Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mimmo Paladino - Brian Eno - Opera per l'Ara Pacis
Musée de l'Ara Pacis  (Rome)  Du 11 mars au 1er juin 2008

Une décennie après leur premier projet commun à la Round House de Londres,le sculpteur italien Mimmo Paladino et le musicien anglais Brian Eno se retrouvent pour cet "Opera per l'Ara Pacis", une oeuvre commune dans le très bel espace muséal de l'Ara Pacis créé par l'architecte américain Richard Meier.

Sous le commissariat de Achille Bonito Oliva, Federica Pirani et James Putnam, se déroule une rencontre au sommet entre le chantre de la Generative Music et et l'un des mousquetaires de la Transavanguardia italienne.

Peintre, dessinateur, graveur et sculpteur, Mimmo Paladino propose une oeuvre labyrinthique qui laisse ouvertes les niveaux de lecture et l'interprétation, conformément à sa conception de l'art, "l'art est rituel, il doit poser aux autres d'incessantes questions et ne jamais donner de réponses."

Cette exposition se présente également comme une quintessence du travail de l'artiste qui ressortit à la fois de l'Arte Povera, par les matériaux employés, le bronze, le bois, le fer, l'argile, de l'art sacré par son questionnement métaphysique et du néo-expressionnisme par son registre .

L'homme, l'artiste et l'infini

Ainsi, face à l'Ara Pacis, imposant autel de marbre blanc aux lignes géométriques, Mimmo Paladino a déposé "Zenit" une sculpture circulaire en métal noir gravé de signes ésotériques symbole cyclique du temps, anneau d'union entre le passé et le présent, symbole du zénith qui permet l'accès à l'infini, à l'éternité.

Mais la conjonction de ces deux oeuvres ne concrétiserait-elle pas aussi les six directions qui déterminent le symbolisme cyclique basé sur la polarisation des oppositions et des contraires, condition de la vie.

Au sous sol, immergé dans un environnement sonore, quasi céleste, créé par Brian Eno, le visiteur est confronté à une oeuvre-rébus comportant diverses installations et œuvres qui, de manière récurrente, propose divers niveaux de lecture.

Elle s'inscrit dans un dialogue avec le propos de ce musée archéologique, interroge le présent à la lumière du passé, rappelant le sort qui attend notre civilisation au regard de l'infini temporel, et, toujours, de manière plus ou moins patente, concrétise une réflexion sur l'art, avec des références explicites à ceux qui ont marqué l'histoire de l'art, et l'intervention de l'artiste.

Sur un mur, une installation d' embauchoirs sur lesquels s'est posé un oiseau renvoie à Mercure aux pieds ailés, le dieu messager qui avait le pouvoir de ramener la concorde, initie un dialogue avec l'autel de la paix.

Sur l'autre, des corps démembrés et calcinés de son film "Quijote" renvoient à la mission mystique de l'artiste, médium et intercesseur de l'homme avec les forces mystérieuses, divines peut être, trait d’union avec l’invisible, destiné à une impossible qûete qui le consume.

Le plus spectaculaire, intrigant et saisissant est sans doute "Treni", oeuvre conçue spécialement pour cet événement, qui révèle la quintessence de l'iconographie de Mimmo Paladino.

Une monumentale structure, fusion du métal et de l'argile, ossuaire intemporel propose une ligne de fuite vers un ailleurs spatio-temporel, emportant avec lui corps en position foetale et objets de la vie quotidienne, vestiges pompéiens ou nécropole antique, ode à la mémoire et témoin de l'aspiration de l'homme à interroger sa propre destinée.

Et, puis Mimmo Paladino, s'est représenté au coeur du dispositif, sarcophage arborescent, profondément vivant, métaphore de l'acte créateur qu'il appartient au visiteur de dé-nicher.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique sur le Musée Ara Pacis

En savoir plus :

Le site du Musée de l'Ara Pacis

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=