Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Archipel
Le Tarmac de la Villette  (Paris)  février 2008

Comédie noire futuriste écrite et mise en scène par Issam Bou Khaled, avec Roger Assaf, Béchara Atallah, Sawsan Bou Khaled et Bernadette Houdeib.

A chaque mois son éblouissement, sa claque, son épiphanie théâtrale. Après "Questo buio feroce" de Pippo Delbono, créé en France au Théâtre du Rond Point, en janvier 2008, voici la création, en français, de "Archipel", au Tarmac de la Villette, écrit et mis en scène par Issam Bou Khaled.

"On détruit pour construire, on fait des guerres pour faire des paix, tous les processus aboutissent à des déjections qui s'accumulent quelque part dans les oubliettes de l'Histoire et dans les déblais de la Géographie".

Telle est la genèse d'"Archipel", résumée par son auteur, Issam Bou Khaled, libanais arabophone, en référence explicite avec sa propre histoire dans un pays en guerre perpétuelle dont la superficie a augmenté d'un kilomètre carré du fait de la fossilisation de tous les décombres et déchets de la guerre, humains inclus, tout simplement jetés dans la mer.

Cependant "Archipel" n'est ni un constat, ni un plaidoyer, mais transcrit une vision politique du monde et de l'homme, quand le réel devient absurde et que "nous sommes morts dans notre vie avant de mourir pour de vrai", avec une écriture singulière doublée d'une recherche esthétique et théâtrale.

Issam Bou Khaled sonde le cloaque de l'Histoire avec des laissés pour compte du 21ème siècle. Dans un magma instable qui semble se déverser dans la mer comme de la lave bouillonnante, mousseuse comme une rivière polluée, vers un ailleurs, sinon à la vertu salvatrice, du moins porteur potentiel de sens pour le présent, sont englués trois individus morts-vivants, vestige d'une humanité broyée.

Ils n'ont pas de nom, ils pourraient s'appeler Kikazaru, Iwazaru zet Mizaru, comme les singes de la sagesse dans l'iconographie chinoise qui édictent les principes qui, s'ils sont suivis, épargnent l'homme du mal. Ne pas dire ce qu'il ne faut dire, ne pas voir qu'il ne faut pas voir, ne pas entendre ce qu'il ne faut pas entendre : voilà bien, sans métaphore, la société contemporaine abreuvée d'informations, d'images et de discours.

Un docteur aveugle (Roger Assaf admirable), un otage sourd (Béchara Atallah parfait) et une femme muette enceinte d'un futur sans espoir (Bernadette Houdeib sublime), végètent avant de se muer en matière végétale. Ils attendent peut être. La tentation est grande d'établir un parallèle avec "En attendant Godot". Godot qui vient sous la forme d'une expérience ratée, un bébé éprouvette, (Sawsan Bou Khaled époustouflante) qui a conservé quelques neurones et dont le cœur bat encore, qui n'apporte ni espoir, ni désespoir, mais consomme la tragédie tout en dévoilant l'admirable résilience de l'âme humaine.

Comédien, auteur et metteur en scène l'écriture de Issam Bou Khaled, qui dit faire du théâtre pour se sentir vivant, est simple mais riche, évidente mais foisonnante, et la construction dramatique exemplaire, à la fois classique dans ses principes et proche d'un mécanisme à la Ionesco, un peu de mécanique sur du vivant, puis le vivant et le tragique qui se dessine sous le comique omniprésent virant au burlesque, est relayée par un univers sidérant.

Cette pièce qualifiée par son auteur de "comédie noire futuriste" est également une fable politico-poétique féroce que l'on souhaite salutaire et qui, en tout état de cause, et d'ores et déjà, est totalement enthousiasmante.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=