Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Calexico
Carried to dust  (City Slang / Cooperative Music)  septembre 2008

Après un album sorti il y a maintenant plus de 2 ans, Garden ruin, qui prenait le contrepied d'un Calexico que l'on croyait bien connaître en proposant des mélodies épurées (notamment de tout un decorum mariachi), un chant appliqué comme jamais révélant, si cela était encore nécessaire, que les américains de Tucson sont des songwriters hors pair avant d'être des amuseurs publics, John Convertino et Joe Burns reviennent donc avec ce nouveau disque qui est une synthèse parfaite du savoir faire de ce groupe décidément surprenant.

La force de Carried to dust, c'est d'apporter en l'espace de 15 titres tout ce qui fait que chacun aime Calexico.

A commencer par la batterie, parce que c'est ce qui nous salue à l'ouverture de l'album sur "Victor Jaras bands", grâce au jeu toujours aussi aérien et si personnel de John Convertino que l'on reconnaitrait entre mille.

Mais c'est aussi les mélodies si belles et mélancoliques de Burns dont la voix est de plus en plus touchante comme sur la ballade "The news about William", magnifique épure de l'univers du groupe.

Si les musiques de Calexico nous transportent toujours autant, comme la bande son d'un film parfait dont nous serions le héros, le voyage ne se cantonne plus, depuis Garden Ruin notamment, à l'Amérique latino.

On oublie même totalement le sud de l'Amérique avec le très rock "Writer's minor holliday", sorte de surf rock pixisant et ralenti.

On trouve aussi, comme sur Garden Ruin, des chansons plus noires et denses comme ce "Man made lake", élégante complainte qui rappelle nos Tue Loup nationaux.

Mais le groupe revient aussi à son pêché mignon, la musique à consonnance mexicaine avec trompettes et cordes à la fois joyeuses et plaintives, comme le duo très latino de "Inspiracion" mais aussi des tubes en puissance, plus fédérateurs, comme pouvaient l'être "Crystal Frontier" ou "El picador" par le passé. C'est le cas de "El gatillo" que l'on devine déjà débordant d'enthousiasme et de puissance lors de leurs prochaines prestations live.

Sur la longueur de l'album, on reste néanmoins dans un registre proche de ce qui ressortait de Garden Ruin. Des morceaux plus denses, qui se développent lentement ("Bend in the road") plutôt que des tubes dansants trop évidents, remplis de trompettes ludiques.

Calexico a définitivement atteint une maturité et arrive à un moment important de sa carrière, devenant enfin, souhaitons-le, aussi respectables et reconnus qu'ils le méritent, comme l'ont bien compris une fois de plus les illustres invités qui hantent cet album, de Tortoise à Amparanoia en passant par les délicieux Iron & Wine.

Carried to dust, tout en rondeur et en délicatesse est encore une fois une pièce maîtresse dans la discographie de Calexico (voilà qui devient banal à dire au vu de la production du groupe dont la qualité ne fait que progresser), qui saura réconcilier les amoureux des fanfreluches mexicaines de The Black Light ou Hot Rail et les partisans du rock plus sombre de Garden Ruin dans une grande fête qui passera notamment par Paris, le 14 octobre 2008 !

En attendant, enfourchez votre sombrero et en route pour la poussière des grands déserts américains, en musique !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Garden ruin de Calexico
La chronique de l'album Algiers de Calexico
Calexico en concert à l'Olympia (3 avril 2003)
Calexico en concert au Festival International de Benicassim 2003
Calexico en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Calexico en concert à La Flèche d'Or (16 février 2006)
Calexico en concert à La Maroquinerie (4 avril 2006)
Calexico en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Calexico en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Calexico en concert à La Cigale (mardi 14 octobre 2008)
Calexico en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Calexico en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Calexico en concert à L'Aéronef (dimanche 24 février 2013)
La vidéo de World Drifts In - Live at the Barbican London par Calexico

En savoir plus :
Le site officiel de Calexico
Le Myspace de Calexico


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=