Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Musiques en Stock 2008
The Blakes - The Heavy - Mademoiselle K - The Bellrays  (Cluses, Place des Allobroges)  Vendredi 04 juillet 2008

La Grande Scène de la place des Allobroges accueille ce soir une programmation 100% rock, avec un zest de soul pour couronner le tout. Le public est plus nombreux dès 19h : pour la programmation, pour le week-end, pour le soleil ? Peu importe en fait, il est là, et cela fera sans aucun doute plaisir à The Blakes, qui avaient été bluffés par le public français (propos recueillis lors d’une interview pour Musiques en Stock).

Ce sont donc The Blakes qui ouvrent cette deuxième soirée.

Les sonorités sont accrocheuses, les basses et les rythmiques très entraînantes, le trio aux cheveux mi-longs se montre particulièrement efficace dans le maniement de la pop anglaise.

J’appréciais déjà leur album éponyme, mais le live offre ce petit plus qui fait la différence : imaginez le début rythmique de "Two Times" avec la batterie qui vous remue. Un batteur qui m’a bien plus donc, ce sont d’ailleurs ses sonorités qui pour moi font la différence. Un groupe qui ne révolutionne pas le rock, mais qui se révèle d’une excellente qualité et engage la soirée d’une belle manière.

The Heavy prend la relève, en montant la barre un peu plus haut niveau dynamisme. Un groupe qui porte bien son nom, des sonorités graves et puissantes, le tout pour un ensemble facilement écoutable et très "groovy" à mon goût.

Les jeunes ados de Cluses pogottent gentiment, la musique leur convient également. Le chanteur hyper charismatique ne tient pas en place et parviendrait presque à me donner le mal de mer au milieu des montagnes.

Pour sa chanson "made for the girls" et faute de public féminin au premier rang, il lance un appel pour que quelques (jeunes et jolies) femmes viennent palier à ce manque. Il descend à plusieurs reprises dans la fosse, il n’en faut pas davantage pour chauffer l’ambiance ! Un set convaincant mais tout de même un peu court, le groupe ne puisant pas suffisamment de motivation et d’encouragements au sein du public pour prolonger le set après le premier rappel.

Mademoiselle K. Sans aucun doute parmi les artistes les plus attendus de ce festival, à en juger le public présent. Que l’on aime ou pas, c’est une question de goût (évidemment me direz-vous).

Personnellement, à part ses quelques singles, je n’avais pas vraiment écouté plus que ça.

Mais, sur scène, elle est fraîche, ne se prend pas la tête et y va franchement. Mimiques, grimaces et autres gesticulations sont au rendez-vous, grosse complicité avec ses musiciens. L’énergie est palpable et la demoiselle prend manifestement son pied sur scène, enflammant littéralement la place des Allobroges ! Son dynamisme lui a d’ailleurs joué un tour puisque emporté par son élan, elle en a perdu l’équilibre. La scène  est superbe, les fans sont heureux, et le pari rock de la soirée est tenu. Même si on ne comprend pas grand-chose aux paroles, le son était comme souvent trop fort.

The Bellrays. Whaou. J’avais lu que ce groupe avait sorti pas moins de 9 albums et tournait depuis 20 ans. Et puis quand je les vois en live, là je comprends vraiment. Ce sont de vraies bêtes de scène ! Ca joue vite, la chanteuse est impressionnante et charismatique, sa voix est chaude, puissante et sensuelle.

Très soul sur certains morceaux, une voix qui n’a absolument rien à envier aux autres pointures américaines plus connues, telles Tina Turner.

Le guitariste voltigeur défie les lois de l’apesanteur (il suffit de regarder les photos), tout en nous gratifiant d’un jeu de guitare hyper énergique.

Le bassiste et le batteur ne déméritent pas, loin s’en faut : il fallait bien des musiciens qui assuraient derrière cette voix incroyable !

Au final, difficile de dire ce que j’ai vraiment aimé dans ce concert : l’énergie dégagée, le mélange soul-rock puissant, les variations de rythmes (qui me laissaient souffler de temps en temps, heureusement), les lumières sublimes de cette scène, le public tout fou.

Je suis ressortie un peu sonnée, en me demandant ce que je pourrais bien écrire sur cette soirée (sponsorisée par Red Bull ?!), puisque j’ai toujours plus de mal (étrangement) à trouver les mots quand  j’aime…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de The Blakes
L'interview de The Blakes (mars 2008)
La chronique de l'album Ca me vexe de Mademoiselle K
Une 2ème chronique de l'album Ca me vexe de Mademoiselle K
La chronique de l'album Jamais la paix de Mademoiselle K
Mademoiselle K en concert à La Maroquinerie (28 septembre 2006)
Mademoiselle K en concert au Festival du Schmoul 2007
Mademoiselle K en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Mademoiselle K en concert à l'Elysée Montmartre (12 juin 2007)
Mademoiselle K en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
Mademoiselle K en concert au Festival Furia Sound 2008
Mademoiselle K en concert au Fil (7 novembre 2008)
Mademoiselle K en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)
The Bellrays en concert au Festival Les Femmes s'en melent #11 (2008)
The Bellrays en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
The Bellrays en concert au Festival Cool Soul #1 Paris 2011
The Bellrays en concert au Festival Cool Soul #1 Lille 2011

En savoir plus :
Le site officiel du festival
Le Myspace du festival

Crédits photos : Vanessa Bureau (retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Vanessa Bureau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=