Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Bergerie
Rue de Galilée, Paris  (Restaurant) 

La Bergerie, situé dans un beau quartier de Paris, s’annonce comme un bar à vins – restaurant classé dans le genre « bistrot beaujolais ». Oubliez vite le restaurant pour ne retenir que le bistrot voire l e bistroquet mais avec un menu du jour à 28 euros par personne quand même ! Vive le règne du bobo qui s’extasie devant le verre de vin rouge bien frais !

La façade façon petite terrasse de vieux café décourage déjà.

Dès l’apéritif, le choix est restreint : pas même de martini basic mais de vieux verres de pernod dépolis qui seront mis à toutes les sauces : porto bouchonné, whisky bas de gamme noyé systématiquement de glaçons (il fallait demander sans glaçons !!!).

La carte... parlons en .. et n'en parlons plus. Le choix est bien restreint. Au programme, foie gras de canard, inévitablement « maison », présenté en tranche façon terrine, tout triste dans une assiette parsemée de cubes de gelée, avec des toasts qui feraient passer les infâmes biscottes de régime pour de la brioche. La présentation de niveau d’une cafétéria et la qualité du foie gras, pourtant facturé 15 euros à la carte, ne sont pas du tout au rendez vous L'alternative est le sempiternel saumon fumé que personne n’a /p>

Pour le plat, le choix est drastique entre un confit de canard aux pommes (trop) rissolées et grasses, une entrecôte ... aux pommes rissolées et (trop) grasses et le saucisson chaud lyonnais .... Là encore la qualité joue l’arlésienne ! Pas de grande différence avec un confit industriel vendu en grandes surfaces ou avec l’accompagnement d’une brasserie bas de gamme. Ceux qui ont opté pour le saucisson chaud, inutile de rêver avec nostalgie aux bouchons lyonnais, à la petite sauce au beaujolais et au petit confit d'oignons ! Que nenni ! Menu de rationnement : saucisson brut de pommes accompagné d’un lot de pommes de terres à l’eau molles et pâlichonnes

Rien à espérer du dessert qui ne dépareille pas. La tarte aux poires, poires sur pâte nature, évoque la piteuse ration d’un plateau d'hôpital. La tatin maison, dessert qui ne supporte pas la médiocrité, sort bien des mêmes fourneaux indigents : plate, un peu grillée, servie avec un pot de crème qui se délite au contact de la pomme tiède !

Quant au vin, qui se veut le point fort de ce genre d’établissement, Le Chiroubles "sélectionné par le patron" n’est même pas un bon jaja, tout au plus un vin de pichet ! A moins qu’il ne s’agisse d’un cépage miraculeux que nous ne savons pas encore apprécier !

Le service approximatif est à l’avenant, façon "poussez vot' table je peux pas passer" ou encore "attrapez votre assiette" ou "passez moi vos couverts". Ah la convivialité des cantines ! Et pourtant, les serviettes sont en tissu !

La rue Galilée n’est pas très passante donc inutile de chercher cet établissement !

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=