Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mimmo Paladino - Brian Eno - Opera per l'Ara Pacis
Musée de l'Ara Pacis  (Rome)  Du 11 mars au 1er juin 2008

Une décennie après leur premier projet commun à la Round House de Londres,le sculpteur italien Mimmo Paladino et le musicien anglais Brian Eno se retrouvent pour cet "Opera per l'Ara Pacis", une oeuvre commune dans le très bel espace muséal de l'Ara Pacis créé par l'architecte américain Richard Meier.

Sous le commissariat de Achille Bonito Oliva, Federica Pirani et James Putnam, se déroule une rencontre au sommet entre le chantre de la Generative Music et et l'un des mousquetaires de la Transavanguardia italienne.

Peintre, dessinateur, graveur et sculpteur, Mimmo Paladino propose une oeuvre labyrinthique qui laisse ouvertes les niveaux de lecture et l'interprétation, conformément à sa conception de l'art, "l'art est rituel, il doit poser aux autres d'incessantes questions et ne jamais donner de réponses."

Cette exposition se présente également comme une quintessence du travail de l'artiste qui ressortit à la fois de l'Arte Povera, par les matériaux employés, le bronze, le bois, le fer, l'argile, de l'art sacré par son questionnement métaphysique et du néo-expressionnisme par son registre .

L'homme, l'artiste et l'infini

Ainsi, face à l'Ara Pacis, imposant autel de marbre blanc aux lignes géométriques, Mimmo Paladino a déposé "Zenit" une sculpture circulaire en métal noir gravé de signes ésotériques symbole cyclique du temps, anneau d'union entre le passé et le présent, symbole du zénith qui permet l'accès à l'infini, à l'éternité.

Mais la conjonction de ces deux oeuvres ne concrétiserait-elle pas aussi les six directions qui déterminent le symbolisme cyclique basé sur la polarisation des oppositions et des contraires, condition de la vie.

Au sous sol, immergé dans un environnement sonore, quasi céleste, créé par Brian Eno, le visiteur est confronté à une oeuvre-rébus comportant diverses installations et œuvres qui, de manière récurrente, propose divers niveaux de lecture.

Elle s'inscrit dans un dialogue avec le propos de ce musée archéologique, interroge le présent à la lumière du passé, rappelant le sort qui attend notre civilisation au regard de l'infini temporel, et, toujours, de manière plus ou moins patente, concrétise une réflexion sur l'art, avec des références explicites à ceux qui ont marqué l'histoire de l'art, et l'intervention de l'artiste.

Sur un mur, une installation d' embauchoirs sur lesquels s'est posé un oiseau renvoie à Mercure aux pieds ailés, le dieu messager qui avait le pouvoir de ramener la concorde, initie un dialogue avec l'autel de la paix.

Sur l'autre, des corps démembrés et calcinés de son film "Quijote" renvoient à la mission mystique de l'artiste, médium et intercesseur de l'homme avec les forces mystérieuses, divines peut être, trait d’union avec l’invisible, destiné à une impossible qûete qui le consume.

Le plus spectaculaire, intrigant et saisissant est sans doute "Treni", oeuvre conçue spécialement pour cet événement, qui révèle la quintessence de l'iconographie de Mimmo Paladino.

Une monumentale structure, fusion du métal et de l'argile, ossuaire intemporel propose une ligne de fuite vers un ailleurs spatio-temporel, emportant avec lui corps en position foetale et objets de la vie quotidienne, vestiges pompéiens ou nécropole antique, ode à la mémoire et témoin de l'aspiration de l'homme à interroger sa propre destinée.

Et, puis Mimmo Paladino, s'est représenté au coeur du dispositif, sarcophage arborescent, profondément vivant, métaphore de l'acte créateur qu'il appartient au visiteur de dé-nicher.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique sur le Musée Ara Pacis

En savoir plus :

Le site du Musée de l'Ara Pacis

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=