Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hancock
Peter Berg  juillet 2008

Réalisé par Peter Berg. USA. 2008. Avec : Will Smith, Charlize Theron, Jason Bateman.

A Hollywood, le temps est venu le temps de retourner sa veste concernant les super héros. Après les avoir hautement considérés, jusqu’à leur donner un genre cinématographique quasiment dédié, le super héros est à présent parodié ("Super héro movie") et caricaturé : Hancock.

Hancock est un homme (un être humanoïde) doté de pouvoirs, lui-même ne sachant pas d’où il les tient. Il vit mal sa solitude, et fait le bien sans s’appliquer comme on l’attend d’un héros "propre".

Prenant conscience qu’il veut faire quelque chose de sa vie, il accepte l’aide d’un conseiller en image, qui va le ré-éduquer dans ses actions publiques et son comportement.

Sur ce postulat de base, on pouvait espérer un film intelligent, une légère critique de la société au sein d’un film avec de l’action, des idées… un blockbuster intelligent.

D’autant plus que la presse arguait des phrases du style "enfin Hollywood ose le cynisme". On attendait donc un film du niveau de I Robot dans la qualité du genre, du discours et du rendu.

Peine perdue. Hancock est un pur produit superficiel et déjà surestimé. Ce pourrait être l’adaptation de la série Heroes sur grand écran. Si la première moitié du film tient la route sans réellement passionner, la suite abracadadadabrantesque fait tomber le film au niveau d’un Transporteur 2. Faire un film de super héros auquel le public croit est difficile. Celui-ci rate son atterrissage.

L’intérêt du film (et son sujet principal au passage) est à peine effleuré alors qu’il aurait été possible de faire quelque chose de vraiment irrévérencieux sur les médias, le comportement versatile des gens, et le travail de "l’image" du héros, de l’homme dans la société moderne.

Dans la bande dessinée Spider Man, l’homme araignée en arrive un jour à un point où il est détesté par la population. Il ne peut plus apparaître en tant que Spider Man. Les auteurs de Marvel avaient développé cette idée brillamment, avec sensibilité et profondeur, développant en un seul épisode toutes les idées qui auraient pu nourrir le scénario de Hancock.

Rien de tout cela. Hancock est une superproduction fainéante, sans épaisseur, et pourtant prétentieuse. Le personnage est finalement le même que celui de Bruce Willis dans Die Hard : un antihéros. Mais cela a déjà été fait, donc.

Finalement, ce qui va redonner le souffle aux films de super héros, ce sont leurs créateurs : les studios Marvel, et DC Comics.

 

Durée 1h32


Mathieu Beurois         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=