Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Crystal Castles
Crystal Castles  (Lies records / PIAS)  mars 2008

Myspace a indubitablement fait avancer la musique. En bien ou en mal, difficile d'en tirer un bilan maintenant. Ce qui est sûr, c'est que le net est devenu un tremplin, un moyen de se faire repérer, accessible à tous et partout dans le monde. Les kids en raffolent et les maisons de disques ont flairé le bon plan à des kilomètres : a priori, rien de bien anormal.

Tout droit venu de Toranto, les Crystal Castles ne se sont pas, eux, gênés pour surfer sur la vague hype pour débarquer sur vos platines. Quelques remixes et images myspace flashy plus tard, les voici donc, avec un premier album, sobrement éponyme.

Rien n'est plus sûr, Crystal Castles ne ressemble en rien à ce que l'on ait pu écouter auparavant : une avalanche de sons électroniques, quelques mélodies accrocheuses qui se dégagent par ci par là et la voix tantôt douce tantôt criarde d'Alice Glass par dessus (et quand on vous parle de sons électroniques, n'imaginez pas de la mauvaise techno pour concours de sono dans les rassemblements tuning).

Ethan Kath et Alice Glass sont ce qu'on pourrait appeler des nostalgiques. Nostalgiques des années 80s et de tout ce qu'il y a autour, notamment de son ambiance, à la fois dark et fluorescente, mariage étonnant que l'on retrouve très bien dans leur musique.

Car cet album reste un mélange d'influences sombres clairement assumées et assimilées (New Order et autres groupes new wave entre autres) et de génériques des premiers jeux de Game Boy à écran monochrome ("Xxzxcuzx Me" reste l'exemple le plus parfait). Il faut dire que les Crystal Castles donnent  directement le ton avec leur nom, inspiré d'une série télé, choix qui se comprend dès les premières secondes de cet album, qui nous font directement basculer dans un univers inquiétant et parfois enfantin ("Vanished"). Difficile à croire à l'heure de la tecktonik...

Mais la musique des Canadiens s'avère être plus efficace sur un EP qu'un LP, tant elle est irrégulière et imprévue, voire désorganisée. Après l'écoute de ces quelques seize morceaux, l'auditeur surpris, hésite sur ce qu'il doit penser de ce groupe : génie ou foutage de gueule ? Effectivement, Crystal Castles, c'est hype, "c'est cool de les avoir dans son top myspace", la musique acid revient à la mode, mais après avoir passé presque une heure en simulation de comitialité, l'auditeur lambda, qui ne met pas forcément de slims et n'a pas de myspace (un vieux con quoi...), a bien le droit de se poser ce genre de questions.

Les Crystal Castles sont donc à l'électro ce que Tetris est à la fameuse console Nintendo : amusant mais vite lassant, voire stressant. Cet album devrait donc réjouir aussi bien les nostalgiques de l'ambiance particulièrement spéciale des années 80s que les blonde platines en fourrure trainant dans les coins les plus branchés du moment.

Punk dans l'esprit, pop (au sens populaire du terme) dans la forme, ce premier essai des Crystal Castles se veut réservé à être joué dans des endroits intimistes (voire glauque), le groupe allant jusqu'à qualifier leur son de musique de "caves". Des caves au ParisParis, il n'y aurait donc qu'un pas...

Et si vous trouvez cette chronique désorganisée et bordélique, je vous répondrais qu'elle l'est presque moins que l'album des Crystal Castles.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Crystal Castles en concert au Festival International de Benicàssim #18 (samedi 14 juillet 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Crystal Castles


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=