Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fête de la Musique 2008
Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant  (Paris, Place Denfert-Rochereau)  21 juin 2008

Ca y est, nous y sommes, samedi 21 juin, date tant attendue par des milliers de groupes amateurs de l’hexagone. Nous avons rendez-vous place Denfert-Rochereau, où il n’est pas question d’amateurisme. Comme chaque année, le FAIR et son partenaire Ricard nous proposent un plateau original de quatre groupes dont Deportivo, très attendu, après leur prestation, ici même, en 2005.

La soirée débute avec un jeune quatuor parisiens nommé Hey Hey My My (référence à Neil Young ?).

Nous sommes ravis de constater que le public est une fois de plus au rendez-vous dans la joie et la bonne humeur pour fêter la musique.

Hey Hey My My nous offre un cocktail pop rock frais, tout en douceur, parfait pour l’apéro (hic !). Le groupe a choisi l’anglais pour les compos, parfois langoureuses. On est quelques fois surpris par un petit côté "irish", notamment sur le titre "I Need Some Time".

L’harmonica de Julien (chant / guitare) accompagne parfois les morceaux.

Pour la petite anecdote, n’oubliez pas de souhaiter un très bon anniversaire à Michel, batteur du groupe si vous le croisez un 21 juin sur une scène non loin de chez vous !

Ce groupe a sa place au côté de la nouvelle scène franco-anglo-saxone de Paname, malgré le manque d’originalité qui caractérise pas mal de jeunes groupes dans ce style musical.

C’est au tour de Moriarty, le voyage est garanti place Denfert-Rochereau !

Nous voilà en direct d’une Amérique du Nord colorée et chaleureuse.

Six musiciens sur scène ce soir, dobro, armo, maracas fous, contrebasse et décor kitch.

La chaleur monte d’un coup grâce à l’énergie et la voix de Rosemary. Les morceaux country et rock s’enchaînent avec quelques surprises comme une reprise très réussi de "Enjoy the Silence" de Depeche Mode.

L’originalité du groupe en fait peut-être "la" découverte de la soirée, viennent ensuite la tête de cerf empaillée pour compléter le décor et la fougue d’un chez d’orchestre au xylophone pour maintenir l’ambiance au top.

Le groupe finira avec des chansons invoquant Jésus et le chocolat et "Jimmy" déjà connu du public très réactif. Le groupe affiche sur sa page Myspace de très nombreuses dates de concerts, allez-y oreilles ouvertes et les yeux fermés.

Changement de plateau, nous patientons avec la musique de Brassens et Radiohead (merci les ingé-son !).

22h, les très attendus Deportivo font leur entrée. Véritables chouchous de la soirée, leur but devait être de faire aussi bien qu’en 2005. "Dans Mon Monde" ouvre le bal puis suit la reprise de Miossec, qui fait maintenant partie de leur répertoire.

Les morceaux s’enchaînent très vite et le groupe a la pêche.

Deportivo n’a sorti que deux albums mais le public sait et crie les titres qu’il veut entendre ! Malgré l’arrogance bientôt légendaire de Jérôme (chant/guitare), les milliers de personnes présentes sont conquises par le show.

Nous avons droit au folklore belge au kazoo mais aussi à une seconde reprise, cette fois, de Monsieur Jeff Buckley. L’énergie de Jérôme nous rappellerait presque celle de Mathias de Dionysos et ce n’est que du plaisir !

Le trio joue beaucoup de titres du premier album Parmi Eux mais nous vous conseillons sans hésiter, si ce n’est pas déjà fait, l’achat du second !

Beat Assailant clôture la soirée.

Ce groupe installé à Paris sera présent sur de très nombreux festivals en France, cet été et leur présence est justifiée.

Un savoureux mélange de funk, de soul, de hip hop ou encore de rock, rien de mieux pour faire groover la foule.

Une fois de plus ce soir, l’esthétique et le décor ne sont pas négligés et mis de côté grâce à Janice, la choriste pimpante de Beat Assailant.

Eventail fushia, mallette de maquillage et verre à pied, qui a dit que le hip hop n’était pas une histoire de fille ?

Plus sérieusement les musiciens du groupe sont plutôt impressionnants, les cuivres font encore monter la température et tout le monde danse.

Conclusion, le FAIR nous a encore offert une très belle soirée avec un plateau musical de qualité.

Nous sommes donc prêts pour l’édition 2009 mais en attendant, nous vous souhaitons de profiter au maximum des concerts et festivals de cet été, partout en France, il y en aura pour tous les goûts !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Hey Hey My My
La chronique de l'album A Sudden Change Of Mood de Hey Hey My My
Hey Hey My My en concert au Triptyque (21 novembre 2006)
Hey Hey My My en concert à Balthazar (2 juin 2007)
Hey Hey My My en concert au Festival Ground Zero
La chronique de l'album Gee whiz but this is a lonesome town de Moriarty
Moriarty parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Moriarty en concert à La Maroquinerie (15 octobre 2007)
Moriarty en concert au Festival GéNéRiQ 2008 (6 mars 2008)
Moriarty en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Moriarty en concert au Festival International Benicàssim 2008
Moriarty en concert à l'Olympia (lundi 13 octobre 2008)
Moriarty en concert à Théâtre Sébastopol (lundi 8 novembre 2010)
Moriarty en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - samedi
Moriarty en concert au Fil (samedi 24 novembre 2011)
L'interview de Moriarty (16 octobre 2007)
La chronique de l'album eponyme de Deportivo
La chronique de l'album Domino de Déportivo
Deportivo en concert au Festival du Schmoul 2005
Deportivo en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (vendredi)
Deportivo en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Deportivo en concert à La Boule Noire (27 septembre 2007)
Deportivo en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
Deportivo en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
L'interview de Deportivo (8 juillet 2005)
La chronique de l'album B de Beat Assailant
Beat Assailant en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (samedi 17)
Beat Assailant en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 30 juillet 2010)
Beat Assailant en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - dimanche

Crédits photos : Fabrice Delanoue (retrouvez toutes les séries sur Taste of Indie)


Virgen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=