Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Broadcast 2000
Building Blocks EP  (Grönland)  septembre 2008

Si, ces derniers temps, vous avez su correctement tendre l’oreille musicale qui est la vôtre, un constat a dû s’imposer à vous. Le folk a le vent en poupe et zéro plomb dans l’aile. Voire même, le folk serait à l’origine des dernières réelles réjouissances auditives.

Pour preuve, quelques exemples bien sentis : Bon Iver et son folk thérapeutique, Phosphorescent et son folk épuré/samplé, Fleet Foxes et leur folk médiéval, The Dodos et leur folk animalcollectivien… et tant d’autres bombe-de-bal-de-groupes encore, que je ne vais volontairement pas citer parce que ce serait alors un autre article. Hop retour moutons.

Broadcast 2000, dont il est question aujourd’hui, ne fait donc pas exception à la règle et va même jusqu’à confirmer cette loi des séries avec son EP Building Blocks. Sept titres nous permettent de nous faire une idée assez précise du petit génie inspiré, multi-instrumentiste qu’est Joe Steer. A 26 ans, le jeune anglais peut se targuer d’avoir réalisé ce mini album en total DIY (comprendre "c’est moi qui l’ai fait tout seul"). Le jeune fortiche a écrit, composé, interprété, enregistré et mixé (tant qu’à faire) le tout, tout seul dans la chambre de son appart/studio du nord de Londres.

Les artistes réellement talentueux font souvent preuve d’une profonde modestie qui peut alors aller jusqu’à les faire douter d’eux-mêmes. Ça a été le cas pour Joe. En effet, celui-ci ne se considérant pas en tant que chanteur, souhaitait déléguer cette tache cruciale à on ne sait quel tripoteur de cordes vocales. Heureusement pour nous, Joe, à défaut de lucidité, a de bonnes oreilles, puisqu’à l’écoute du résultat final (a priori pas si horrible que ça), il prit la sage décision de laisser les choses ainsi.

Et effectivement, Building Blocks n’aurait probablement pas ce supplément d’âme sans sa voix claire et apaisante, subtilement travaillée en couches. Celles-ci s’allongeant délicatement sur un lit d’instruments divers et variés comme le violoncelle, la contrebasse, la guitare, le ukulélé, le glockenspiel, le banjo et les percussions.

Probablement dus à ces arrangements si denses et pourtant si fins, certains ont rapproché Joe Steer d’autres artistes tels que Beirut, Sufjan Stevens ou encore Mystery Jets. Disons que tout ceci n’est pas faux, même si les compositions sont parfois plus linaires que celles des artistes pré-cités. Elles n’en restent pas moins touchantes et absolument ravissantes.

"Run", titre d’ouverture, sonne comme une valse tourbillonnante, "Don’t Weigh Me Down" nous entraine, tout sourire, en ballade à travers les champs. Le mélancolique "Get Up And Go" joue avec les changements de rythmes, "Everybody" un titre sautillant a l’enthousiasme contagieux.

Vous l’aurez compris, Building Blocks, est un formidable coup d’essai, ayant la capacité par ses mélodies délicieuses et intemporelles de faire apparaitre sur les visages des sensibles à la beauté, un sourire rempli de sérénité.

Broadcast 2000, alias Joe Steer se produira avec ses deux acolytes scéniques, Tom et Chris, à la Flêche d’Or, à Paris, le 6 octobre prochain.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Broadcast 2000 (6 octobre 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Broadcast 2000
Le Myspace de Broadcast 2000


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Broadcast 2000 (6 octobre 2008)


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=