Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce MGMT
Oracular Spectacular  (Columbia)  mars 2008

A vrai dire, je préfère anticiper la chose. Il est plus que probable que MGMT, à grand renfort de plans promos et de passages répétés sur les ondes deviennent l'ennemi numéro 1 des amateurs de rock d'ici les prochaines semaines. Et sans doute nous les premiers ! Mais, à l'heure où nous vous écrivons, MGMT est un groupe frais, novateur et particulièrement brillant. Un rien d'Arcade Fire, la folie d'Of Montreal et le talent de Bowie, le tout servi à la sauce psychédélique ; voilà la recette de MGMT (prononcez "Management").

Et derrière la pochette tribal de leur premier album se cache une petite dizaines de pépites pop, aussi inparables les uns que les autres. Difficile de résister à cette ambiance planante où l'on parle de rails de coke, de célébrité et de sexe comme Delerm parlerait de ses vacances à l'île de Ré. Le succès du duo new-yorkais composé de Ben Goldwasser et Andrew VanWyngarden repose principalement sur leur sens imparable de la mélodie et leur capacité de créer un refrain imparable grâce à un simple clavier. Car, en plus de dominer leurs instruments, les MGMT possèdent ce qui manque à beaucoup de groupes : une créativité demesurée. La clé du succès, voilà tout. Le travail de production réalisé par Dave Fridmann n'y est sans doute pas pour rien non plus !

On savait déjà les synthés à la mode (entre Tellier, Midnight Juggernauts et bien d'autres, il est devenu dur de ne pas s'en rendre compte). MGMT aurait presque autant tendance à en abuser ! Et ce n'est pas des titres tels que "Time To Pretend", "Kids", "Electric Feel" qui nous contrediront, tant le synthétiseur y joue un rôle phare, ayant même la facheuse tendance de voler la vedette aux autres instruments.

Capable de composer des tubes en série et de surfer avec discrétion sur un buzz médiatique impressionnant, MGMT nous livre donc un excellent premier essai qui fait indéniablement office d'une vraie cure de jouvence à la pop. Mission réussie pour MGMT: Oracular Spectacular est juste irréstible et donne envie de tout quitter pour rejoindre la secte "management".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Congratulations de MGMT
Une 2ème chronique de l'album Congratulations de MGMT
La chronique de l'album eponyme de MGMT
MGMT en concert au Festival La Route du Rock 2008 Collection Hiver
MGMT en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
MGMT en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
MGMT en concert au Festival Rock en Seine 2009 (dimanche 30 août 2009)
MGMT en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Vendredi 6 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de MGMT
Le Myspace de MGMT


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=