Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Earth
The Bees Made Honey In The Lion Skull  (Southern records)  février 2008

Pendant des années, Dylan Carlson a nourri les nombreuses biographies parues suite au suicide de son ami feu Kurt Cobain.

Carlson était connu pour être le dealer de la rock star la plus torturée des années 90 (son pote Kurt, toujours), mais il est surtout devenu célèbre après avoir vendu à Cobain l’arme avec laquelle ce dernier s’est fait sauter la cervelle…

D’ailleurs à l’intérieur d’un des albums de son groupe, Earth, on pouvait voir Carlson s’exhibant avec ses potes en train de faire joujou avec leurs guns…

L’intérêt de cette chronique se bornera sur le fait qu’en dépit d’être fortement lié à l’histoire de Kurt Cobain, Carlson jouait à l’époque dans un groupe appelé Earth. Le groupe, signé sur Sub Pop, nourissait un amour immodéré pour Black Sabbath et incarnait avec leurs collègues des Melvins la branche "lourde" de Sub Pop.

Earth 2, Special Low frequency Version reste une des pierres angulaires du "Drone" , ou de ce qui deviendra après le Doom Métal. L’idée de Carlson est à la base très simple : jouer la musique de Black Sabbath de la manière la plus lente possible.

Une des autres particularités de cette musique était les fréquences incroyablement basses générées par les guitares… Sans un groupe comme Sun O))), fans jusqu’au point de choisir leur nom en hommage aux amplis utilisés par leur héros.

La musique de Earth n’aurait pu être jamais connue le regain d’intérêt dont elle jouit aujourd’hui… La nouvelle livraison de Carlson, The Bees Made Honey In the Lion Skull, est sans aucun doute son album le plus accompli à ce jour. Le groupe s’éloigne des riffs mastodontes joués à deux à l’heure pour se diriger vers une musique plus apaisée.

La répétition des motifs est toujours une des bases de la musique de Earth, mais la matière sonore est largement dégraissée, plus fluide. "Omens And Portents I" jette les bases d’une musique qui doit plus à Ennio Morricone qu’à Sabbath. Ce que Earth perd en matière (les gros riffs) est compensé par une instrumentation plus étoffée : piano, orgue. La musique évoque aussi les grands espaces, les canyons baignés dans un cagnard infernal, d’où la filiation avec Morricone.

Carlson a passé dix ans à faire son deuil sur la mort de son ami Kurt Cobain. The Bees Made Honey In The Lion Skull sonne comme l’œuvre d’une personne apaisée, sorte de catharsis idéale d’un garçon en combat perpétuel avec ses démons…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The earth is not a dead cold place de Explosions in the sky
La chronique de l'album The Earth is blue de Damon & Naomi
La chronique de l'album The Alchemy Index, Vols. III & IV : Air & Earth de Thrice
La chronique de l'album Earth vs. The Pipettes de The Pipettes
La chronique de l'album Postcard from Earth de Sam Nolin
La chronique de l'album Last Night On Earth de Elysian Fields
La chronique de l'album Seasons On Earth de Meg Baird
La chronique de l'album True Loves de Hooray for earth
La chronique de l'album There's no leaving now de The Tallest Man On Earth
La chronique de l'album Primitive and Deadly de Earth
La chronique de l'album Red Earth & Pouring Rain de Bear’s Den
La chronique de l'album Between the Earth and Sky de Lankum
La chronique de l'album When the Earth Was Flat de Quiet Dan
Earth en concert à La Maroquinerie (mardi 8 décembre 2009)
Earth en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Earth en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Earth en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - vendredi 2 novembre
Earth en concert au Divan du Monde (jeudi 25 juin 2015 )
L'interview de Earth (samedi 24 janvier 2015)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=