Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rodolphe Burger
No Sport  (Capitol / EMI)  février 2008

Ce début d'année est de bonne augure pour la chanson française. Pas celle qualifiée du "nouvelle",celle qui à toujours été, celle qu'on ne voit pas venir, qui à un moment de la carrière d'un artiste nous fait dire qu'il en fait partie.

Au même titre qu'un Gainsbourg, ou d'autres, ou l'univers qu'il a créé s'impose. Bien après avoir perdu le fil de Rodolphe Burger en solo, me voila avec No Sport dans les mains et cette évidence dans les oreilles. Quand c'est fait avec qualité, c'est vraiment très plaisant.

Un petit rappel pour les plus jeunes, l'homme dont il est question fut chanteur d'un talentueux ovni strasbourgeois de la fin des années 80, Kat Onoma. Intéressons-nous à ce nouvel opus, après quelques expériences musicales diverses et très variées, voici 14 titres qui revisitent un univers musical dans toute sa diversité pluri culturelle. Les métissages ayant toujours fait les plus beaux enfants, voici donc Monsieur Burger et ses influences, préoccupations livrées brutes et sans sport, jamais.

No Sport, fourmille de trouvailles musicales d'une intelligence rare. Une sorte de puzzle musical construit à partir d'éléments tous analogiques, pour une fois pas de traces d'expérimentations électroniques ici. Une attention particulière à été apportée au travail du son, comme un travail d'orfèvrerie, d'horlogerie, construit avec patience. Je vous recommande l'écoute au casque, de manière à bien saisir ce dont je parle ici.

Remarquons aussi le travail des textes, magiques pour certains, et l'omniprésence du français. Le travail d'écriture avec ses amis de longue date, a fait mûrir les fruits de leur collaboration. Olivier Cadiot et Pierre Alferi coécrivent nombre des textes ici présents. Parmi les incontournables, "Elle Est Pas Belle Ma Chérie", qui revisite le mythe si cher à Rodolphe Burger de Calamity Jane et plus largement le grand ouest américain, ce titre mérite un single. Le texte y est fin, la musique tout en envolée.

Le duo avec Rachid Taha, "Arabécédaire", participe à ce qu l'on pourrait appeler un travail éducatif, à plusieurs niveaux. Sur une musique orientale européanisée, sans qu'aucun des styles ne prenne le dessus sur l'autre, une leçon que beaucoup devraient méditer. Et enfin, le cher à son coeur, "Marie", puisque joué avec son idole, James Blood Ulmer, qui l'accompagne à la guitare et à la voix, sur un blues en français dans le texte.

Vous aurez compris que ce disque m'a énormément plu, il flattera vos oreilles, enchantera votre cerveau. Rodolphe Burger met sa culture et son talent au service de l'auditeur. Toutes ces années de travail, dans diverses directions pour viser, toujours plus juste, nous toucher au coeur.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Good de Rodolphe Burger
Rodolphe Burger en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Rodolphe Burger en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Rodolphe Burger en concert à L'Alhambra (12 juin 2008)
Rodolphe Burger en concert au Bataclan (5 mars 2009)
Rodolphe Burger en concert à Théâtre National de l'Odéon (mercredi 16 novembre 2011)
L'interview de Rodolphe Burger (7 février 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Rodolphe Burger
Le Soundcloud de Rodolphe Burger
Le Facebook de Rodolphe Burger


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=