Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rhesus
The Fortune Teller Said  (PIAS)  septembre 2007

Un disque traine sur mon étagère depuis un bon moment déjà. Injustement rangé dans son boitier, le disque ne demandait qu’à être libéré de sa prison de plastique. Avec une pochette collage très design-art, The Fortune Teller Said, le deuxième album des ex-grenoblois devenus fer de lance d’une power pop à la française … mais en anglais, est déjà sorti depuis quelques mois. Mais s’il vaut mieux tôt que tard, mieux vaut tard que jamais…

L’affaire est maintenant entendue. A la toute fin du siècle dernier, trois grenoblois montaient un groupe. Aurélien au chant/guitare, Simon à la batterie et Laura à la basse, formaient un trio power pop ayant écouté et assimilé la musique de leurs ainés anglo-saxons.

Il y a quelques mois sortait le successeur de Sad Disco, premier album qui avait séduit en proposant une pop accrocheuse et mélodique. Ce deuxième opus, forcément casse-gueule, était attendu. Mais dans la continuité du précédent, celui-ci enfonce le clou et montre une maturité accrue.

Forcené de la scène, Rhesus a arpenté inlassablement les salles de concert de l’hexagone et de nos voisins frontaliers. Une expérience accumulée et un son que l’on retrouve sur cet album. Mis en boite immédiatement après leur dernière tournée, l’énergie live est assurément conservée. Et tout cela donne un nouveau disque au son plus direct et sans fioritures, destiné sans aucun doute à être défendu sur scène.

De plus, une grande attention portée aux mélodies en fait un album accrocheur par excellence. La basse au son bien rond, mais à la mise en place carrée, est mise en avant et se laisse guider par une batterie à la frappe franche. Et à l’instar de ce qui ce fait chez nos voisins belges, qui n’ont pas comme nous l’obsession de la langue française, le chant se fait forcément dans la langue des Beatles.

Porteur de tubes en puissance que l’on a déjà commencé à entendre sur les ondes, The Fortune Teller Said distille une pop énergétique mais également des ballades plus intimes. "Hey Darling" ou "No Directions", calibrés pour cartonner, font dans l’efficacité tandis que "Little Things" pop mi-tempo s’ouvre sur des arpèges qui chatouillent l’oreille. De gentilles guitares saturées soutiennent "I Suppose" tandis que la noirceur somme toute relative de "Will You Follow Me Out" brise un peu l’uniformité du style.

Délaissant un peu les instruments électriques habituels, "A Shelter" se joue sur fond de boite à rythme cliquetis, des cuivres font leur apparition sur "Someday" et "Berlin" se raconte même au son du ukulélé. Puis la guitare acoustique de "Together" ajoute une petite pointe folk tandis qu’un synthé survivant d’une époque eighties heureusement révolue sévit sur "In A Car".

Enfin, l’album se clôture doucereusement avec "I Still Think Of You (Sometimes)" au chant joliment souligné par la voix féminine de la bassiste, qui monte en puissance pour parfaire l’ensemble sur une note énergique.

The Fortune Teller Said fait dans la simplicité et dans l’efficacité. Du power pop rondement mené, sans réelle grande surprise mais très bien fait. Rhesus se révèle décomplexé, sûr de sa force musicale et n’a pas à rougir face à la pop anglaise. Un album au son et à l’énergie pratiquement live à justement aller écouter sur scène.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Meanwhile (at) the party de Rhesus
La chronique de l'album Sad Disco de Rhésus
Rhesus parmi une sélection de singles (juillet 2007)
Rhesus en concert à La Maroquinerie (20 octobre 2005)
Rhesus en concert au Nouveau Casino (14 décembre 2005)
Rhesus en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Rhesus en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
L'interview de Rhésus (11 juin 2004)
L'interview de Rhésus (26 septembre 2005)
L'interview de Rhesus (26 avril 2006)
L'interview de Rhésus (septembre 2007)

En savoir plus :
Le site officiel de Rhesus
Le Myspace de Rhesus


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=