Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Modern Lovers
The Modern Lovers  (Rhino)  1976

Boston, été 1970, le Velvet Underground joue régulièrement dans le club de son manager, le Tea Party, où il fait la connaissance d'un jeune talent local de dix-huit ans, Jonathan Richman, lequel complètement fasciné par le groupe, finira déménager pour un an à New-York.

De retour dans sa ville natale avec l'ambition de se faire des amis tout en écrivant des chansons d'amour modernes, Jonathan Richman assemble autour de lui une formation rapidement baptisée The Modern Lovers, constituée à terme de David Robinson, Jerry Harrison et Ernie Brooks.

Après quelques semaines de répétition, un premier répertoire émerge mélangeant sublimement Velvet attitude, riffs stoogiens gorgés de fuzz, orgue hanté à la Manzarek, jeu de gratte et voix très Lou Reed. Dès les premières pépites, "Roadrunner" , "She Cracked" , "Somenone I Care About" , "Hospital" , "Pablo Picasso" , tout le punk 60's se voit rassemblé sous sa forme définitive : cinq ans plus tard, Heartbreakers et consorts n'auront qu'à se pencher pour ramasser le succès.

Une première séance d'enregistrement est réalisée avec John Cale, au piano sur "Pablo Picasso" et toujours dans les bons coups, avant une autre quelques mois plus tard en mars 1972, ne satisfaisant que partiellement le groupe alors en attente de sessions plus sérieuses. Pourtant chez Jonathan, la spirale du changement est déjà en route : il désire baisser le volume, arrêter les distorsions et avant tout, enregistrer de nouvelles chansons.

Arrive à ce moment Kim Fowley avec qui seront gravés 8 titres dont une version apaisée de "I'm Straight" , "Government Center" et "Dance With Me" (restées inédites jusqu'en 1980 et figurant en bonus track). Enfin signé par Warner quelques mois plus tard, Richman semble incapable de rejouer avec la même passion et la même intensité brute de décoffrage les titres emblématiques des débuts.

Le malaise devient plus palpable encore lorsqu'il informe sa maison de disques que le répertoire ancien ne sera plus joué sur scène (Warner avait pourtant fait stipuler dans le contrat un "Roadrunner" à chaque gig). Seul témoignage de ces séances désastreuses, "I Wanna Sleep In Your Arms", inédit de toute beauté, encore ici présent en bonus track de cette pimpante réédition.

Au bout du rouleau, Jonathan déclare enfin vouloir faire une tournée des hôpitaux et des lycées avec comme backing band des gens pris dans le public. Très prévisible était la proche démise du groupe intervenant un soir de février 1974 suite à un show où Jerry Harrison quitte le groupe pour s'être vu reproché d'avoir joué trop fort.

La publication de ce chef d'oeuvre absolu (constitué de neuf démos datant de 1971-72 - dont les sessions avec John Cale -) n'intervient qu'en 1976 apparaissant ainsi complètement dans l'air du temps : l'erreur est pourtant de taille, elle en est la cause. Il est habituellement entendu que les Stooges sont les ancêtres du punk mais il semble plus que réducteur (et surtout injuste) de passer sous silence ce chaînon manquant de l'histoire, celui sans lequel le punk new-yorkais (et plus si affinités) n'aurait probablement jamais vu le jour.

Séminal, époustouflant, un des disques cruciaux de l'histoire du rock enfin réédité dans toute sa splendeur.

 

A lire, dans un tout autre style, la chronique du concert de Jonathan Richman aux Festins d'Aden en 2003


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=