Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The National
La Guinguette pirate  (Paris)  22 juin 2003

L'écoute de "Sad songs for dirty lovers " dernier album de The National ne peut en rien laisser présager de sa performance scénique! Pas davantage d'ailleurs que de voir ses membres avant le concert, comme ce fût notre cas, pendant une presque trop sérieuse interview !

The National est manifestement un groupe de scène composé de musiciens, et des bons, et d'un chanteur charismatique qui ne peuvent que prendre du plaisir à jouer en live. Et bien que court, ce fût un des meilleurs concerts de la saison !

Dès les premières notes, on comprend pourquoi Matt Berninger cite Joy Division ainsi que les comparaisons redondantes des chroniqueurs avec Stuart Staples (le chanteur des Tindersticks), même si il avoue ne pas connaitre ce groupe avant qu'on lui en ait parlé.

Aidé par Jim Beam (version bouteille, à la manière de Calvin Russell et son Jack Danielsl), son fidèle compagnon qui finira confisqué par le batteur, accroché au mirco, chaviré, perché sur la pointe des pieds, en déséquilibre constant, Matt Berninger chante les yeux clos, perdu, noyé dans l'interprétation de ses textes. Quand il ne chante, pas, il boit, il fume, et surtout il se tient dos au public et arpente la trop petite scène, se contorsionne, se plie en deux, sous le regard mi inquiet, mi comprehensif de Aaron.


Et The National ont un son ce qui n'est pas le moindre de ses intérêts. En live, le son est plus brut, plus dense, plus rock'n'roll pourrait on dire et toute la puissance contenue sur le disque se libère ici. Mais attention puissance n'est pas synonyme de bruitisme et décibels et bien que les lignes mélodiques ou rythmiques soient identiques, les morceaux sont magistralement interprétés au sens premier du terme et prennent une tout autre dimension que la voix de Matt exploite à la perfection.

Ainsi si "John's star" par exemple reste proche de la version initiale, "Lucky you", ballade folk-rock propre sur elle sur l'album, devient sur scène une incroyable machine de guerre à broyer les idées noires , les guitares se font plus vicieuses, la voix incontrôlée nous livre des émotions mises sur la touche par les arrangements de l'album et "Murder me Rachel" se rapproche beaucoup du chant torturé de Ian Curtis.

The National alternera des morceaux de son ancien album "Brassland" et nous créditera de quelques inédits pendant près d'une heure où il démontrera un véritable potentiel qui laisse rêveur pour l'avenir quand on sait qu'il ne jouait pratiquement pas en live avant son premier album.

Impossible de ne pas songer aux concerts de Joy Division tels qu'ils sont rapportés ou se rappeler le live semi épileptique de Nick Cave à l'Olympia.

Un excellent concert d'un groupe qui pourrait bien défrayer la chronique dans quelques temps avec ses prochains concerts à l'automne et la sortie d'un nouvel album prévu pour début 2004.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sad songs for dirty lovers de The National
La chronique de l'album Cherry Tree de The National
La chronique de l'album Kicking the national habit de Grand National
La chronique de l'album Alligator de The National
La chronique de l'album Boxer de The National
La chronique de l'album High Violet de The National
La chronique de l'album The National Health de Maximo Park
La chronique de l'album Trouble Will Find Me de The National
La chronique de l'album Sleep Well Beast de The National
The National en concert à Mains d'Oeuvres (3 novembre 2003)
The National en concert au Nouveau Casino (11 juin 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004) - 2ème
The National en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
The National en concert au Café de la Danse (25 avril 2005)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The National en concert au Trabendo (24 novembre 2005)
The National en concert à La Guinguette Pirate (13 décembre 2005)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
The National en concert au Festival Furia Sound 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The National en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
The National en concert au Festival Pukkelpop 2010 (samedi 21 août 2010)
The National en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - samedi 1er novembre
L'interview de The National (22 juin 2003)
L'interview de The National (3 novembre 2003)
L'interview en VO de The National(11 juin 2004)
L'interview de The National (11 juin 2004)
L'interview de The National (5 mai 2007)
L'interview de The National (avril 2010)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=