Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Angil & the Hiddentracks jouent Wowee Zowee de Pavement
Par Mickaël Mottet  (We Are Unique ! Records)  mai 2008

1995 : Pavement sort son troisième album, intitulé Wowee Zowee d’après une chanson de Zappa.

Malkmus écrit à l’époque qu’on peut babiller "wowee zowie", défoncé devant sa télé à 4 heures du matin, en tombant sur un fascinant reportage animalier. Ou quelque chose comme ça.

L’herbe est donc une des sources d’explication de ce disque, que les critiques qualifient à sa sortie de "kaléidoscopique", "éclectique", "bordélique". L’avantage, c’est que les mêmes adjectifs peuvent être utilisés par ceux à qui l’album plaît et les autres.

En dépit de son côté "montagnes russes", cette collection de chansons n’en est pas moins un album, dans le sens : ensemble dont le sens n’est parfaitement cohérent que s’il est pris dans son intégralité. Au fond, cette "explosion" dans tous les sens du terme reflète ce qu’était Pavement : un groupe éclaté aux quatre coins des États-Unis, qui laissait reposer ses retrouvailles sur la chimie du moment.

Cet esprit pourrait hâtivement être pris pour de la fainéantise. C’est en partie le cas, on ne va pas se mentir, mais pour moi, qui ai commencé à écrire des chansons à peu près à cette époque-là, c’est une véritable école.

Pavement s’était nourri d’un mélange entre mentalité punk-lettrée (Sonic Youth) et virtuosité (R.E.M.) ; ma génération a grandi avec la notion pavementienne qu’on n’était pas obligé de tout maîtriser, que le danger pouvait être un atout, que de l’inattendu naissait parfois le sublime.

Reprendre ou refaire Wowee Zowee ?
L'idée est avant tout ludique, mais elle est aussi politique, bien sûr... Nous avons choisi cet album pour ce qu'il représente : un style musical (la musique indépendante, devenue musique dépendante), une manière de faire (le débraillé-recherché), un contexte. C'est une revendication de nos bases.

Je repense au Psycho de Gus van Sant, et je crois qu’on veut dire la même chose avec ce projet : cette œuvre, on l’aime tellement qu’on veut, non pas la reprendre, mais la refaire. À l’identique, ou en tout cas le plus proche possible avec ce qu’on est, avec notre filtre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Teaser for : Matter de Angil
La chronique de l'album Oulipo saliva de Angil
La chronique de l'album Angil Was A Cat de Angil
La chronique de l'album The And de Angil & The Hiddentracks
La chronique de l'album Now de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album Angil and the fucking Hiddentracks de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album Lines EP de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album AWAC EP de AWAC - Angil Was a Cat
Angil en concert au Pop In (26 janvier 2005)
Angil en concert à La Guinguette Pirate (23 février 2005)
Angil en concert à Fête de la Musique (21 juin 2005)
Angil en concert au Nouveau Casino (30 novembre 2005)
Angil en concert à Angil & the Hiddentracks - Old Mountain Station (mercredi 30 mars 2011)
L'interview de Angil (février 2005)
L'interview de Angil (mai 2007)
L'interview de Angil and the Hiddentracks (décembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Angil
Le Myspace de Angil


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Angil & The Hiddentracks (18 juin 2013)
Angil and the Hiddentracks (8 janvier 2010)


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=