Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce JCVD
Mabrouk el Mechri  mai 2008

Réalisé par Mabrouk el Mechri. France, Belgique. 2008. Avec : Jean Claude Van Damme, Karim Belkhadra, Jean François Wolff.

JCVD est un film de fiction, dans lequel Jean Claude Van Damme joue son soit disant propre rôle.

Soit disant car malgré tous les articles et interviews qui nous faisaient croire à la mise en abîme, aux déboires réels du Jean Claude civil, au final, il n’en est pas grand chose.

Et c’est tant mieux pour cette oeuvre, qui par conséquent se donne la liberté d’être un long métrage à part entière. Rien à voir avec un biopic pompeux, donc : Jean claude Van Damme est toujours vivant.

Ce qui frappe, avant tout, ce sont les choix esthétiques : cette image sépia aux contours friables et granuleux, un film en marron et blanc avec une quasi-absence de couleurs, des reflets scintillants et certains décradrages très art et essai.

Mais par ce procédé, tous les personnages sont au même niveau. Tous, star ou inconnus, acteurs de compléments ou second rôles, tous sont traités avec les mêmes contrastes, les mêmes surexpositions. Ce parti pris esthétisant peu repousser, où être mal perçu, mais va avec pertinence dans le sens du discours sous jacent au film : personne n’est parfait, qui que l’on soit.

Le réalisateur a parfois tendance à en faire trop avec certains effets faciles (caméra épaule pour la panique, plongées avec diagonales pour le malaise des situations ambigües...), mais si tout cela peut pêcher par excès de graphisme, on ne peut reprocher au réalisateur et à son interprète d’être allés au bout de leur démarche, et d’avoir pensé à tous les axes, techniques et philosophiques de l’oeuvre.

Le film cherche la performance : les plans séquences, les monologues, le réalisme, le rapport réalité fiction. On peut donc voir ce long métrage comme une entreprise de séduction téléphonée, trop bien pensée et préparée ; ou bien comme une oeuvre réfléchie à de multiples niveaux de lectures, faite pour les spectateurs attentifs dans leur ensemble, et pas seulement pour les initiés de l’acteur.

Mais quoi qu’on en dise, JCVD est simplement un film de fiction ambitieux, un (quasi) huis clos réaliste, un drame à hauteur d’homme.

Le fait que l’acteur joue son propre rôle est un prétexte aidant à faire passer le message, mais pas une justification du film. Contrairement à ce qu’on pourrait croire avant d’aller voir ce long métrage.

Au final, JCVD est un film à la mise en scène maniéré mais maîtrisée, avec un comédien que la majorité vont découvrir ; un film de fiction injecté de phantasmes de céniphile adolescent, et d’un peu d’imaginaire moderne.

Cette oeuvre vieillira mal, sans doute, mais restera un témoin sincère d’une vraie volonté artistique globale. Et un tournant, on l’espère, dans la seconde vie d’acteur de JCVD.

 

Durée 1h36

En savoir plus :
Le site officiel de JCVD


Mathieu Beurois         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=