Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Off d'Avignon
Edition 2008  (Avignon)  juillet 2008

Chaque année pendant un mois, la Cité des Papes devient le plus grand théâtre du monde lors du Festival d’Avignon et plus précisément le Festival Off.

Le bilan de l’édition 2008 du Festival Off, qui est aussi un grand marché du spectacle, est enthousiasmant puisqu’il témoigne d’un engouement indéfectible et d’une audience croissante auprès tant des compagnies, des professionnels que du public avec près de 1 000 spectacles recensés cette année.


La ville est pavoisée d'affiches et pas un endroit où on peut accrocher une ficelle n’est oublié. Les affiches s'agrippent aux gouttières, grimpent le long des grilles des jardins, s’enroulent aux barreaux de fenêtres, investissent les poteaux de signalisation et décorent les façades abandonnées.

Tous les spectacles vivants y sont représentés, danse, musique, art lyrique, mime, clown, cirque, one man show et bien évidemment théâtre. Répertoire classique ou contemporain, là encore, tous les registres ont droit de cité de la comédie à la tragédie, de la poésie à la comédie dramatique en passant par la commedia dell’arte et l’opéra bouffe.

Certains théâtres, comme Le chien qui fume, privilégient les spectacles avec des noms connus, avec à l'affiche "Agnès Soral aimerait bien vous y voir" et "Fédérico, l'Espagne et moi" de Daniel Prévost.

 

 

 

 

 

 


Au Théâtre des Amants, un peu décentré, l'amour se déclinait sous toutes ses formes, de la passion amoureuse de Juliette Drouet et Victor Hugo avec "Aimer, c'est plus que vivre", en humanisme avec "Grisdélidis, la catin révolutionnaire" en passant par la violence extrême dénoncée par une compagnie espagnole avec de "Te quiero".


Si certains effectuent une programmation uniforme comme Le Palace ou le Paris avec des spectacles d'humoristes, la danse pour le Théâtre des Hivernales, l'éclectisme est le maître mot pour d'autres.

La tache d'encre pratiquait un panachage détonnant avec les gros sabots de l'humoriste "Wladimir Polski et son World Tour 2018" qui voisinait avec le très classieux "Mistinguett, Madonna et moi" de Caroline Loeb et la comédie dramatique "Mathieu Solaire".

Le Petit Louvre proposait, avec ses deux salles, également une affiche variée.

Entre autres, du théâtre contemporain classique avec "Scènes de la vie conjugale" de Ingmar Berglan monté par le théâtre Le Public de Bruxelles, une fantaisie libertine avec "Le diable au corps", une comédie socio-politique avec "Product" et une comédie d'assemblage de textes de Roland Dubillard et Jean-Michel Ribes avec "La Brasserie de l'Univers".


De même pour La Luna où la même scène voyait se succéder du théâtre lyrique avec "L'envers du décor", la poésie de "La ballade des vaches guerrières" présentée par une compagnie italienne et "Jackie Star, l'élégance et la beauté" un clown trash.



Le Festival Off d'Avignon constitue une belle vitrine qui n'est pas dédaignée par les compagnies étrangères et qui permet au curieux de découvrir le théâtre pratiqué hors des frontières nationales.

Ainsi, le Funambule a accueilli des compagnies taïwanaises qui ont su séduire le public avec des spectacles aussi différents que "Riz flambé" conte socio-politique et "L'adieu de l'ombre" plus conceptuel.

Tout cela n'est qu'un petit aperçu de la diversité et de la richesse de ce festival qui est ouvert de 10 heures du matin à minuit passé.


Alors rendez-vous sur place l'année prochaine !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Les chroniques de l'édition 2008
Les chroniques de l'édition 2007

En savoir plus :

Le site du Festival Off d'Avignon

Crédits photos : MM


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=