Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La paix du ménage
Théâtre du Tambour Royal  (Paris)  juin 2008

Comédie de Guy de Maupassant, mise en scène de Caroline Darnay, avec Alexis Moncorgé, Nathalie Newman et Rotem Jackman.

Le mari jouisseur et noceur délaisse son épouse qui en a pris son parti et flirte avec l'incontournable ami célibataire, amant impétueux qui, tel le coucou, aime le confort douillet du ménage d'autrui, aimable transition avant de s'engager lui-même sur la voie du mariage.

Mais leur roucoulade est menacée par les sens priapiques de l'époux qui, faute de grives, en vacance de maîtresse, l'amènent à tenter de les assouvir par l’usage du devoir conjugal.

Mettant en scène une variation de l'ineffable trio de la comédie de boulevard, "La paix du ménage" vue par Guy de Maupassant ressortit davantage de la tragi-comédie aux accents vaudevillesques dans laquelle la satire des mœurs et la charge sociale de la bourgeoisie prennent des tournures caustiques au fil des dialogues à fleurets non mouchetés où chacun règle ses comptes avec une liberté de ton qui contraste avec la pusillanimité des sentiments. Car s'il est beaucoup question d'amour, et pas seulement au sens platonique du terme, force est de constater que les protagonistes ne le pratiquent pas vraiment au sein du fameux "ménage".

En deux actes, l’auteur, usant d'une plume acérée et de répliques percutantes, réussit à dépeindre l'hypocrisie du mariage, le délitement des sentiments, la condition de la femme au 19ème siècle et la pusillanimité au coeur des petits arrangements entre amis induits par les conventions sociales.

La mise en scène nerveuse et maîtrisée de Caroline Darnay, qui sait faire la part des choses entre le comique de boulevard et la peinture de caractère, réussit à moduler le mélange de tons pratiqué par Maupassant et exclut toute dérive inopportune vers les effets faciles des portes qui claquent, cadrant subtilement la fougue des jeunes comédiens tout en sachant leur octroyer, étant elle-même comédienne, la latitude indispensable au plaisir du jeu.

Nathalie Newman est tout à fait juste dans le rôle de l’épouse, délicieuse et lucide, qui navigue entre la modernité conquérante et le désenchantement face à deux hommes : Rotem Jackman, parfait mari désinvolte à la Sacha Guitry, et Alexis Moncorgé, impeccable amant à la belle allure.

Tous formés à la même école, celle de Jean-Laurent Cochet, ils usent du même instrument et des mêmes préceptes pour représenter la partition de Maupassant et il en découle une belle harmonie qui nimbe ce bienvenu spectacle.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 avril 2017 : C'est reparti pour un tour

On ne s'éternisera pas sur ce premier tour de l'élection présidentielle, toujours en cours à l'heure où nous bouclons notre édition. Mais d'autres le font, comme Sean O'Hagan ou les Tagada Jones dans les interviews à découvrir ci dessous ou Cyril Mokaiesh dans ses chansons. Voici donc pour vous détendre et éveiller votre soif de culture, notre sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Si oui, oui. Sinon, non" de Albert Marcoeur & le Quatuor Béla
"Stup virus" de Stupeflip
Interview de Sean O'Hagan (High Llamas) avec un petit bonus vidéo en fin d'interview
"Ultramega OK (expanded reissue)" de Soundgarden
Interview de Tagada Jones autour de leur nouvel album "La peste et le choléra"
"Django - BoF" de Warren Ellis et Stochelo Rosenberg
"Disparue Juliette" de De Calm
"Dead-end tape" de Emilie Zoé
"Songs from la chambre" de Julien Bouchard
La Louise, Gliz, Storm Orchestra dans une sélection de EP
"The secret" de Lord Ruby
"Cycle EP" de Samifati
Interview de Warhaus que l'on ressort à l'occasion de sa venue en concert en France
Weyes Blood en concert à l'I Boat de Bordeaux
Interview de Cyril Mokaiesh autour de "Clôture" accompagnée d'une session 4 titres
et toujours :
"In mind" de Real Estate, "Sincerly, future pollution" de Timber Timbre, "French press" de Rolling Blackouts Coasal Fever, "Santa Maria" de Carmen Maria Vega, "Gabriel Fauré piano works" de Michel Dalberto, "Le cris des fourmis" de Iaross, "Le grand H de l'homme" de Barbara Weldens, "New day's waiting" de Gaëlle Buswel, Wild times, angelfish decay et Monkypolis dans une sélection de single et EP

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le cas Martin Piche" au Théâtre Montparnasse
"Dans un canard" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Théâtre du Rond-Point
"Baal" au Théâtre de la Colline
"L'Autre Proust" à la Scène Thélème
"La Chose commune" à l'Espace Cardin
"C'est toujours un peu dangereux de s'attacher à qui que ce soit" à La Loge
"The Lighthouse" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises :
"Ubu" à la MAC à Créteil
"Comtesse de Ségur, née Rostpchine" au Studio Hébertot
"Un bec" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Des Grands Moghols aux Maharajahs - Joyaux de la collection Al Thani" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"La Morsure des Dieux" de Cheyenne Carron
"Adieu Mandalay" de Midi Z
les chroniques des autres sorties d'avril
et les chroniques des sorties de mars

Lecture avec :

"Valet de pique" de Joyce Carol Oates
"Franquin chez les Rombaldi" par Gunhed TV

Froggeek's Delight :

"Tom Clancy's Ghost Recon : Wildlands" sur PS4, Xbox One et PC
"Horizon Zero Dawn" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=