Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Summercase 2008 (vendredi)
El Guisante Magico - We are Scientists - Edwyn Collins - Ian Brown - Whytey - Grinderman - Interpol - Blondie - Maxïmo Park - The Verve - Cornelius - Primal Scream   (Espagne)  18 juillet 2008

La mer et le soleil sont le décor de cette 3ème édition du Summercase, festival qui est vraiment celui des barcelonais, Benicassim étant réservé aux vacanciers.
Le festival débute par El Guisante Magico, formation européenne emmenée par Aldo Comas, un barcelonais bien connu dans le monde audiovisuel local. Showman né, guitare acoustique dorée, résonance de Pulp font de ce groupe une belle entrée en matière.

Direction la grande scène où Keith Murray et ses comparses New-Yorkais de We are Scientists redoublent d’énergie avec un public qui reprend en cœur « Nobody Move Nobody Get Hurt ». Le ton du festival est déjà donné.

Sur la grande scène de l’amphithéâtre, impossible de rester insensible à l’arrivée d’Edwyn Collins, paralysé du coté droit après une attaque cérébrale en 2005. Entouré et soutenu par son groupe, une formation blues pour l’accompagner sur les morceaux de son nouvel album ainsi que les inévitables tubes « A Girl Like You » et « Rip it up ». Plaisir non dissimulé du grand maitre qui signe là son grand retour.


19H30 : il est encore tôt dans la soirée, mais une grande partie des festivaliers est déjà au pied de la grande scène pour accueillir le charismatique Ian Brown, ancien leader des Stones Roses. Le bad boy de Manchester dégage une super présence sur scène avec sa musique d’inspiration dub et à consonance indienne. Le public est heu-reux.

Puis les anglais Whytey avec leur pop minimaliste déjantée livrent un concert rapide qui visiblement ne marque pas les foules.

Nick Cave, totalement immergé dans son projet parallèle à The Bad Seeds, est très attendu sur la scène centrale. Grinderman est un groupe à part entière formé de quelques membres des Bad Seeds et Jim Sclavunos des Cramps. Le démarrage est explosif, l’ambiance apocalyptique avec notamment « Get it On » et « (I Don't Need You To) Set Me Free » : du grand Nick Cave !

Avant d’assister à Interpol, bref passage au concert de Blondie. Ses tubes font mouche malgré l’attitude empruntée de Debbie Harris qui nous fait regretter l’égérie des années 70. Enfin, le quatuor New Yorkais Interpol entre en scène, au grand soulagement du public. La voix envoûtante du chanteur, des mélodies sombres et éblouissantes : tous les ingrédients sont réunis pour un grand concert. Pourtant l’étincelle ne prend pas en raison d’un échange trop restreint avec le public.

Pur moment de plaisir avec Maxïmo Park. Paul Smith, le leader en costume et chapeau melon en jette vraiment. Le clavieriste n’est pas en reste avec ses danses improvisées. Désormais, Maxïmo Park fait partie des grands groupes. Succès garanti : un grand nombre de personnes dansent et chantent sur leurs titres.

Même si Richard Ashcroft s’est fait un nom grâce une brillante carrière solo, son groupe mythique The Verve est resté dans les mémoires. En témoigne la foule qui s’est massée devant la grande scène pour faire un triomphe aux 4 anglais et reprendre en cœur les mégas succès de « Hurban Hymns », album qui date pourtant d’une décennie. Le public est en transe sur « Bitter sweet symphony » interminable. Devant un tel succès, sans aucun doute The Verve fait partie de la légende Brit Pop.

Après ce bain de foule, quelques initiés et curieux se dirigent vers la petite scène pour découvrir Cornelius. Derrière ce groupe se cache le génial touche à tout japonais Keigo Oyamada qui depuis 1993 a remixé les plus grands (de Blur à Sting) en véritable alchimiste de la pop électronique. Vidéo projection à l’appui, le concert oscille entre tempo électro et longs rifles de guitares saturées.

Pour clore cette première journée, la foule se sépare entre la dance de 2ManyDj’s et un pur moment de rock’n roll avec Primal Scream. Bobby Gillespie et sa bande viennent défendre leur nouvel album « Beautiful future ». Pari réussi. Un Show rondement mené par ces vieux briscards écossais qui tient en haleine le public jusqu’à 3 Heures du matin.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Brain Thrust Mastery de We Are Scientists
La chronique de l'album Barbara de We Are Scientists
We are Scientists en concert au Nouveau Casino (6 décembre 2005)
La chronique de l'album Losing Sleep de Edwyn Collins
Ian Brown en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
La chronique de l'album eponyme de Grinderman
La chronique de l'album Grinderman 2 de Grinderman
Grinderman en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Grinderman en concert à Cité de la Musique (mardi 26 octobre 2010)
L'interview de Grinderman (mercredi 1er septembre 2010)
La chronique de l'album The Black EP de Interpol
La chronique de l'album Antics de Interpol
La chronique de l'album Our love to admire de Interpol
La chronique de l'album eponyme de Interpol
La chronique de l'album The Maccabees - Cardiknox - Ben Howard - Mini Mansions - Stereophonics - Glass Animal - Inte de Festival Rock en Seine 2015 - Samedi 29 août
La chronique de l'album Marauder de Interpol
Interpol en concert à l'Elysée Montmartre (21 mars 2003)
Interpol en concert à The Electric Factory (7 novembre 2004)
Interpol en concert à l'Elysée Montmartre (19 novembre 2004)
Interpol en concert à L'Aéronef (mardi 21 septembre 2010)
Interpol en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Interpol en concert au Festival Rock en Seine 2011 (samedi 27 août 2011)
Interpol en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)
Interpol en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019)
Interpol en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #31 (édition 2019) - Vendredi 5 juillet
Interpol en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Dimanche 7 juillet
L'interview de Interpol (septembre 2004)
L'interview de Interpol (mai 2007)
Blondie en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Blondie en concert au Festival Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août 2014)
Blondie en concert au Festival Rock en Seine 2014
La chronique de l'album A certain trigger de Maximo Park
La chronique de l'album Our earthly pleasures de Maximo Park
La chronique de l'album The National Health de Maximo Park
Maxïmo Park en concert au Festival La Route du Rock 2005 (Dimanche)
Maxïmo Park en concert au Festival La Route du Rock 2005 (dimanche)
Maxïmo Park en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Maxïmo Park en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Maxïmo Park en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Maxïmo Park en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Maxïmo Park en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 3ème
Maxïmo Park en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 4ème
Maxïmo Park en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
L'interview de Maximo Park (13 août 2005)
The Verve en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Samedi
La chronique de l'album Chaosmosis de Primal Scream
Articles : Festival International de Benicàssim 2011 - Ice cream et Primal Scream sur la plage
Primal Scream en concert au Festival Les Trans 2005 (Vendredi)
Primal Scream en concert au Festival de Dour 2006 (jeudi)
Primal Scream en concert au Festival International de Benicàssim #17 (samedi 16 juillet 2011)
Summercase en concert au 2ème édition du Festival Summercase
Summercase en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Summercase en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Summercase en concert au Festival Summercase 2008
Summercase en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)

En savoir plus :
La journée de samedi
Le site officiel du festival

Crédits photos : Rickeu


Joel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=