Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Breeders
La Cigale  (Paris)  18 avril 2008

Contrairement à toute attente, ce n'est pas une file interminable qui serpente devant la Cigale, pourtant le concert est complet, le public serait-il déjà entré ?

Un léger contre temps nous bloque, le photographe et moi-même, dans le hall d'entrée, alors que la première partie, Daddy Longlegs, massacre allègrement les oreilles des auditeurs. Le mot est faible, du hall où nous poireautons, le son qui nous parvient est à la limite du supportable. Une fois notre situation débloquée, la tornade sonore des parisiens nous cueille au passage des portes, difficilement tenable. Nous n'aurons vu que le dernier titre, et tout du long la question de se réfugier au bar, plus calme, se posera. Mais l'énergie du quatuor m'a laissé figé, ils sont bons, mais nous sommes arrivés trop tard pour apprécier pleinement le set.

Après la tempête, le calme, au retour de la lumière, la salle parait relativement peu remplie, étonnant pour un concert complet. L'attente est assez longue, l'impatience se fait ressentir au bout d'une demi-heure, quand les lumières s'éteignent pour laisser place au quatuor originaire de Boston. C'est évidemment un déluge de cris et d'applaudissements qui les accueille, personne n'a oublié les merveilleux albums du groupe.

D'entrée de jeu, la barre est haute, le son pêche un peu, mais s'améliorera au cours de la soirée pour devenir excellent. En revanche, les sœurs Deal ont l'air en grande forme, serait-ce d’avoir arrêté la prise de produit que la morale réprouve ? En attendant, la part belle sera donnée aux chansons du dernier album en date.

Mais les tubes attendus seront aussi joués et de manière impeccable. Les inévitables "No Aloha" et "Cannonball", et autres titres tant appréciés sur les différents albums. Coté ambiance, rien à reprocher à Kim, Kelley et leurs comparses, l'ambiance sur la scène est bon enfant, les blagues fusent entre les membres du groupe et les roadies déposant guitares et micros, mais aussi avec le public. Kim parait particulièrement en joie.

Lors du rappel, les sœurs improviseront un titre à deux voix, histoire de régaler le public, ce soir. Un très bon concert à l'ambiance festive et joyeuse de ceux qui vous tirent un sourire et vous éclaire une soirée et même un peu plus.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All Nerve de The Breeders
The Breeders en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
The Breeders en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Breeders en concert à Last Splash 20th Anniversary Tour (lundi 27 mai 2013)
The Breeders en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de The Breeders
Le Myspace de The Breeders

Crédits Photos : Gérard


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=