Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jad Wio - Dirty Important Person - Dead Sexy Inc
Le Trabendo  (Paris)  7 février 2008

Pour la soirée Jad Wio le Trabendo s’est en quelque sorte transformé, il n’était plus précisément à Paris, sur le site de la Villette, il a plongé sous terre ; il est devenu un château select au dress code étrange et onirique : maquillages sombres, raffinement avec des tentations de perversion.Dans un tel lieu hors du temps chacun se tient prêt au pire et surtout à sourire de sa vie d’en haut, comme d’un lointain souvenir ébloui.

Alors pour commencer, le majordome Nicolas Ullmann, Monsieur Loyal , ému qui annonce le premier show :

Dirty Important Person . Sur un rythme immédiatement endiablé, au tempo de la caisse claire de Neil Conti, le producteur, qui fut également le batteur de Prefab Sprout, et qui participa à des sessions avec Bowie, Primal Scream , Annie Lennox, Florian Parra, synthèse de Ziggy Stardust et d’Helmut Berger dans  les Damnés  de Visconti mène le show, tandis que Cyril Leclerc , le chapeau vissé sur la tête impulse un côté électro punk.

Sexys et provocants les DIP ont porté haut les couleurs de leur dernier album : I am genius et ont brillamment subjugué l’assistance.

 

Le deuxième groupe est Dead Sexy Inc., qui est la dernière formation d’Emmanuel Hubaut, fondateur des Tétines Noires dans les années 80, puis de LTNO.

Dead Sexy Inc est, par son histoire, le trait d’union idéal avant le show de Jad Wio. Célèbres pour leurs concerts surprenants, les Tétines noires ou LTNO n’ont jamais considéré la scène comme un simple tremplin pour présenter un album, ils ont laissé des souvenirs d’happenings artistiques.

Nonchalant et  mâchouillant avec  morgue un chewing-gum fatigué , Emmanuel Hubaut, ce soir resta la plupart du temps en retrait , son compère élégamment tatoué, déploya toute son énergie au micro. Le groupe ne parvint pas cependant à produire un set vraiment original, on apprécia tout de même la reprise de "ça plane pour moi" de Plastic Bertrand.

Puis vint le tour de Denis Bortek et de Kbye : Jad Wio est entré en piste. A l’occasion de leur dernier album : The Rise and the Fall of Lilith von Sirius, le groupe mythique revient sur scène.

Après une soirée exceptionnelle à la Boule Noire, le public attendait le fantastique illusionniste : Bortek se coule dans la personne moitié Ange Bleu, moitié Juliette de Sade , de Lilith von Sirius, courtisane de luxe.

Habillé de noir, gracieux il anima l’atmosphère d’un frisson décadent et sensuel. De sa voix androgyne, il s’amuse de toutes les références normatives. Et à l’instar du divin marquis, il situe son héroïne au milieu des supplices et des cérémonies orgiaques pour que notre imagination s’aventure dans les marges , aux limites de l’interdit et de l’indicible. Trouble et séduction assurés. S.M comme Sexy Magic …

Quelques retours aux albums précédents : Fleur de métal et Monstre-toi et une majorité de chansons extraites du dernier album, dont le tube en puissance "Das Ist". Bortek incrusta également un corps étranger dans sa toile : "You’re gonna miss me" de the 13th Floor Elevators.

Jad Wio malgré un son un peu brouillon dû à la salle, reste un groupe exceptionnel, cultivant avec un plaisir manifeste, ses obsessions.

Les prestations trop rares restent des moments d’une grande délicatesse, des rendez-vous décalés: lucioles de l’inconscient ...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nu cle air pop de Jad Wio
La chronique de l'album Sex Magik de Jad Wio
Jad Wio en concert à La Cigale (15 novembre 2005)
Jad Wio en concert au Poste à Galène (31 mars 2006)
L'interview de Jacno et Bortek (26 juin 2006)

Le site officiel de Dirty Important Person
Le site officiel de Dead Sexy Inc.
Le site officiel de Jad Wio

Crédits photos : Fabrice (Plus de photos sur Taste of Indie)


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=