Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Shades
Le meurtre de Vénus  (Tricatel)  mars 2008

Prenez un ouragan, faites vrombir le tonnerre, laissez sécher les victimes et ramassez les corps. Regarder la scène rock parisienne quatre ans après son explosion et faire le bilan, à l’heure de la sortie des premiers albums. Les Shades, signés chez Tricatel pour leur premier album, ressemblent à des miraculés. L’orage (médiatique) est passé, et les cinq fringuants publient un meurtre bien honorable.

Mais autant le dire d’emblée, Le meurtre de Vénus ne satisfera pas toutes les bourses. Il y aura, comme au temps des mods, des punks, des hippies… il y aura des détracteurs, des fans et des groupies. Des dissidences. Car les Shades, d’une part, sont le premier album véritablement rock du label Tricatel. Et puis, comme je le soulignais plus haut, Vénus est attendue au tournant. Dernière sortie de la vague des « twenty something » parisiens. Et la musique alors hein ?

Au croisement de plusieurs sentiers. Chantiers même ! Pop, rock, variété (au sens où Tricatel l’a toujours entendu, avec noblesse et retenu) qui d’entrée affiche la carte : Guitares, synthés et voix sous filtre. Un regard moderne qui enterre bien profond la vision France con-con pratiqué par les déjà ancêtres du rock parisien (je ne les citerai même pas tiens). Une vision blanche, stoned immaculate aurait dit l’autre. "De Marbre ", troisième piste, et un mur de guitare soft entourent les claviers d’Hugo, les paroles de Benjamin Kerber marquent un grand pas dans, toujours à moitié mystique, à moitié réelle. Un bel effort.

Alors les Shades… Des enfants prodiges ? La chanson éponyme n’apporte pas la réponse, et la voix de Kerber, si elle peut se révéler agaçante à la longue pour le trentenaire habitué au chant monocorde, n’en reste pas moins passionnée.

Et c’est "Orage mécanique" qui enfonce le clou. Oui, c’est un premier album honnête. Qui retranscrira mal (forcément) la folie des concerts, l’apoplexie des premiers rangs. And so what ? Puisqu’il faut bien commencer quelque part, et qu’à choisir les Shades ont fait le bon choix : Jouer la longueur, refuser aux majors, et puis tant qu’à faire, autant se faire plaisir et se défaire des … machinations. L’un des meilleurs titres, loin devant "Le prix à payer". Trop entendue, déjà obsolète. "Machination", un regard kleenex bye bye à la jeunesse perdue.

C’est paradoxalement les titres les plus langoureux qui raviront l’auditeur novice. "La détente", justement, est l’un d’entre eux. Des odes aux relations sexuelles underage, lentes et chaudes, pour les kids qui ont encore des rêves. Et alors que tout le monde se réclame de Burgalat (Patron de Tricatel, NDR), les Shades parviennent à trouver leur autonomie face à papa. Car passé un certain âge, il faut bien prendre son envol. Il faudra plusieurs écoutes pour comprendre toutes les astuces de production, tout ce gai-savoir que Burgalat (producteur de l’album) a su ici dissimuler derrière les guitares, sans trop en faire sur les sonorités.

Le meurtre de Vénus… A la question "Ce premier album est-il génial ?", la réponse semble être non. L’exigence semble parfois pousser à des envies inatteignables dont tout le monde attend des miracles au premier riff . Mais les Shades, inévitablement, sont l’avenir du rock français. Une capacité de songwriting étonnante. Quelques compositions sévèrement burnées….

"J’ai vu la lumière" crie Benjamin sur le prix à payer… Effectivement. Cet album vaut quelque chose, et la monnaie est plus qu’honnête.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album Le meurtre de Vénus des Shades
Les Shades en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Les Shades en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
La chronique de l'album Portrait robot de Bertrand Burgalat
La chronique de l'album Les choses qu'on ne peut dire à personne de Bertrand Burgalat
Bertrand Burgalat en concert à l'Elysée Montmartre (Soirée Tricatel) (7 décembre 2005)
L'interview de Bertrand Burgalat (juin 2005)
La chronique de l'album Va chercher la police de AS Dragon
AS Dragon en concert au Festival Schmoul 2004
AS Dragon en concert au Festival RocknSolex 2004
AS Dragon en concert au Festival Solidays 2004 (samedi)
AS Dragon en concert au Festival Festa Dies 2004
AS Dragon en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
AS Dragon en concert au Festival Au Pont du Rock 2005
L'interview de AS Dragon ( mars 2004)
L'interview de AS Dragon (19 mai 2005)


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Les Shades (3 mars 2008)


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=