de phares éblouissants, éclairent enfin leurs vies.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Mysery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=