Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Mabuses
Mabused !  (Magpie / Abeille Musique)  avril 2008

The Mabuses, encore un nom de groupe qui ne doit avoir que bien peu de résonance concrète aux oreilles des moins de 30 ans qui, une fois de plus, ne manqueront pas de nous traiter de vieux cons tout en écoutant le dernier buzz à la mode de groupes dont la principale performance est d'être composés d'ados encore plus jeunes qu'eux.

Que cela n'enlève rien à la réelle qualité de certains d'entres eux, ne généralisons pas surtout que l'on s'éloigne du sujet qui est, je vous le rappelle, les Mabuses dont l'album aussi récemment sorti qu'inattendu ne manque pas d'émoustiller les ado que, nous aussi je ne vous le cache pas, nous avons été, avec croyez-le si vous voulez, nos groupes cultes et nos boulets dont on se reprend en secret désormais.

Évidemment, je ne suis pas là pour étaler sur la place publique mes tares de jeunesse, vous vous en doutez. C'est donc bien d'un groupe culte dont il s'agit ici.

Culte est un bien grand mot cependant, puisque Kim Fahy, tête pensante des Mabuses n'est même pas mort et qu'en plus, c'est frais comme une ablette fraichement péchée qu'il revient après tant d'années de silence nous proposer le superbe Mabused !.

Silence ceci dit tout relatif, compte tenu des diverses collaborations discrètes qui ont émaillé toutes ces années comme, par exemple, avec JP Nataf sur le récent I want you des Wantones, pour enfin venir à ce Mabused ! dont le titre, souhaitons-le, n'a rien d'alarmant, quant à l'idée de passé qu'il évoque.

Kim Fahy, entouré de son groupe fait une fois encore étalage de son goût pour les bricolages sonores associés à d'audacieuses mélodies où se retrouvent autant une pop très anglophone et un folk américain qui sent parfois bon la bayou ("Mirth") ou le rock ("Byayaba").

Sur "Havana", vaguement cowboy, un rien Calexico, on retrouve cette façon de chanter de Kim Fahy parfois un peu nasale et tellement envoutante.

Il est bien difficile de décrire la musique des Mabuses cependant, ce serait un peu parler cuisine sans ne rien voir ni sentir.

Comment retranscrire ce chant indien chamanique sur "June" aussi incongru que parfaitement à sa place ? Et dire que "Garden devils" est de la musique de chambre serait limité à bien peu cet enchevêtrement mélodique de cuivres, de bois et de cordes.

En réalité, ce qui parle mieux que tout de la musique à tiroirs des Mabuses, ce sont encore leurs pochettes de disques. Et sur Mabused !, ils ont fait les choses en (encore plus) grand. Haute en couleurs, luxuriante et remplie de détails et de petits bricolages (les trous à l'intérieur laissant apparaître les images du livret). Livret lui-même trompeur puisqu'une fois encore déplié, il formera un grand poster totalement délirant, avce les textes en prime.

Elle est là la musique des Mabuses, dans ces improbables collages sonores et multicolores qui forment, à notre grand étonnement, de superbes mélodies jamais entendues ici ou ailleurs.

Éclectique, entraînant, émouvant, envoutant ("Seasider", "Destination" sont magnifiques et surprenants de bout en bout, dignes héritiés de The Melbourn Method, leur précédent album vieux de 14 ans !), cet album signe le grand retour d'un des groupes les plus inventifs des années 90 et bien parti pour être aussi dans le peloton de tête de ce début de 21ème siècle.

Mabused ! est aussi déjanté que génial et Kim Fahy n'a sûrement pas fini de nous surprendre. Nous sommes complètement Mabused et on espère l'être encore longtemps !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Mabuses en concert au Café de la Danse (21 mai 2008)
L'interview de The Mabuses (23 avril 2008)

En savoir plus :
Les Mabuses sur Myspace
Le site officiel des Mabuses


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Mabuses (23 avril 2008)
The Mabuses (23 avril 2008)


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=