Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yo La Tengo
Nouveau Casino  (Paris)  12 juillet 2003


S’il y avait un concert à ne pas rater, c’est bien celui de Yo La Tengo dont la venue en France est exceptionnelle et sans doute liée à la sortie de leur dernier album "Summer Sun", le Nouveau Casino affichant d’ailleurs complet.

Dès l’ouverture des portes, en fond de salle, près du stand merchandising, Ira Kaplan et Georgia Hubley sont déjà là, souriants et décontractés. Nous échangeons quelques mots avec cette dernière qui regrette ne pouvoir nous accorder une interview en raison du timing serré du Nouveau Casino (la soirée disco ne pouvant souffrir aucun retard !). Mais, tout espoir n’est pas perdu car elle accepte de répondre par mail... À suivre.

Quelques minutes plus tard, la salle est comble de fans venus des quatre coins de l’Europe pour la prestation scénique du groupe quasi-mythique de Hoboken, USA, fondé en 1984, par Georgia Hubley (batterie/voix) et Ira Kaplan (guitare/voix) auxquels s’est joint depuis 1992 James McNew (basse/voix) pour constituer un trio pluri-instrumental de tout premier plan, groupe inclassable qui depuis vingt ans allie éclectisme, talent et création musicale.

Début en douceur avec Ira Kaplan aux claviers qui retrouve bien vite sa guitare aux sons discordants. Si un problème de jack l'interrompt, tandis que le duo basse/ batterie garde le tempo et tient le public en haleine, ce n'est que pour repartir de plus belle et faire grincer sa guitare d’une manière singulière, jamais égalée et devenue légendaire désormais.

Si Yo La Tengo nous propose quelques morceaux de Summer Sun comme le superbe "Season of the Sharks" ou "Tiny Birds", album qui tend davantage vers le post-rock, l’essentiel de leur set list est composée de morceaux rock instrumentaux dans lesquels ils excellent.

De secousses en larsens, de pédales d'effets en pincements de cordes, il nous embarque dans l'univers de Yo La Tengo. Yo La Tengo ne joue pas des morceaux mais nous emmène bien dans leur univers, dans une sorte d’opéra-jazz-rock composé de longues variations instrumentales qui s'enchainent, ne laissant au public que quelques secondes pour esquisser des applaudissements, alternant tension calme et explosion tonitruante, puissantes et toujours mélodiques, les voix à peine audibles utilisées comme un instrument supplémentaire et la guitare qui a toujours le dernier mot. La guitare ... ou le clavier sur lequel Ira Kaplan se jette de tout son poids tout en triturant le micro qui délivre une voix emplie de distorsions.

Poussant la ligne mélodique dans ses derniers retranchements avec une batterie puissante, Georgia jouant en symbiose totale avec Ira, et une ligne de basse remarquable, James gardant un oeil sur Ira, le trio s'offre aussi leluxe de changer d'instrument au gré des compositions.

Friands de reprises, Yo La Tengo nous gratifie d’une étonnate reprise, en version originale, du "Et moi et moi et moi" de Dutronc tout à fait réussie, chantée par James Mc New, avec une très légère pointe d’accent, qui fait sourire Ira (sourire de détente de fin de concert ou d’amusement).

 

Lors du dernier rappel, la déception sera immense quand Ira Kaplan annonce que les 6 autres morceaux prévus ne pourront être joués (encore cette fameuse soirée disco). Néanmoins, deux belles chansons acoustiques clôtureront leur performance, superbes duos, comme à leur début, du couple Georgia/Ira, à la ville comme à la scène.

Près de 2h30 de pur bonheur, trop rare encore...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Summer Sun de Yo la Tengo
La chronique de l'album I'm not afraid of you and I will beat your ass de Yo La Tengo
La chronique de l'album Fade de Yo La Tengo
Yo La Tengo en concert au Festival de Dour 2003
Yo La Tengo en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Yo La Tengo en concert au Festival Primavera Sound 06 (jeudi)
Yo La Tengo en concert au Bataclan (lundi 30 novembre 2009)
Yo La Tengo en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)
La conférence de presse de Yo La Tengo (12 août 2005)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=