Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Supergrass
Diamond Hoo Ha  (Parlophone / EMI)  mars 2008

Bonne nouvelle : Supergrass revient aux sources avec un Diamond Hoo Ha plus rock que jamais, pour lequel les pédales d'effets ont repris du service et les quatres compères ont dépoussiéré leurs amplis, entreposés depuis plusieurs mois dans une grange normande. Après quelques échappées douces sur la route de Rouen, le groupe anglais devrait donc encore une fois marquer l'année musicale à grands coups de riffs assassins.


Et c'est chose faite dès les premières notes de Diamond Hoo Ha Man, premier extrait de l'album, de "Bad Blood" et de "Rebel In You", hits rock et sexy, dans la digne lignée de "Richard III" et autres "Rush Our Soul". De quoi confirmer dès le début de l'album que le quatuor n'a en rien perdu son sens imparable de la mélodie et son talent pour les choeurs aériens (dont, il est sur, Supergrass est le seul détenteur du secret).

Mais bien que ce sixième album soit surtout placé sous le signe du rock'n'roll (avec un "345" déroutant par son riff exotique, "Whisky & Green Tea" et ses cuivres ravageurs, "Outside" et son solo robotique ou encore "Rough Knuckles"), Gaz Coombes, Mick Quinn, Danny Goffey et Rob Coombes ne négligent pas pour autant les pop songs talentueuses auquels le groupe nous a habitué tout au long de sa carrière. Preuve en est avec "When I Needed You" ou "Ghost Of A Friend".

La qualité sonore n'y est pas pour rien non plus dans la réussite de ce nouvel opus, puisque les anglais ont donné naissance à ce Diamond Hoo Ha à Hansa, célèbre studio de Berlin où David Bowie a trouvé l'inspiration pour certains de ses plus grands tubes, et les Supergrass ont su s'entourer de Nick Launey (Nick Cave, Gang Of Four) à la production, qui s'était d'ailleurs avoué pressé de travailler avec un groupe aussi énergique. La naïveté et la spontanéité de Supergrass époque "I Should Coco" se devine au détour de quelques mélodies. Ce nouvel album est bien la preuve que Supergrass n'a en rien perdu la fraîcheur de ses débuts.

Composé aux quatres coins du monde (entre Oxford et Berlin, Reykjavik et Pékin, Londres ou encore Dublin), Diamond Hoo Ha s'annonce comme un retour à des sources plus électriques et beaucoup plus spontanées. Ce qui n'est pas pour nous déplaire après un Road To Rouen aussi calme et doux, qui nous avait presque fait oublié que Supergrass n'avait que quatorze ans...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Road to Rouen de Supergrass
Supergrass en concert à l'Olympia (8 avril 2003)
Supergrass en concert à La Cigale (18 novembre 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Supergrass
Le Myspace de Supergrass


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=