Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stephen Malkmus and the Jicks
Real Emotional Trash  (PIAS)  mars 2008

J’avais quinze ans lorsque Slanted & Enchanted, le premier album de Pavement est sorti… Décalage culturel oblige (j’habitais en Bretagne à l’époque), il n a débarqué sur mon double radio cassette que l’année de mes 16 ans… Dieu sait qu’à l’époque , cet album était plein à rabord de Real Emotional Trash

Slanted & Enchanted restera l’une des éternelles madeleines de Proust. Il restera la bande-son de mes coups de foudre amoureux, de mes pires ruptures, de virées en camping spéciales "drague hollandaise" …

De plus ce disque m’a sorti d’une impasse hard rockeuse qui devenait embarrassante (CF mes chroniques précédentes) et ouvert la caverne d’Ali Baba du rock indépendant américain des années 90 (Sonic Youth et consorts). Ce premier disque de Pavement a surtout généré une Pavementite aigué qui aura duré près de 9 ans qui m’a poussé à de folles acquisitions ( cet import japonais acheté à l’époque 220 francs…).

Ma carrière fanzinesque n’ayant débuté qu’en 2003, je n’ai jamais eu la chance de chroniquer un album de Pavement. Malgré des écoutes répétées de ces précédents opus, je n’ai jamais vraiment réussi à trouver mon compte dans les albums solos de Stephen Malkmus pour une bonne et simple raison : je pense que je tiens absolument à entendre du Pavement.

Or, même si certains trouveront toujours que cela ressemble beaucoup à Pavement, pour moi cela revient à comparer du Canada Dry avec un whisky irlandais…Sur Real Emotional Trash, j’ai la drôle d’impression que Malkmus se soit imposé de construire une passerelle entre les expérimentations pop récentes de ses comparses de Sonic Youth et le prog rock des années 70…

Si l’entreprise semble louable (pour les fans de rock progressif des années 70, cela va sans dire) le résultat est assez déconcertant… De nombreuses compositions s’apparentent à des longues jam-sessions. Sur ce point, Malkmus est épaulé par les impeccables Jicks, qui remplissent leur rôle avec brio…

Ainsi sur "Real Emotional Trash", Malkmus arrive sur dix minutes (!!!!!) à rendre un vibrant hommage à Television mais aussi à Fleetwood Mac. On retrouve cette désagréable sensation de "répète entre potes" tout au long de l’album ("Elmo Delmo", "Hopscotch Willy").

Pourtant, Malkmus n’est jamais aussi bon que quand il évite de forcer le trait, quand il pond avec cette arrogante facilité qu’ont les branleurs de petites perles comme "Gardenia", sautillante bluette slacker ou encore le subtilement mélancolique "Out Of Reaches", réminiscences des Perfect Sound Forever ( sons parfaits pour toujours, titre d’un Ep de Pavement NDR) distillés à foison par Malkmus tout au long de la dernière décennie…

Malgré toutes les réserves que l’on peut soulever sur ce Real Emotional trash, Malkmus reste un formidable artisan de la scène rock américaine, qui resiste (jusque quand ????) à la tentation de s’affaler dans le confort d’une reformation pourtant tant convoité de Pavement…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Stephen Malkmus en concert au Café de la Danse ()
Stephen Malkmus en concert au Café de la Danse (22 septembre 2005)
Stephen Malkmus en concert au Festival Primavera Sound 2008
Stephen Malkmus en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Samedi
Stephen Malkmus en concert au Festival La Route du Rock #22 (dimanche 12 août 2012)
L'interview de Stephen Malkmus (22 septembre 2005)
La chronique de l'album Wowee Zowee de Pavement
La chronique de l'album Quarantine the Past : The Best of Pavement de Pavement
Pavement en concert à Par Mickaël Mottet (mai 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Stephen Malkmus
Le Myspace de Stephen Malkmus


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=