Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The National
La Guinguette pirate  (Paris)  22 juin 2003

L'écoute de "Sad songs for dirty lovers " dernier album de The National ne peut en rien laisser présager de sa performance scénique! Pas davantage d'ailleurs que de voir ses membres avant le concert, comme ce fût notre cas, pendant une presque trop sérieuse interview !

The National est manifestement un groupe de scène composé de musiciens, et des bons, et d'un chanteur charismatique qui ne peuvent que prendre du plaisir à jouer en live. Et bien que court, ce fût un des meilleurs concerts de la saison !

Dès les premières notes, on comprend pourquoi Matt Berninger cite Joy Division ainsi que les comparaisons redondantes des chroniqueurs avec Stuart Staples (le chanteur des Tindersticks), même si il avoue ne pas connaitre ce groupe avant qu'on lui en ait parlé.

Aidé par Jim Beam (version bouteille, à la manière de Calvin Russell et son Jack Danielsl), son fidèle compagnon qui finira confisqué par le batteur, accroché au mirco, chaviré, perché sur la pointe des pieds, en déséquilibre constant, Matt Berninger chante les yeux clos, perdu, noyé dans l'interprétation de ses textes. Quand il ne chante, pas, il boit, il fume, et surtout il se tient dos au public et arpente la trop petite scène, se contorsionne, se plie en deux, sous le regard mi inquiet, mi comprehensif de Aaron.


Et The National ont un son ce qui n'est pas le moindre de ses intérêts. En live, le son est plus brut, plus dense, plus rock'n'roll pourrait on dire et toute la puissance contenue sur le disque se libère ici. Mais attention puissance n'est pas synonyme de bruitisme et décibels et bien que les lignes mélodiques ou rythmiques soient identiques, les morceaux sont magistralement interprétés au sens premier du terme et prennent une tout autre dimension que la voix de Matt exploite à la perfection.

Ainsi si "John's star" par exemple reste proche de la version initiale, "Lucky you", ballade folk-rock propre sur elle sur l'album, devient sur scène une incroyable machine de guerre à broyer les idées noires , les guitares se font plus vicieuses, la voix incontrôlée nous livre des émotions mises sur la touche par les arrangements de l'album et "Murder me Rachel" se rapproche beaucoup du chant torturé de Ian Curtis.

The National alternera des morceaux de son ancien album "Brassland" et nous créditera de quelques inédits pendant près d'une heure où il démontrera un véritable potentiel qui laisse rêveur pour l'avenir quand on sait qu'il ne jouait pratiquement pas en live avant son premier album.

Impossible de ne pas songer aux concerts de Joy Division tels qu'ils sont rapportés ou se rappeler le live semi épileptique de Nick Cave à l'Olympia.

Un excellent concert d'un groupe qui pourrait bien défrayer la chronique dans quelques temps avec ses prochains concerts à l'automne et la sortie d'un nouvel album prévu pour début 2004.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sad songs for dirty lovers de The National
La chronique de l'album Cherry Tree de The National
La chronique de l'album Kicking the national habit de Grand National
La chronique de l'album Alligator de The National
La chronique de l'album Boxer de The National
La chronique de l'album High Violet de The National
La chronique de l'album The National Health de Maximo Park
La chronique de l'album Trouble Will Find Me de The National
La chronique de l'album Sleep Well Beast de The National
The National en concert à Mains d'Oeuvres (3 novembre 2003)
The National en concert au Nouveau Casino (11 juin 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004) - 2ème
The National en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
The National en concert au Café de la Danse (25 avril 2005)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The National en concert au Trabendo (24 novembre 2005)
The National en concert à La Guinguette Pirate (13 décembre 2005)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
The National en concert au Festival Furia Sound 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The National en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
The National en concert au Festival Pukkelpop 2010 (samedi 21 août 2010)
The National en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - samedi 1er novembre
L'interview de The National (22 juin 2003)
L'interview de The National (3 novembre 2003)
L'interview en VO de The National(11 juin 2004)
L'interview de The National (11 juin 2004)
L'interview de The National (5 mai 2007)
L'interview de The National (avril 2010)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=