Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sigur Rós
Grand Rex  (Paris)  13 février 2003

L'Islande, petite île volcanique de 260 000 habitants, s'avère un pays à l'univers musical particulièrement riche et prolifique pour ne citer que Bjork, Gus Gus ou Sigur Ros.

Sigur Rós fait figure de nouveau messie de la guitare post-atmosphérique ou de chantre du space-rock

Il est vrai que son succès peut s'expliquer, outre les qualités intrinsèques et novatrices de sa musique, par sa capacité à entraîner les auditeurs sur les chemins de leur imaginaire.

En effet, portée par l'orchestration d'instruments dont le groupe explore toutes les possibiltés pour mieux les détourner ( tel l'archet la baguette de tambour sur guitares), la voix pure, véritable instrument en soi sans comparaison possible sur la scène actuelle, de Jónsi Birgisson transcende les paroles tantôt chantées en islandais, tantôt en "hopelandish" (langue de l'espoir), langage imaginaire dont seul il possède les clefs et qui, en tout état de cause, ne sont intelligibles pour la majorité du public que par leurs intonations et leur pouvoir évocateur.

Toutefois, il paraît évident que Sigur Rós ne se contente pas de créer une musique qui faute de termes académiques de comparaison est classée dans le genre " atmosphérique ". On n'appartient pas à une île désignée comme une terre de feu et de glace, qui est une des plus jeunes terres de la planète, aux paysages grandioses et inquiétants générés par la coexistence des glaces et des volcans et peuplées de légendes sans en être imprégné. Et cela semble bien se retrouver dans leur univers musical.

Des images proposées par le groupe et de leurs interviews, on sent bien que leur musique n'est pas que " récréative ".Elle met en scène outre les composantes spécifiques de la nature islandaise des obsessions récurrentes .

Ainsi, les trois " clips " présentés en introduction du concert du 13 février 2003 au Grand Rex , laissent plutôt penser qu'il s'agit de la musique de l'innocence au sens philosophique du terme, de cette innocence qu'a l'homme avant d'atteindre l'âge de raison et que certains, pour des raisons évènementielles, garderont toujours. Qu'il s'agisse de l'innocence archaïque des trisomoqiues dans un ballet angélique, de l'innocence punie du jeune garçon aux poupées ou de l'innocence volée des enfants condamnés à jouer avec des masques à gaz dans une neige noire d'après cataclysme nucléaire (les cendres volcaniques de la plage de Vik). De plus, ces enfants se meuvent dans un espace temps ralenti à l'extrême qui accentue le caractère à la fois onirique et angoissant des images et des sujets.

Cet univers tellurique et pluridimensionnel accède à toute son amplitude sur la scène qui gomme les reliefs parfois trop planants des albums. Chaque concert paraît comme une grand messe car c'est bien de cela dont il s'agit. Envoûté par la musique cosmique, le spectateur flotte entre frissons et palpitations.

Et le petit groupe frêle, descendant du " peuple caché ", tout souriant, revient ingénument sur scène pour saluer et nous applaudir !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Heima de Sigur Rós
La chronique de l'album Kveikur de Sigur Rós
Sigur Rós en concert au Grand Rex (13 février 2003) - 2ème
Sigur Rós en concert à La Villette (28 septembre 2004)
Sigur Rós en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Sigur Rós en concert à Main Square Festival
Sigur Rós en concert au Festival La Route du Rock 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008
Sigur Rós en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Sigur Rós en concert au Zénith (jeudi 28 février 2013)
Sigur Rós en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
Oldies : Sigur Rós - Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=