Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sigur Rós
Grand Rex  (Paris)  13 février 2003

L'Islande, petite île volcanique de 260 000 habitants, s'avère un pays à l'univers musical particulièrement riche et prolifique pour ne citer que Bjork, Gus Gus ou Sigur Ros.

Sigur Rós fait figure de nouveau messie de la guitare post-atmosphérique ou de chantre du space-rock

Il est vrai que son succès peut s'expliquer, outre les qualités intrinsèques et novatrices de sa musique, par sa capacité à entraîner les auditeurs sur les chemins de leur imaginaire.

En effet, portée par l'orchestration d'instruments dont le groupe explore toutes les possibiltés pour mieux les détourner ( tel l'archet la baguette de tambour sur guitares), la voix pure, véritable instrument en soi sans comparaison possible sur la scène actuelle, de Jónsi Birgisson transcende les paroles tantôt chantées en islandais, tantôt en "hopelandish" (langue de l'espoir), langage imaginaire dont seul il possède les clefs et qui, en tout état de cause, ne sont intelligibles pour la majorité du public que par leurs intonations et leur pouvoir évocateur.

Toutefois, il paraît évident que Sigur Rós ne se contente pas de créer une musique qui faute de termes académiques de comparaison est classée dans le genre " atmosphérique ". On n'appartient pas à une île désignée comme une terre de feu et de glace, qui est une des plus jeunes terres de la planète, aux paysages grandioses et inquiétants générés par la coexistence des glaces et des volcans et peuplées de légendes sans en être imprégné. Et cela semble bien se retrouver dans leur univers musical.

Des images proposées par le groupe et de leurs interviews, on sent bien que leur musique n'est pas que " récréative ".Elle met en scène outre les composantes spécifiques de la nature islandaise des obsessions récurrentes .

Ainsi, les trois " clips " présentés en introduction du concert du 13 février 2003 au Grand Rex , laissent plutôt penser qu'il s'agit de la musique de l'innocence au sens philosophique du terme, de cette innocence qu'a l'homme avant d'atteindre l'âge de raison et que certains, pour des raisons évènementielles, garderont toujours. Qu'il s'agisse de l'innocence archaïque des trisomoqiues dans un ballet angélique, de l'innocence punie du jeune garçon aux poupées ou de l'innocence volée des enfants condamnés à jouer avec des masques à gaz dans une neige noire d'après cataclysme nucléaire (les cendres volcaniques de la plage de Vik). De plus, ces enfants se meuvent dans un espace temps ralenti à l'extrême qui accentue le caractère à la fois onirique et angoissant des images et des sujets.

Cet univers tellurique et pluridimensionnel accède à toute son amplitude sur la scène qui gomme les reliefs parfois trop planants des albums. Chaque concert paraît comme une grand messe car c'est bien de cela dont il s'agit. Envoûté par la musique cosmique, le spectateur flotte entre frissons et palpitations.

Et le petit groupe frêle, descendant du " peuple caché ", tout souriant, revient ingénument sur scène pour saluer et nous applaudir !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Heima de Sigur Rós
La chronique de l'album Kveikur de Sigur Rós
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003) - 2ème
Sigur Rós en concert à La Villette (28 septembre 2004)
Sigur Rós en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Sigur Rós en concert à Main Square Festival
Sigur Rós en concert au Festival La Route du Rock 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Sigur Rós en concert au Zénith (jeudi 28 février 2013)
Sigur Rós en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
Oldies : Sigur Rós - Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=