Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fête de la Musique 2008
Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant  (Paris, Place Denfert-Rochereau)  21 juin 2008

Ca y est, nous y sommes, samedi 21 juin, date tant attendue par des milliers de groupes amateurs de l’hexagone. Nous avons rendez-vous place Denfert-Rochereau, où il n’est pas question d’amateurisme. Comme chaque année, le FAIR et son partenaire Ricard nous proposent un plateau original de quatre groupes dont Deportivo, très attendu, après leur prestation, ici même, en 2005.

La soirée débute avec un jeune quatuor parisiens nommé Hey Hey My My (référence à Neil Young ?).

Nous sommes ravis de constater que le public est une fois de plus au rendez-vous dans la joie et la bonne humeur pour fêter la musique.

Hey Hey My My nous offre un cocktail pop rock frais, tout en douceur, parfait pour l’apéro (hic !). Le groupe a choisi l’anglais pour les compos, parfois langoureuses. On est quelques fois surpris par un petit côté "irish", notamment sur le titre "I Need Some Time".

L’harmonica de Julien (chant / guitare) accompagne parfois les morceaux.

Pour la petite anecdote, n’oubliez pas de souhaiter un très bon anniversaire à Michel, batteur du groupe si vous le croisez un 21 juin sur une scène non loin de chez vous !

Ce groupe a sa place au côté de la nouvelle scène franco-anglo-saxone de Paname, malgré le manque d’originalité qui caractérise pas mal de jeunes groupes dans ce style musical.

C’est au tour de Moriarty, le voyage est garanti place Denfert-Rochereau !

Nous voilà en direct d’une Amérique du Nord colorée et chaleureuse.

Six musiciens sur scène ce soir, dobro, armo, maracas fous, contrebasse et décor kitch.

La chaleur monte d’un coup grâce à l’énergie et la voix de Rosemary. Les morceaux country et rock s’enchaînent avec quelques surprises comme une reprise très réussi de "Enjoy the Silence" de Depeche Mode.

L’originalité du groupe en fait peut-être "la" découverte de la soirée, viennent ensuite la tête de cerf empaillée pour compléter le décor et la fougue d’un chez d’orchestre au xylophone pour maintenir l’ambiance au top.

Le groupe finira avec des chansons invoquant Jésus et le chocolat et "Jimmy" déjà connu du public très réactif. Le groupe affiche sur sa page Myspace de très nombreuses dates de concerts, allez-y oreilles ouvertes et les yeux fermés.

Changement de plateau, nous patientons avec la musique de Brassens et Radiohead (merci les ingé-son !).

22h, les très attendus Deportivo font leur entrée. Véritables chouchous de la soirée, leur but devait être de faire aussi bien qu’en 2005. "Dans Mon Monde" ouvre le bal puis suit la reprise de Miossec, qui fait maintenant partie de leur répertoire.

Les morceaux s’enchaînent très vite et le groupe a la pêche.

Deportivo n’a sorti que deux albums mais le public sait et crie les titres qu’il veut entendre ! Malgré l’arrogance bientôt légendaire de Jérôme (chant/guitare), les milliers de personnes présentes sont conquises par le show.

Nous avons droit au folklore belge au kazoo mais aussi à une seconde reprise, cette fois, de Monsieur Jeff Buckley. L’énergie de Jérôme nous rappellerait presque celle de Mathias de Dionysos et ce n’est que du plaisir !

Le trio joue beaucoup de titres du premier album Parmi Eux mais nous vous conseillons sans hésiter, si ce n’est pas déjà fait, l’achat du second !

Beat Assailant clôture la soirée.

Ce groupe installé à Paris sera présent sur de très nombreux festivals en France, cet été et leur présence est justifiée.

Un savoureux mélange de funk, de soul, de hip hop ou encore de rock, rien de mieux pour faire groover la foule.

Une fois de plus ce soir, l’esthétique et le décor ne sont pas négligés et mis de côté grâce à Janice, la choriste pimpante de Beat Assailant.

Eventail fushia, mallette de maquillage et verre à pied, qui a dit que le hip hop n’était pas une histoire de fille ?

Plus sérieusement les musiciens du groupe sont plutôt impressionnants, les cuivres font encore monter la température et tout le monde danse.

Conclusion, le FAIR nous a encore offert une très belle soirée avec un plateau musical de qualité.

Nous sommes donc prêts pour l’édition 2009 mais en attendant, nous vous souhaitons de profiter au maximum des concerts et festivals de cet été, partout en France, il y en aura pour tous les goûts !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Hey Hey My My
La chronique de l'album A Sudden Change Of Mood de Hey Hey My My
La chronique de l'album High_Life de Hey Hey My My
Hey Hey My My en concert au Triptyque (21 novembre 2006)
Hey Hey My My en concert à Balthazar (2 juin 2007)
Hey Hey My My en concert au Festival Ground Zero
La chronique de l'album Gee whiz but this is a lonesome town de Moriarty
Moriarty parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Moriarty en concert à La Maroquinerie (15 octobre 2007)
Moriarty en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (6 mars 2008)
Moriarty en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Moriarty en concert au Festival International Benicàssim 2008
Moriarty en concert à l'Olympia (lundi 13 octobre 2008)
Moriarty en concert à Théâtre Sébastopol (lundi 8 novembre 2010)
Moriarty en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
Moriarty en concert au Fil (samedi 24 novembre 2011)
L'interview de Moriarty (16 octobre 2007)
La chronique de l'album eponyme de Deportivo
La chronique de l'album Domino de Déportivo
Deportivo en concert au Festival du Schmoul 2005
Deportivo en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (vendredi)
Deportivo en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Deportivo en concert à La Boule Noire (27 septembre 2007)
Deportivo en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
Deportivo en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
L'interview de Deportivo (8 juillet 2005)
La chronique de l'album B de Beat Assailant
Beat Assailant en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (samedi 17)
Beat Assailant en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 30 juillet 2010)
Beat Assailant en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - dimanche

Crédits photos : Fabrice Delanoue (retrouvez toutes les séries sur Taste of Indie)


Virgen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=