Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce My Morning Jacket
Evil urges  (Rough Trade / PIAS)  juin 2008

Evil Urges, le cinquième album de My Morning Jacket a été enregistré à New-York loin du Kentucky d’où sont originaires ses membres.

Formé voilà une décennie, le groupe n’a pas encore trouvé un écho important chez nous et ce, malgré un album de référence Z qui aurait pu leur apporter une reconnaissance certaine.

Pour ce présent opus, la volonté de changement et la prise de risque semblent de mise. Ainsi, outre le changement d’horizon, le combo délaisse le producteur John Leckie, un vieux routard expérimenté (The Stone Roses, Muses, Radiohead) pour laisser les manettes au chanteur Jim James.

Ça commençait plutôt bien. Les premières notes de l’intro de "Evil Urges" sonnaient même joliment à mes oreilles. Des petites notes aigues imprimaient une mélodie ma foi assez plaisante. Puis Jim James attaqua le chant et là les choses se compliquèrent sérieusement. Le début d’un long, très long moment de solitude du chroniqueur.

La voix du leader se résuma alors à un petit filet de voix quelque peu pathétique. Cependant les choses s’arrangèrent légèrement avec la chanson suivante "Touch me, I’m going to scream", gentille chanson pop qui sans atteindre des sommets, restait écoutable. Mais l’espoir fut de courte durée puisque tenace, Jim James remit le couvert dans "Hifgly suspicious" avec une voix faussement sensuelle à la Prince (oh pardon, love symbol) et des chœurs russo-robotiques.

Et la suite ne fut pas forcément plus heureuse : "Sec Walkin" sortait d’un show des années 70 de la télé américaine avec un chant presque crooner à la manière d’un Paul Anka et "Two Halves" était une chanson pop agrémentée d’une mélodie sans imagination tout comme "Aluminium park" au refrain entendu un bon millier de fois. Légère éclaircie, "I’m amazed" virait dans l’americana assez plaisant et "Librarian" dans une veine folk n’était pas désagréable mais subissait malheureusement une reverb dont le niveau avait été oublié au maximum.

Finalement, au bout de quatorze titres, l’album se clôturait (enfin !?) sur 12 secondes intitulées "Good intentions" qui me faisaient réaliser que chaque instant de la vie est précieux et ne doit décidément pas être gâché (en fait, il ne s’agissait que de 2 secondes bruitistes et 10 de vide cosmique).

Einstein l’avait dit et la preuve est là. Le temps peut se dilater et sembler long, très long. Avec des mélodies assez faciles, des clichés en veux-tu en voilà, Evil Urges peine à étonner et même à séduire. Il oscille entre l’écoutable assez fade et l’envie de passer directement à la chanson suivante voir à l’arrêt définitif de la chaine hifi.

Pourtant, subjectivité oblige, chacun se fera son idée. Bon courage.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Kadavar - Pond - My Morning Jacket - Last Train - Hot Chip - Here we go magic - Tame Impala de Festival Rock en Seine 2015 - Dimanche 30 août
My Morning Jacket en concert au Festival International Benicàssim 2008
My Morning Jacket en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème

En savoir plus :

Le site officiel de My Morning Jacket


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=