Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Correspondance inattendue
Théâtre Tristan Bernard  (Paris)  mai 2008

Texte de Sacha Guitry dit par Jean-Laurent Cochet et Pierre Delavène.

Jean-Laurent Cochet voue une grande admiration à Sacha Guitry et se plait à faire découvrir, et à interpréter, des œuvres, comme il le dit lui-même, "tirées de derrière les fagots", restées ignorées à ce jour et pas seulement du public. Ainsi, a-t-il déniché "Aux deux colombes", comédie délicieusement acide, qu'il a mis en scène et joué et qui a triomphé au Théâtre Pépinière-Opéra cette saison.

Avant la trêve estivale, il propose un nouveau rendez-vous avec l'esprit et l'humour de Sacha Guitry dans un spectacle totalement différent en la forme consistant en une lecture d'une œuvre, là encore, non seulement totalement inconnue mais très étonnante, d'où le titre "Correspondance inattendue".

En effet, Sacha Guitry a publié, sous le titre "Correspondance de Paul Roulier-Davenel" la vraie correspondance d'un personnage imaginaire haut en couleurs qui se piquait d'une vocation de dramaturge, alors qu'il était un auteur fort médiocre, dont le talent essentiel résidait dans l'intérêt très vif qu'il manifesta, dès son plus jeune âge, pour le beau sexe et qui en fit l'archétype de l'amant.

Sa fatuité, sa frivolité et sa causticité constituent cependant autant d'atouts pour adresser à son ami Sacha de savoureux billets, pouvant être aussi satiriques que laudateurs, qui s'avèrent de judicieux véhicules pour l'esprit délié et la plume affûtée de celui qui, dès son jeune âge, manifesta tous les talents et notamment celui de prendre dans les rets d'un œil lucide les travers de ses contemporains.

La correspondance, Paul Roulier-Davenel, factotum de son créateur, est émaillée de portraits croustillants de célébrités de l'époque, appuyés de dessins de Sacha Guitry qui excellait à croquer une physionomie en quelques traits.

Cela va de la narration de ses aventures amoureuses, son périple comprenant aussi bien la femme transatlantique à sexualité débridée que la naïve adolescente paysanne et la jouissance fulgurante d'une rencontre de sleeping, que de réflexions sur la femme et l'amour et, bien évidemment, sur le théâtre, qu'il ne confond pas avec le petit monde des théâtreux, de l'étrange métier de comédien à la fustigation du critique dramatique dont il ne reconnaît ni la légitimité ni l'utilité

Dans ses notes d'intention Jean-Laurent Cochet indique : "Se délecter entre amis de textes d'une jeunesse, d'une intelligence et d'une lucidité surprenantes, tel est notre but".

Le but est atteint puisque ce spectacle, qui ressortit davantage à une soirée littéraire entre amis sous la fraîcheur d'une terrasse de villégiature, est délicieux et roboratif.

Jean-Laurent Cochet et Pierre Delavène, son fidèle disciple, formé à bonne école, tous deux l'œil pétillant et le sourire entendu, se régalent à la lecture de ces missives pétulantes, oeuvres de jeunesse qui contiennent déjà toute la quintessence du grand auteur dramatique, qu'ils nous délivrent avec une bonne humeur communicative.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de la Master Classe du 26 mai 2008
La chronique de la Master Classe du 12 mai 2008
La chronique de la Master Classe du 21 avril 2008
La chronique de la Master Classe du 14 avril 2008
La chronique de la Master Classe du 17 mars 2008
La chronique de la Master classe du 18 février 2008
La chronique de la Master classe du 4 février 2008
L'entretien d'avril 2008 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de mars 2008 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de février 2008 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de janvier 2008 avec Jean-Laurent Cochet
La chronique du spectacle "La reine morte"
La chronique du spectacle "Aux deux colombes"
La chronique de la Master Classe du 14 janvier 2008
La chronique de la Master Classe du 10 décembre 2007
La chronique de la Master Classe du 26 novembre 2007
La chronique de la Master Classe du 12 novembre 2007
La chronique de la Master Classe du 29 octobre 2007
La chronique de la Master Classe du 1er octobre 2007
L'entretien de décembre 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de novembre 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien d'octobre 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'interview de Jean-Laurent Cochet en juillet 2007
L'entretien de juin 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de mai 2007 avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de mars 2007 (2) avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de mars 2007 (1) avec Jean-Laurent Cochet
L'entretien de février 2007 avec Jean-Laurent Cochet
La chronique de la Master Classe Arc en Ciel n°3 de mai 2007
La chronique de la Master Classe Arc en Ciel n°2 de mai 2007
La chronique de la Master Classe Arc en Ciel n°1 de mai 2007
La chronique de la Master Classe d'avril 2007 : Théâtre, je t'adore
La chronique de la Master Classe de mars 2007 : Hugo
La chronique de La Master Classe de mars 2007 : Musset
La chronique de La Master Classe de février2007 : Marivaux

En savoir plus :

Le site officiel de Jean-Laurent Cochet



MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=