Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Diagonah
qhnnnl  (Southern Records)  septembre 2008

Remarqués il y a quelques années avec As Seen From Above, leur excellent premier album, Dianogah possédait déjà un son très personnel, rond, fait de deux basses omniprésentes, aux mélodies complexes, accompagnées d'une batterie sèche et sophistiquée.

Depuis ses débuts, le trio jouait un style entre l'indie rock et ce que je qualifierais de math rock. Les titres sont denses, faits de multiples changements de rythme et des chorus sortis de nulle part.

éanmoins, les musiciens illuminaient leurs compositions d'un je ne sais quoi, qui rajoutait une chaleur indéniable dans l'orchestration.

Qhnnnl, marque le quatrième opus du groupe, et un changement assez marqué dans leur approche, le chant y est plus présent, les chicagoans intègrent différents instruments additionnels, comme le violon, tout en restant dans la droite ligne de leur fond de musical. Une sorte de changement dans la continuité en quelque sorte, cela est assez subtil, mais évident.

Les titres ont un coté plus pop, tout en conservant une structure très élitiste. Pour exemple, "A breaks b" ou les volutes des deux basses se croisant dans une valse mélodique, qu'accompagne la douce voix de Stéphanie Morris (présente sur plusieurs chansons) est un véritable régal pour nos oreilles. Pour encore plus étoffer ce titre, le refrain est instrumental, surprenante manière de faire parler la musique.

Le titre éponyme, ramène l'auditeur dans une pièce fermée, plus direct, l'enveloppe sonore y est plus compacte. Après nous avoir apporté la lumière, ils font la nuit. En revanche, "You might go off", est presque un titre adolescent de par son urgence, une peu leur coté punk. Le titre est rapide, la basse jouée comme une guitare, en accord, et ce chant exutoire, comme une colère contenue.

Le travail du son est, comme toujours, tiré au cordeau, aucun reproche à faire de ce coté, John McEntire (Tortoise) l'a produit de manière incroyablement juste. C'est peut être ce qui rend Dianogah si facile d'écoute.

Il est plaisant d'entendre les membres de Dianogah jouer avec nous, à nous conduire vers des directions sonores nouvelles. Le groupe, absent du paysage musical depuis quelques années, a mis à profit son absence pour encore approfondir son univers musical. Une joie de constater les progrès en matière de maîtrise et de musicalité.

Qhnnnl devrait marquer un tournant dans la carrière de ce groupe.

 

En savoir plus :

Le site officiel de Diagonah


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=