Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Islands
Arm's way  (Rough trade / Beggars)  mai 2008

Après une si longue attente, voici qu’arrive enfin sur la platine l’une des galettes les plus attendues de 2008 : Arm’s Way, le second opus des canadiens d’Islands.

La belle histoire débute en 2004 sous le nom de Unicorns, rassemblement de jeunes trublions donnant dans la joyeuse pop en technicolor, sorte de foutraque amalgame entre Captain Beefheart, les Beach Boys et Olivia Tremor Control.

Quelques veinards se remémoreront indéfiniment leur apocalyptique prestation parisienne au House of Live. Malheureusement, la formation montréalaise ne survit pas à son premier album et deux membres fondateurs (Nick et Jaime) s’en vont fonder Islands.

Quelques mois plus tard, Return To The Sea donne un premier aperçu de la nouvelle voie musicale suivie par les deux compères. Sans renier ses influences, Islands s’éloigne notablement des défunts Unicorns : musique plus assagie, moins loufoque,  davantage travaillée et largement plus arrangée

Retour en 2008. Quelques changements de personnels ont accompagné la conception de Arm’s Way, l’arrivée de Aaron Harris mais surtout le départ de Jaime Tambeur, laissant Nick seul maître à bord. Déjà remarqué en février dernier au Point Ephémère, un fracassant premier single "The Arm", lance les hostilités avec brio ; Islands nouvelle mouture y apparaissant puissant, direct, conquérant (ces nappes de claviers et de violons), moins raffiné bien que toujours aussi mélodique.

La première moitié du disque s’avère relativement jubilatoire (l’excellent "Pieces Of You" en plage deux) mais s’essouffle quasi instantanément une fois passé la non moins excellente "Creeper". Difficile à croire mais, la deuxième moitié de Arm’s Way voit Islands se lancer dans une succession de trop longues pièces, à la limite du progressif voire du symphonique (des violons jusqu’à l’écoeurement), tellement ambitieuses mais souvent peu inspirées.

Ou comment user la recette initiale jusqu’à la corde. Inutile non plus d’insister sur l’incompréhensible resucée d’un thème de "A Quick One" des Who sur "In The Rushes" …

En résumé, un disque trop long, souvent poussif, difficile à écouter sur la longueur. Restent néanmoins quelques singles particulièrement bien ficelés, lesquels surnagent au milieu de la bouillie ambiante. En demi teinte donc.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Islands parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Islands de Keegan DeWitt
La chronique de l'album Singles de Future Islands
La chronique de l'album Far Islands & Near Places de Quentin Sirjacq
Islands en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Islands en concert à Inrocks Indie Club (16 octobre 2008)
La conférence de presse de Islands (12 août 2006)

En savoir plus :
Le site web de Islands
Le Myspace de Islands


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=