Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Manu Chao - La Phaze
Le Zénith  (Dijon)  18 juin 2008

Une prestation de Manu Chao commence sur le parking de la salle du concert, déjà complet depuis des semaines. La venue du remuant barde multinational était attendue par toute la Bourgogne et ses alentours au vue des numéros des plaques minéralogiques croisées sur le parking.

On retrouve ainsi de nombreuses camionnettes avec musique reggae à fond diffusant quelques effluves de plantes canabiques et visiteurs lointains qui mangent tranquillement leur sandwich jusqu'à l'heure fatidique.

La première partie fut tenue par le très énergique groupe nantais La Phaze, mené par un chanteur n'ayant d'autres envies que de sauter dans tous les sens au rythme de ses propres textes très engagés et parfois proche de la révolte. Après une dizaine de chanson, l'ambiance de la salle se prépare doucement à l'arrivée sur la scène de la star attendue.

 

Sans aucune introduction préalable, c'est sur un de ses titres lancé en fond que le groupe de Manu Chao, Radio Bamba entre sur scène. Puis c'est au tour du petit polyglotte français de se montrer dans une ambiance incroyable où la fosse de la salle ressemble à une marée de bras levés.

Sous des guirlandes dignes d'un bal de campagne, le groupe prend sa place directement en enchaînant des titres aux accents rock, ska, reaggae dont seul Manu Chao a le secret, laissant la foule se démener et se lâcher jusqu'à voir certaines jeunes filles évacuées par les secouristes.

Puis après ces titres très dansants, il s'attaque aux tubes qui ont fait que ses trois albums studios se sont vendus à des millions d'exemplaires à travers le monde. Le public profite de la qualité scénique du groupe, dont le guitariste en short maîtrise totalement son objet.

Pour agrémenter certaines chansons, Manu Chao ajoute à son discours alter-mondialiste quelques phrases définissant George W. Bush de plus grand terroriste de la planète ou encore rappelant la signature le matin-même d'une loi européenne (sur l'immigration) laissant l'ensemble de l'audience réagir à vive voix.

 

Si l'ambiance sur l'ensemble du concert montre la popularité de Manu Chao en France, il faut garder en tête que sa musique possède avant tout le goût de la fête et du partage laissant de côté l'hétérogénéité des titres chantés.

Le concert reste une expérience humaine de partage de la fête, Manu Chao réussissant ici totalement sa démonstration.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Manu Chao parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album La Radiolina de Manu Chao
Manu Chao en concert au Festival Le Cabaret Vert #8 (jeudi 23 août 2012)
Manu Chao en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
La Phaze dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album Psalms and Revolution de La Phaze
La Phaze en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2005
La Phaze en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
La Phaze en concert au Festival Musiques en Stock 2008
La Phaze en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - mercredi

En savoir plus :
Le site officiel de Manu Chao
Le site officiel de La Phaze

Crédits Photos : Vanessa Bureau(retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Juldes         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=