Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  avril 2008

Texte de Savinien de Cyrano de Bergerac, adapté et de mis en scène Benjamin Lazar, avec Benjamin Lazar et l’ensemble La Rêveuse : Florence Bolton (dessus et basse de viole) et Benjamin Perrot (théorbe, guitare et luth baroques).

Voici un petit bijou et une merveille, qui relève de la curiosité au sens du dictionnaire de Trévoux, donnant pour composantes de la curiosité, l'attention, le désir et la passion du savoir, et renvoie aux objets rares et précieux qui composaient les cabinets de curiosités.

"L'autre monde ou les états et empire de la lune" de Savinien de Cyrano de Bergerac, le vrai, l'écrivain libre-penseur, contemporain de Boileau et Molière, et non le personnage au glorieux appendice passé à la postérité sous la plume d'Edmond Rostand, constitue lui-même, par son foisonnement, un tel cabinet, ainsi que l'indique Benjamin Lazar, concepteur et interprète de ce voyage immobile sous acide poétique à travers le bouillonnement des idées de ce 17ème siècle de l'esprit philosophique qui préfigure le siècle des Lumières.

Autre curiosité, également, autant pour les néophytes qui vont découvrir le théâtre baroque que pour ceux qui y ont déjà tâtés car Benjamin Lazar, a adapté, avec brio, ce roman inclassable selon les codes de la déclamation et de la gestuelle du théâtre baroque.

Sans décor, sur un fond de scène plongée dans l’obscurité, celle de l’univers cosmique dans lequel le personnage, montgolfière humaine, s’envole lesté de fioles pleines de rosée, seule une rampe de bougies et quelques lampions diffusent une lumière chaude et miroitante. Trois meubles suffisent à Benjamin Lazar pour illustrer les différents tableaux de cette oeuvre singulière, et très esthétisante, dont la partition musicale ad hoc est assurée par Florence Bolton et Benjamin Perrot qui usent d'instruments magiques comme le théorbe, la viole et le luth.

Comédien, metteur en scène, musicien et chanteur, Benjamin Lazar entraîne le spectateur dans une autre dimension, qui ressortit tant de la poésie, de l’imaginaire que du surréalisme, sur les traces d'un personnage illuminé, proche du persan de Montesquieu ou du Huron de Voltaire, aux prises avec des aventures fantastiques et enchantées qui servent de métaphores plaisantes, souvent drôles, et érudites à un débat d'idées sur le monde et l'homme vu par un lettré de son siècle.

Sans verser dans l'inventaire à la Prévert, sachez qu'il est question aussi bien de philosophie, de religion que de politique, de drôles de machines, comme le livre qui parle, que des états d'âme des légumes et des conséquences génétiques de l'absorption de chair de mahométan.

Un travail abouti pour un spectacle de très grande qualité ovationné sans réserve.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=