Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Calexico
Carried to dust  (City Slang / Cooperative Music)  septembre 2008

Après un album sorti il y a maintenant plus de 2 ans, Garden ruin, qui prenait le contrepied d'un Calexico que l'on croyait bien connaître en proposant des mélodies épurées (notamment de tout un decorum mariachi), un chant appliqué comme jamais révélant, si cela était encore nécessaire, que les américains de Tucson sont des songwriters hors pair avant d'être des amuseurs publics, John Convertino et Joe Burns reviennent donc avec ce nouveau disque qui est une synthèse parfaite du savoir faire de ce groupe décidément surprenant.

La force de Carried to dust, c'est d'apporter en l'espace de 15 titres tout ce qui fait que chacun aime Calexico.

A commencer par la batterie, parce que c'est ce qui nous salue à l'ouverture de l'album sur "Victor Jaras bands", grâce au jeu toujours aussi aérien et si personnel de John Convertino que l'on reconnaitrait entre mille.

Mais c'est aussi les mélodies si belles et mélancoliques de Burns dont la voix est de plus en plus touchante comme sur la ballade "The news about William", magnifique épure de l'univers du groupe.

Si les musiques de Calexico nous transportent toujours autant, comme la bande son d'un film parfait dont nous serions le héros, le voyage ne se cantonne plus, depuis Garden Ruin notamment, à l'Amérique latino.

On oublie même totalement le sud de l'Amérique avec le très rock "Writer's minor holliday", sorte de surf rock pixisant et ralenti.

On trouve aussi, comme sur Garden Ruin, des chansons plus noires et denses comme ce "Man made lake", élégante complainte qui rappelle nos Tue Loup nationaux.

Mais le groupe revient aussi à son pêché mignon, la musique à consonnance mexicaine avec trompettes et cordes à la fois joyeuses et plaintives, comme le duo très latino de "Inspiracion" mais aussi des tubes en puissance, plus fédérateurs, comme pouvaient l'être "Crystal Frontier" ou "El picador" par le passé. C'est le cas de "El gatillo" que l'on devine déjà débordant d'enthousiasme et de puissance lors de leurs prochaines prestations live.

Sur la longueur de l'album, on reste néanmoins dans un registre proche de ce qui ressortait de Garden Ruin. Des morceaux plus denses, qui se développent lentement ("Bend in the road") plutôt que des tubes dansants trop évidents, remplis de trompettes ludiques.

Calexico a définitivement atteint une maturité et arrive à un moment important de sa carrière, devenant enfin, souhaitons-le, aussi respectables et reconnus qu'ils le méritent, comme l'ont bien compris une fois de plus les illustres invités qui hantent cet album, de Tortoise à Amparanoia en passant par les délicieux Iron & Wine.

Carried to dust, tout en rondeur et en délicatesse est encore une fois une pièce maîtresse dans la discographie de Calexico (voilà qui devient banal à dire au vu de la production du groupe dont la qualité ne fait que progresser), qui saura réconcilier les amoureux des fanfreluches mexicaines de The Black Light ou Hot Rail et les partisans du rock plus sombre de Garden Ruin dans une grande fête qui passera notamment par Paris, le 14 octobre 2008 !

En attendant, enfourchez votre sombrero et en route pour la poussière des grands déserts américains, en musique !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Garden ruin de Calexico
La chronique de l'album Algiers de Calexico
La chronique de l'album Years to Burn de Calexico / Iron & Wine
Calexico en concert à l'Olympia (3 avril 2003)
Calexico en concert au Festival International de Benicassim 2003
Calexico en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Calexico en concert à La Flèche d'Or (16 février 2006)
Calexico en concert à La Maroquinerie (4 avril 2006)
Calexico en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Calexico en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Calexico en concert à La Cigale (mardi 14 octobre 2008)
Calexico en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Calexico en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Calexico en concert à L'Aéronef (dimanche 24 février 2013)
La vidéo de World Drifts In - Live at the Barbican London par Calexico

En savoir plus :
Le site officiel de Calexico
Le Myspace de Calexico


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=